1 avr. 2009

Correspondance: La petite histoire de l'heure du conte

De : Julie Beaupré
Envoyé : 24 mars 2009
À : 'Anik Routhier'
Objet : La petite histoire de l’heure du conte

Salut Anik,

J'étais avec les 3 enfants aujourd'hui. Pfftt... Je te le confirme: la patience ne vient pas avec l'expérience!

Tenant mon rôle de mère dévouée à cœur, je suis sortie à l’heure du conte avec eux. Je me suis dit que 60 minutes d’histoires feraient plaisir aux deux grandes et que ce même nombre de minutes me permettrait de me la couler douce avec Frérot endormi dans son pousse-pousse.

Première erreur! PetiteSoeur n’en avait rien à faire de l’heure du conte. Pendant que les cris de Frérot résonnaient dans les rayons de bibliothèque, je tentais de lui faire valoir, devant les regards compatissants des autres mères, les bienfaits d’une telle activité. Dans un élan d’empathie pour la tristesse de sa cadette, GrandeSoeur lui a gentiment pris la main pour la consoler. Pourtant, PetiteSoeur s’est assise d’un air renfrogné sur une chaise rose qui avait l’air de lui plaire drôlement plus que les palpitantes aventures d’Anatole, le petit âne qui voulait voler.

Plutôt gênée, mais tout de même satisfaite d’avoir réussi à endormir Frérot et d’avoir pu feuilleter tranquillement un bouquin sur l’autonomie des enfants (!!??lecture tout à fait dans le ton!), je m’excuse auprès de l’animatrice. Pensant être au bout de mes peines, j’essaie de m’éclipser au plus vite. Certaine que PetiteSoeur me suivrait, je commence à marcher vers la voiture.

Deuxième erreur! Elle se plante au milieu du chemin. Tend le bras d’une manière dramatique et hurle devant les mères qui décidément en ont pour leur argent : « Maman! Viens me chercher! ». Me défiant intérieurement de garder ma contenance, je décide de ne pas flancher devant cette manifestation tardive du « terrible two » et je souris à mes spectatrices.

Je clos l’épisode en te disant que, après les menaces terribles de PetiteSoeur de quitter pour toujours la maison en compagnie de Frérot pour aller chez son amie « Nannabelle », c’est moi qui ai fait un repos dans l’après-midi!

Je suis certaine que tu pourras me relancer là-dessus!

Julie


Au tour d'Anik de prendre son pied pendant l'heure du conte


De : Anik Routhier
Envoyé : 25 mars 2009
À : 'Julie Beaupré'
Objet : Re : La petite histoire de l’heure du conte


Salut Julie!

Ah! Les fameuses heures du conte. Je t’avoue que moi, j’aime bien. Les filles adorent. Dynamite ne participe pas encore à celles de Philosophe, c’est pour bientôt. Cependant, la plupart du temps, elle fait le bricolage avec sa sœur.

Généralement, on y va en famille, alors PapaRelax et moi, on se partage la tâche. Pendant que l’un parcourt les rayons ou lit, l’autre surveille Dynamite pour qu’elle ne se sauve pas trop loin (elle court pas mal, mais j’arrive toujours à la retrouver ;)… PetiteAnge est encore dans la poussette, alors c’est facile à gérer de ce côté.

Depuis peu, j’ai toutefois développé un super truc pour être bien calme pendant l’heure du conte : j’envoie PapaRelax seul au front (j’exagère, cela se passe bien, sans blague), après le cours de musique du samedi matin. Cela lui fait une matinée bien remplie. Je lui donne les cartes de tout le monde et je lui dis quoi me rapporter, si j’ai des réservations ou des besoins particuliers en guise de lecture.

Pendant ce temps, je relaxe. ;) D’accord, ce n’est pas une véritable relaxation, mais j’en profite pour faire mon ménage tranquille, avec de la musique entraînante, et je laisse aller mes réflexions. Ce moment me calme et en prime, j’ai un sentiment d’efficacité très agréable, puisque je travaille bien. Parfois, je triche un peu et je me permets de lire quelques pages d’un livre ou de jouer une petite partie de Guitar Hero à la Nintendo DS pour me détendre, dans le calme absolu de la maison. C’est agréable!

Bref, vive l’heure du conte et les samedis matins !

À bientôt! Donne-moi de tes nouvelles !

Anik

2 commentaires imparfaits:

Mamanbooh on 2 octobre 2009 à 22:24 a dit…

Anick: 1
Julie: 0

C'est pas juste! En tant que "Julie solidaire", je trouve qu'Anick l'a trop facile (sur ce point du moins) ou elle est vraiment trop bien organisée!?!

Ça me rappelle quelques expériences difficiles vécues avec mes deux cocos lors de nos premières sorties à 3, beurk!

Mamanbooh (ou Julie dans la vraie vie):-)

Anik on 3 octobre 2009 à 09:39 a dit…

@ Mamanbooh
C'est juste une question de bien « dresser » son chum...
De ce côté, j'ai très bien réussi (mais je ne peux en dire autant pour le ménage)...
A+

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon