29 avr. 2009

Correspondance : quand St-Antoine ne répond plus...

De : Anik ---
Envoyé : 27 avril 2009 ---
À : Julie ---
Objet : St-Antoine-de-Padoue à la rescousse ---

Salut Julie! ---

Ça va? Moi, bien. Le soleil m’enchante et me donne encore moins envie de faire mon ménage et mon rangement, mais bon, comme les filles n’arrêtent pas de rentrer du sable après avoir joué dehors, passer le balai est un minimum requis ;o)

Es-tu prête pour le nouvel épisode d’Anik imparfaite à la recherche des sangles perdues? J’espère que tu as tout ton temps, car il s’échelonne sur 6 mois!

«L’héroïne décide de profiter de l’achat du nouveau véhicule de PapaRelax pour changer de sièges d’auto, car sa petite dernière n’entre plus dans sa cocotte. Une amie lui en avait donné un, il y a quelques mois, prenant le soin méticuleux de tout laver et de mettre les précieuses sangles dans un sac à part. Imparfaite et fière de l’être, l’héroïne a laissé traîner ledit siège dans son bureau, par terre, plutôt que de lui trouver un endroit plus approprié jusqu’au jour U de son utilisation. Entre alors en vedette, petite Dynamite venue innocemment faire son tour. Ayant tout de suite remarqué la nouveauté, elle s’empresse de ramasser le sac et de le mettre ailleurs, pour le simple plaisir de déplacer la chose (d’accord, maman imparfaite l’accuse sans avoir vu le crime, mais je pense que le chapeau lui fait très bien dans ce contexte…).

Bref, il y a trois semaines, quand j’ai enfin voulu installer ce siège dans la nouvelle voiture de PapaRelax, bien je me suis aperçue que les sangles étaient manquantes. Bravo! Un siège, mais aucune possibilité d’y attacher l’enfant. Très utile ! Maman imparfaite entame alors une véritable razzia dans la maison pour y trouver les sangles. Elle fouille partout, invoque sans résultat Saint-Antoine-de-Padoue (il doit trouver que cette chère Anik imparfaite lui demande de l’aide trop souvent, alors il ne répond pas à ce millième appel). Elle contacte même son amie pour être certaine qu’elle lui avait bien remis les sangles. RIEN !

Alors, MamanImparfaite laisse tomber. Elle se tape alors tous les allers-retours à la garderie parce que PapaRelax n’a pas de sièges adaptés pour aller chercher les filles. Anik imparfaite est trop lâche pour aller acheter un autre siège (et radine, faut l’avouer). Elle garde un maigre espoir de retrouver les sangles.

Trois semaines après la recherche infructueuse des sangles, surprise ! Dynamite décide de fouiller dans le « bac-à jouets-qui-me-tapent-sur-les-nerfs » de maman Imparfaite. Elle y met les petits jouets qui traînent (genre : figurines du McDo et tous les autres qu’elle est incapable de voir décorer le plancher ou la table de la cuisine… Anik imparfaite n’a pas ouvert ce fameux bac depuis au moins quatre mois et c’est le seul endroit qu’elle n’a pas fouillé à fond, les fameuses sangles y sont ! Super ! Merci, petite Dynamite !

Morale de cette histoire : vaut mieux ranger immédiatement ce qui entre dans la maison, au risque de le voir déplacé par des petites mains expertes. »

Tout de même, une chance que je n’avais pas mis le siège dans mon garage. Depuis l’automne, c’est un véritable fouillis (le mot est très faible). Si tu veux une expédition pas chère, essaie juste de le traverser, tu en auras pour ton argent. C’est au programme de mai, ne t’en fais pas ! ;o)

Sur ce, à bientôt!

Anik



Julie répond à Anik :



De : Julie
Envoyé : 28 avril 2009
À : Anik
Objet : RE :St-Antoine-de-Padoue à la rescousse

Allô Anik,

On se fait toujours prendre, n’est-ce pas? Voici mon histoire à moi. Elle s’intitule Julie veut faire du jardinage.

Par une belle fin de semaine ensoleillée, je me décide à relever le défi de nettoyer mes plate-bandes. Je les avais laissées en friche l’automne passé pour cause de 36-semaines-de-grossesse bien faites.

J’ouvre naïvement la porte du garage ne pensant pas pénétrer dans une antre si bien gardée. Un foutoir. Je dirais même plus, un « crissoir ». N’ayons pas peur des mots.

S’y entremêlent joyeusement du matériel pour toutes les saisons et toutes les activités. Ce n’est pas mêlant, les outils de jardinage, râteau, pelle et gants sont tous dans un coin différent, soit celui qu’il y avait de libre au moment où on a voulu les ranger l’automne dernier. Imagine donc notre petite partie de plaisir quand il faut trouver un casque de vélo, une vis 1 3/4 ou un sac de poubelle orange pour les détritus verts. À cette minute, il relève d’une expédition extrêmement délicate de sortir la table de patio. Un point pour le garage.

N’empêche que dès que je mettais la main sur un objet utile pour accomplir ma tâche de jardinage, je le mettais dans une grande boîte qui gisait là tout à fait banalement. Un point pour moi.

Même si ça me décourage, je n’ai jamais ma leçon. Dans la maison, c’est la même chose. Je lance des avis de recherche pour retrouver mes accessoires à cheveux, le Béké-Bobo de Frérot, la mitaine qui complète la paire et les livres de bibliothèque à rendre. Je pousse même l’audace jusqu’à offrir une récompense ou à lancer une chasse au trésor sonore pour le téléphone sans fil! Par contre, on est champions pour trouver en un temps record une poche de hockey qui ne sert qu’une fois l’an, les boutons-pression ensachés et accrochés aux jeans des enfants au cas où ils se briseraient, le talon de ma première paie gardé en souvenir et une carte routière de l’Île-du-Prince-Édouard!

La morale de mon histoire : je sauve toujours des minutes et je m’épargne de la mauvaise humeur quand je prends les secondes qu’il faut pour trouver « une maison » à chacun des items qui composent notre barda.

N’empêche, je pense inviter de la visite bientôt. Prétexte en or pour déclencher chez PapaZen une autre envie irrésistible de ranger à fond (un point pour PapaZen!) D’ici là, je vais aller me procurer d’énormes bacs pour qu’il y lance les différents objets de notre bric-à-brac dans des catégories que je sortirai tout droit de mon imagination.

À+
Julie

0 commentaires imparfaits:

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon