20 mai 2009

Correspondance : La gestion du temps, une question de perception?

De : Julie
Envoyé : 18 mai 2009
À : Anik
Objet : La gestion du temps, une question de perception?

Allô Anik!

Comment vas-tu? Moi, ça va bien!

As-tu déjà remarqué que lorsqu’on demande à quelqu’un comment il va, on obtient deux généralement deux réponses? Soit la personne dit machinalement « ça va bien! ». Soit elle répond qu’elle est vraiment très occupée par les temps qui courent. Dans le premier cas, on ne s’en rend jamais vraiment compte sur le moment, mais on sauve de précieuses minutes, car la personne ne s’aventure pas dans les détails. Dans le second, on a parfois droit à une longue litanie de tout ce qu’elle a fait ou qu’elle aura à faire cette semaine ou, encore pire, à tout ce qu’elle n’a pas eu ou n’aura pas le temps de faire dans le même laps de temps.

Mais je me demande bien : qu’est-ce que « les temps qui courent » pour une mère imparfaite? C’est pas mal tout le temps, à vrai dire. Et qu’est-ce que signifie « être très occupée » pour celle qui répond affectueusement,de jour comme de nuit, au surnom de Maman? C’est coordonner toutes les activités quotidiennes de sa petite famille.

Alors à quoi bon? Si je suis toujours « très occupée par les temps qui courent », je risque de servir toujours la même rengaine à mes amis en guise de réponse. Alors, j’abandonne. Je leur épargne le supplice : je prends la résolution d’être plus positive quand on demande de mes nouvelles. Cette semaine, j’aurais pu répondre qu’il m’est arrivé telle chose dramatique et que ça ne m’a pas permis de faire cette autre action vraiment très importante et aussi que je me suis inquiétée à fond parce que tel autre truc absolument scandaleux s’est produit… Je parie que tu m’aurais trouvé inintéressante à souhait, mais que tu aurais souri par politesse. Mon emploi du temps est occupé, et alors? Il le sera probablement toute ma vie. Et quand on y pense un peu, il l’est aussi pour tout le monde.

Alors s.-v.-p, rappelle-le-moi si je fais fausse route : je prends la décision de ne pas embêter les autres avec ma gestion de temps. Si cela venait à m’arriver, dis-moi n’importe quoi, comme : les mères monoparentales sont dans le jus perpétuel ou les mères de jumeaux ne savent plus où donner de la tête. Ou alors : les mères qui sont cadres ont constamment des feux à éteindre ou les mères dont le conjoint est toujours en rush de fin de projet sont de véritables équilibristes…

Ça devrait me ramener sur Terre ;o)

Tout est une question de perception, tu ne crois pas?

Julie

Anik répond à Julie

De : Anik
Envoyé : 19 mai 2009
À : Julie
Objet : RE : La gestion du temps, une question de perception?

Salut Julie!

Sans le savoir, le sujet de ton courriel tombe à pic. J’allais justement me plaindre de la longue fin de semaine qui a été synonyme de course et d’impression de ne pas avoir de temps. Loin d’être aussi sage que toi, je te donne quelques détails (ne t’en fais pas, je ne m’éterniserais pas). Au programme : heure du conte et cours de musique, panne de courant, achat de fleurs, achat de terre et d’engrais, achat de compost à l’Hôtel de Ville (en 3 fois, car impossible de tout rentrer cela dans la voiture), soirée cinéma-maison, épicerie, achat d’arbustes, jardinage, montage de la girafe sur la bicyclette, entretien de la pelouse, nettoyage de la piscine, plantation des fleurs et arbustes, lavage, balayeuse dans la maison et fin de soirée lundi soir complètement crevée.

C’est sans compter, comme tu dis, ce que j’aurais aimé faire (comme relaxer et faire un peu de ménage à l’intérieur, cela se salit à un rythme fou l’été). Et c’est sans compter tout le temps passé à s’occuper des enfants à travers tout cela…

Est-ce que c’est cela, avoir des enfants ? Être perpétuellement à la recherche de temps ? J’aimerais faire un retour six ans en arrière pour voir comment se passaient mes journées avant d’être maman. Je ne m’en souviens même plus, si ce n’est une vague impression qu’il m’arrivait de m’ennuyer (c’est-à-dire, de me demander « Bon, qu’est-ce que je fais maintenant ? » sans trop savoir quoi répondre). Maintenant, JAMAIS je ne m’ennuie, je n’ai pas le temps.

C’est quoi le secret pour avoir l’impression de contrôler son temps, quand on a une famille ? Je suppose que la réponse sage, c’est d’accepter le fait qu’on ne peut plus faire 1500 choses dans une journée. Les enfants, ça ralentit le rythme. Mais je me sens comme un cheval que l’on pousse à ralentir alors qu’il ne veut que galoper. C’est frustrant de sentir cette corde virtuelle qui me tire. Et parfois, c’est le contraire. Alors que je donnerais ma chemise pour m’écraser et ne rien faire, je dois être d’attaque, car les enfants ont besoin de moi.

En fait, je suppose que le secret, c’est de vivre le moment présent sans penser au reste : ce qui devrait être fait, ce qui n’a pas été fait, ce que l’on aimerait plutôt faire. Et aussi, de se concentrer sur l’essentiel. Attitude + action = bonne gestion du temps. Mais bon, disons pour que pour l’attitude, mon cheval a encore bien des croûtes à manger… ;o)

Sur ce, je vais aller prendre le temps de relaxer, après cette fin de semaine, je l’ai bien mérité.

Anik

0 commentaires imparfaits:

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon