16 mai 2009

Correspondance : le sport en famille, ça existe ?

Salut Julie!

Ça va? Moi, très bien. Hier, il faisait tellement beau, j'en ai profité pour faire une pause imparfaite en après-midi : patin à roues alignées pour une petite demi-heure, puis baignade de 5 minutes (l'eau est froide, mais courage !). J'espère que tu ne m'en voudras pas trop de ne pas avoir travaillé au projet pendant ce temps, mais je repris le temps en soirée, ne t'inquiète pas.

Cette escapade sportive au soleil m'a fait un bien fou. C'est certain que j'aime faire du sport avec les filles, mais comme elles sont petites, sport est un bien grand mot. On s'entend que ma vitesse en patins avec les enfants relève plutôt de la torture que du lapin. Ai-je dit torture ? Je voulais dire tortue, mais le lapsus est parlant. Rien de plus plate que d'avoir des patins et de rouler à deux milles à l'heure… Sans parler de se baigner avec des enfants : dans une eau à cette température (68 ou 70 F, peut-être), on oublie cela ! Alors, le sport familial se résume encore beaucoup à prendre des marches et aller au parc ou faire un peu de « bicyclette de contemplation ».

C'est un nouveau sport, tu pédales un peu, tu t'arrêtes pour cueillir un pissenlit, tu pédales un peu, tu t'arrêtes pour un 2e pissenlit, tu pédales un peu, tu ramasses une belle roche… Tu reviens les poches pleines et en plus, tu dois faire une composition florale avec les fleurs et les roches, à mettre dans l'entrée de la maison, en plus… Elles disparaissent pendant la nuit, mais heureusement, personne ne s'en souvient et le lendemain, un nouveau bouquet de fleurs vient orner ma maison.

En tout cas, j'espère qu'il ne pleuvra pas ce matin, je vais aller à l'heure du conte avec la poussette et les patins, pendant que Paparelax va acheter de la terre et de l'engrais. Fin de semaine de jardinage !

Sur ce, a+

Anik

1 commentaires imparfaits:

Julie on 16 mai 2009 à 22:11 a dit…

Bonsoir Anik,

Ouf, j'ai honte! Ne m’envoie pas trop souvent de courriels comme celui-ci. Je développe des complexes!

Je n’ai pas grand-chose pour te relancer. Ici, en matinée, PapaZen est sorti avec les filles pour aller aux quilles, c’est donc lui qui mérite la médaille d’or pour l’initiative. Semble-t-il qu'elles ont fait des danses de joie et des sauts de bonheur quand elles faisaient de bons coups. Elles méritent donc la médaille d’argent pour l’esprit sportif. De mon côté, je suis restée à la maison. Est-ce que de s’occuper de préparer ce qu'il fallait pour nourrir les sportifs et le glouton petit dernier, peut me servir d’excuse? À ce sujet, je décerne la médaille de bronze à Frérot pour sa bravoure. Il a su mettre de l'eau dans son lait: il accepte maintenant de prendre quelques onces au biberon!

En après-midi, pour tous, l'accent a été déplacé spontanément sur la relaxation. Travail personnel pour PapaZen. Sieste pour MamanImparfaite (avoue qu’il était difficile de résister au bruit de la pluie!). Jeux libres et dessins pour les filles. Quant à Frérot, il s’est adonné à ses activités de bébé préférées.

En soirée, on a fait du sport de salon. PapaZen, que tu sais fan de hockey, a écouté le match de la Coupe Memorial avec Frérot. Pendant ce temps, le trio féminin en a profité pour jouer à la coiffeuse (jeu de rôle qui remporte un vif succès et qui, surtout, ne demande absolument aucun effort physique ou mental!).

Ça doit être ça, vivre le moment présent ou profiter du temps qui passe. Tiens, tiens... je déborde tranquillement sur le thème de la semaine prochaine…

Bonne nuit!

Julie

Ps. Après une journée aussi relaxante, je te le confirme : six mois après la naissance d’un 3e enfant, la phase « on manque de bras » est terminée! Qui l’aurait cru?

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon