28 mai 2009

(Im)perfections au quotidien reliées au perfectionnisme

Cette semaine, c’est le temps de partager notre imperfectionnisme d’une façon spéciale. En fait, partagez plutôt vos petits côtés parfaits dont vous aimeriez vous débarrasser, mais qui refusent de vous quitter.
On change la formule : je suis parfaite (ou presque) et pas fière de l’être parce que …
___________

Je suis parfaite (ou presque) et pas fière de l’être parce que je suis contrôlante à souhait. Je veux laisser de la latitude à mon mari, un peu par paresse, je l’avoue, pour éviter de tout faire moi-même, mais quand je le surprends à faire les choses autrement que de la façon dont je lui ai conseillé d’agir, ça me met dans un état ! Et je ne peux m’empêcher de commenter et de répéter mes recommandations, au cas où il ne les aurait pas entendues, on ne sait jamais.

7 commentaires imparfaits:

Ma a dit…

À mon premier bébé, j'étais parfaite et pas fière de l’être parce que je voulais trop bien faire. Au point où je visais d'allaiter mon bébé jusqu'à ce qu'il soit rendu au lait de vache. Aussi, je tirais mon lait chaque jour pour mélanger ses céréales au lieu de mettre de l'eau ou de la préparation.

J'ai progressé. Pour Bébé2, quand mon chum s'est trompé et a apporté des céréales "ajoutez de l'eau", j'ai flanché et j'ai laissé faire le lait maternel pour les céréales. Je donne même un petite préparation de temps en temps. Ouf! Ça fait du bien!

Josée a dit…

Je suis parfaite et pas vraiment fière parce que je replace tout derrière mon mari et derrière mes enfants. Je replace leurs souliers, je replace leur vaisselle dans le lave-vaisselle, je retouche leur lit quand ils le font. J’ai beau me parler, je suis incapable de faire autrement.

Anonyme a dit…

De mon côté, j’essaie de prendre des décisions trop parfaites. Je tourne et retourne les problèmes dans ma tête en espérant trouver la solution idéale au lieu de foncer et de me fier à mon instinct.

Sylvie a dit…

Je suis parfaite (ou presque) et pas fière de l’être parce qu’à chaque fois que je reçois de la visite, je fais un gros ménage. J’ai peur que les gens disent : ouf, c’est donc bien sale ici ! Je ne supporte pas que les gens pensent que je tiens mal ma maison. Et après qu’ils soient venus, bien je refais le ménage. J’aimerais être capable de recevoir sans passer des heures à frotter avant.

Caro a dit…

Je suis parfaite (ou presque) et pas fière de l’être parce que je refuse que les enfants mangent des choses salissantes quand on est ailleurs, même si les petits amis en mangent. Je ne supporte pas qu’ils soient sales.

Anonyme a dit…

Pas facile d'avouer, mais je me lance.

Bon, je suis parfaite (ou presque) et pas fière de l’être parce que tout ce que je fais ne semble jamais assez bien. Je réussis habituellement assez bien ce que j’entreprends mais je n’en suis jamais totalement satisfaite.

Anonyme a dit…

Je suis parfaite (ou presque) et pas fière de l’être parce que si ma fille me revient avec des notes en bas de 90, je ne peux m’empêcher de lui dire qu’elle aurait pu faire mieux. Je n’arrive pas à me convaincre que 80, ça peut être acceptable.

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon