26 août 2009

Comment faire une crise de nerfs tous les matins d'école ?

Je suis allée portée les filles à la garderie, ce matin. Il faisait beau, j'étais calme et j'écoutais une bonne « toune » à la radio, quand, tout à coup, j'ai été frappée de plein fouet.

Ne vous inquiétez pas, il ne s'agit pas d'un véritable accident, mais plutôt de l'un des pires constatations de ma routine matinale scolaire : l'école privée près de chez nous faisait sa rentrée des classes ce matin.

« Qu'est-ce que cela peut bien faire ?», me direz-vous...
C'est que les parents de cette fameuse école ont à peu près tous la fâcheuse manie de vouloir se garer à moins de 10 mètres de l'entrée de l'école. Résultat : les voitures s'accumulent dans la rue près de l'école, car leurs conducteurs espèrent que, par magie, une place se libérera juste pour eux près de la porte (la pensée magique, cela ne cesse pas avec l'âge adulte, on dirait). Certains vont jusqu'à attendre quelques minutes en plein milieu de la rue pour qu'un autre parent libère sa place. Comme c'est une rue à une voie, quiconque attend une place de stationnement empêche invariablement les véhicules qui le précèdent d'avancer.

D'où mes crises de nerfs quotidiennes...

Sincèrement, est-ce que se garer à 300 mètres de l'école est si pénible ? Il me semble, au contraire, que cela constitue une belle leçon de vie :
1) parce que cela permet de bouger un peu (on se plaint toujours que les jeunes sont inactifs, montrons l'exemple);
2) parce que c'est plus écologique (faire tourner le moteur inutilement pour attendre une place pollue);
3) parce que cela démontre du respect envers les autres personnes qui veulent se déplacer sur la rue.

Alors, chers parents, pensez-y à deux fois avant de vouloir à tout prix vous garer près de l'école. Vous n'êtes pas seuls au monde...

0 commentaires imparfaits:

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon