24 août 2009

Correspondance : Une rentrée scolaire sur les chapeaux de roue !

De : Anik ---
Envoyé : 23 août 2009 ---
À : Julie ---
Objet : Une rentrée scolaire sur les chapeaux de roue ! ---

Salut Julie! ---

Ces jours-ci, je suis nostalgique. Il y a un an, je vivais ma première rentrée scolaire en tant que parent.
Et toute une rentrée, laisse-moi te dire !

En femme organisée que je suis, j’avais tout préparé d’avance : le petit sac de Philosophe, les effets scolaires identifiés, les vêtements de saison, la boîte à lunch, la collation santé… Le matin de la rentrée, pour que je puisse partir la tête bien tranquille vers l’école avec ma grande, PapaRelax est allé reconduire Dynamite et AngeCornue à la garderie.

Je suis plus qu’en avance, mais nous montons dans la voiture en direction école. Je pars, toute heureuse, avec ma Philosophe bien fière de commencer enfin l’école. Je n’ai pas fait 3 coins de rue qu’un automobiliste me fait de grands signes affolés. Je baisse ma fenêtre et il me dit : « Madame, vous avez une crevaison sur votre pneu arrière ».

Merde. Merde. Merde et remerde (notez ici un adoucissement certain des mots qui m’étaient alors passés par la tête). Je ne pouvais pas croire que Philosophe allait arriver en retard à sa première journée d’école. La femme en moi toujours ponctuelle hurlait d’horreur. La mère culpabilisait déjà à l’idée du traumatisme que ma fille allait vivre en entrant la dernière dans sa classe sous les yeux moqueurs des autres parents et enfants.

Je retourne chez moi comme je peux malgré mon pneu qui fait un bruit bizarre et je m’imagine l’entendre éclater sans plus de cérémonie. Mais le fameux pneu a la décence de nous supporter jusqu’à la maison. Ouf ! Je me rue à l’intérieur et l’espace d’un instant, j’analyse la situation. La radine en moi, habituée de contrôler toutes les dépenses, s’offusque du fait que l’école soit située à 5 km de chez moi et que la seule solution assez rapide pour les parcourir soit le taxi. Ce dernier arrive à la maison et nous pénétrons ensuite dans la cour d’école au son de la cloche. C’était moins une !

Morale de l’histoire : lors de la rentrée scolaire, vaut toujours mieux prévoir beaucoup de temps pour se préparer, on ne sait jamais ce qui peut arriver… Et garder son calme extérieur (pour le calme intérieur, j’avoue qu’on repassera)… Grâce à cette technique, Philosophe est demeurée calme malgré les tourments et a entamé son parcours scolaire dans la bonne humeur…

J’ai hâte que tu me racontes ta rentrée !

Anik

P.-S. La rentrée est dans 4 jours. Je te jure, au jour R, je me lève à 5h45 et je vais vérifier mes pneus. Et mon compresseur est déjà dans la voiture, juste au cas…


Julie répond à Anik

De : Julie
Envoyé : 24 août 2009
À : Anik
Objet : RE : Une rentrée sur les chapeaux de roue !

Allô Anik,

De mon côté aussi, c’est la nostalgie. Entends-tu la musique triste en sourdine ?

Ici, c’est la rentrée pour tous. Le changement de rythme nous attend tous les cinq. Juste à y penser, j’ai des papillons dans le ventre.

Frérot fait son entrée en garderie. Jusqu’à maintenant, nous touchons du bois car ça se passe bien.

  • PetiteSoeur reprend le chemin de sa garderie après un congé de plusieurs semaines. Elle retrouvera enfin ses copines « papérées ».
  • GrandeSoeur entre en maternelle. Elle pourra enfin faire des bricolages ailleurs qu’à la maison.
  • Je reprends le boulot après un congé de maternité d’un an. Je pourrai enfin me démener dans des activités autres que le ménage et donner mon opinion sur des sujets différents de « Maman, est-ce que j’ai assez mangé tu crois ?... Est-ce que je devrais mettre un pansement sur mon bobo ? ».
  • PapaZen débute une nouvelle année scolaire avec ses élèves. Il pourra enfin se pousser un peu de nous et répondre à des questions d'orthographe compliquées comme "Monsieur, l'adrénaline, ça s'écrit bien "la drine à Line"?

Cinq personnes. Cinq endroits différents. Cinq nouveautés qui vont demander un temps d’adaptation à chacun de nous. Ouf ! J’espère que nous serons encore « parlables » !

Pour adoucir un peu la coupure, nous avons fait une fête avec des amis dimanche. C’était notre traditionnelle épluchette de blé d’Inde pour célébrer la rentrée. Une vingtaine d’adultes, une dizaine d’enfants. Le prétexte parfait pour se réunir et échanger les potins. Les enfants barbotent, jouent, courent et lâchent leur fou avant le changement de rythme. Savent-ils ce qui les attend ?

J’ai toujours le cafard avant les gros changements. Pourrais-je me rendre jusqu’à jeudi sans qu'une grosse « marde » coule sur ma joue (récent lapsus de PetiteSoeur) ?

Tout va bien aller… tout va bien aller…

Julie

P.-S. PetiteSoeur prend très à cœur la rentrée scolaire de son aînée. Elle imagine déjà comment cela se passera lorsque ce sera son tour. « Je « pourrai-tu » amener une photo de Papa et Maman dans ma poche pour penser à vous pendant la journée ? »

0 commentaires imparfaits:

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon