17 sept. 2009

Comment discuter bugdet et finance publique sans le savoir avec un enfant?

Vos enfants ont-ils une opinion sur les dépenses gouvernementales ? Ma fille aînée, sans le savoir, m'a fait réfléchir (et bien rire), par les propos qu'elle m'a tenus hier.

Nous étions à vélo, car le mercredi après-midi, ma fille n'a pas d'école (ni de transport scolaire, soit dit en passant !). Pendant cette longue balade de 2 heures, ma Philosophe en herbe a meublé la conversation sans problème. Elle m'a aussi fait bien rire à deux reprises. Sans le savoir, elle a formulé des commentaires qui laissent entrevoir sa conception du fabuleux monde des finances publiques.

Voici quelques extraits de notre fabuleuse discussion.

Philosophe - Maman, on est sur la Rue des Crevasses, ici ?
Anik - Non, c'est la rue Bida.
Philosophe - Ah!...

(on change de rue...)

Philosophe - Et là, on est sur la Rue des Crevasses, ici ?
Anik - Mais, chérie, au Québec, toutes les rues sont des rues des crevasses.
Philosophe - Ah, je pensais qu'il y en avait juste une qui s'appelait comme ça.
Anik - Mais non, chérie, aucune rue ne porte ce nom, c'est juste que toutes les rues sont crevassées à cause des changements de température drastiques et fréquents de notre climat québécois.
Philosophe - Ah, mais pourquoi on ne répare pas les crevasses ?
Anik - En fait, la véritable question, ce serait peut-être pourquoi on ne trouve pas le moyen de construire des rues durables et qui s'adaptent au climat québécois ? Me semble qu'en Ontario, les rues n'ont pas cette allure...
Philosophe - Ah bon. Alors en Ontario, ils n'ont pas de rue des crevasses ?
Anik - C'est ça, chérie, c'est ça...

________________________

Anik - Qu'est-ce que tu as fait en classe, ce matin ?
Philosophe - Bien, il y a une personne qui est venue nous donner un cours d'anglais GRATUITEMENT !

________________________

Maman reste sans voix... Comme cela, le forfait scolaire de base ne devrait pas comprendre de cours d'anglais gratuits ? Je me suis bien marrée de voir que ma fille imaginait que le cours d'anglais était une prime dans le cursus scolaire pour laquelle elle se serait attendue à payer. Mais notre gouvernement, comme il économise en construisant des routes merdiques (ou en ne les entretenant pas, ou encore en étalant les travaux sur trois décennies), peut payer des cours d'anglais gratuits aux petits, dès la 1re année. Fantastique !

Vos enfants expriment-t-ils leur avis quant aux dépenses des contribuables ou au «bon travail» du gouvernement ?

3 commentaires imparfaits:

Maman végétarienne du Québec on 17 septembre 2009 à 12:27 a dit…

Y'a la rue des nids de poules aussi!!!
Ma puce elle est plus occupée à savoir comment va MON portefeuille, que celui du gouvernement haha!!

Anik on 17 septembre 2009 à 13:45 a dit…

Oui, elle est bien populaire cette rue, aussi, au printemps !
J'espère que ton portefeuille va bien ! ;) Je voudrais pas que ton ado s'inquiète...

Julie on 18 septembre 2009 à 13:49 a dit…

@Mamanvégé
GrandeSoeur cherche encore la paille et les poules sur la Rue des Nids de poules. Et elle se demande encore comment la voiture fait pour connaître tous les chemins... C'est trop pour elle.

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon