28 sept. 2009

Comment ne pas se lever le matin ?

Le juge entre à la cour. « Prenez place dans la salle. Nous allons entamer ce procès. Je vous rappelle que la plaignante, Anik Imparfaite, accuse le bouton «Snooze*» de son réveil de l’empêcher de se lever à l’heure, le matin. Elle réclame dommages et intérêts. Madame Imparfaite, veuillez prendre place à la barre afin d’être interrogée par votre avocat.

  • - Madame Anik Imparfaite, jurez-vous de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité ?
  • - Je le jure.
  • - Alors, commençons. À quelle heure ajustez-vous l’alarme de votre réveil ?
  • - La semaine, à 5h45.
  • - À quelle heure sonne-t-il ?
  • - À 5h45, évidemment. Mon réveil fonctionne très bien.
  • - Êtes-vous en mesure de vous lever à cette heure ?
  • - Non, car je pèse invariablement sur le bouton Snooze.
  • - Pourquoi ?
  • - Parce que ce bouton est trop gros. Il mesure 15 cm, alors que le bouton d’arrêt de l’alarme ne mesure que 2 cm.
  • - Il vous est donc impossible de peser sur le bouton d’arrêt ?
  • - En effet, car comme je suis à peine réveillée, ma main trouve le premier bouton disponible, et c’est celui du Snooze, puisqu’il est plus gros.
  • - Très bien, je laisse la barre à mon collègue, l’avocat de la défense du bouton Snooze.
  • - Madame Imparfaite, est-il vrai que vous êtes une femme intelligente ?
  • - Euh… oui, mais je ne vois pas le rapport, répond Anik, sur la défensive.
  • - Et bien, êtes-vous en mesure de faire la différence entre 15 cm et 2 cm ?
  • - Oui, facilement.
  • - Êtes-vous du genre paresseuse ?
  • - Non, pas vraiment.
  • - Pourtant, n’avez-vous pas déjà avoué en entrevue à Oprah que vous vous étiez mise au défi d’être une paresseuse créative ? Que c’était même la philosophie d’un livre que vous avez écrit ?
  • - Oui, bon, je l’avoue, j’aime paresser, répond Anik, exaspérée.
  • - À quelle heure vous couchez-vous ?
  • - Bien, entre 22h30 et 23h00.
  • - Combien d’heures estimez-vous nécessaires à une bonne nuit de sommeil ?
  • - Environ 7 heures.
  • - Très bien, c’est tout ce que j’avais comme question.

Le juge invite alors les deux avocats à effectuer leur plaidoyer. L’avocat d’Anik Imparfaite entame son discours.
  • - Ma cliente n’arrive pas à se lever rapidement le matin. Malgré la meilleure volonté du monde, son corps demeure cloué au lit parce que le bouton Snooze lui permet de reporter l’heure où elle se lève. Ce bouton malicieux, par sa grosseur avantageuse, fait tout en son pouvoir pour qu’Anik Imparfaite le touche. Chers jurés, faites en sorte que le calvaire de ma cliente prenne fin et condamnez le bouton Snooze à l’exil. Merci.
  • - Avocat de la défense, c’est à votre tour de parler, somme le juge.
  • - Mon client, le bouton Snooze, n’a rien fait pour causer de tort intentionnel à Anik Imparfaite. Oui, il est plus gros, mais peut-on en vouloir à quelqu’un pour cela ? Anik Imparfaite dort amplement les 7 heures nécessaires à son sommeil et, endormie ou pas, elle sait très bien distinguer un petit d’un gros bouton. Ce n’est pas le bouton Snooze qui l’empêche de se lever le matin, mais bien sa PARESSE ! Anik Imparfaite est une paresseuse de la pire espèce et elle accuse le bouton Snooze à tort. Pour avoir entamé des poursuites judiciaires si injustes, c’est madame Anik Imparfaite qui devrait être condamnée.

Les jurés se retirent pour délibérer pendant un moment. À leur retour, leur mine sombre ne laisse présager rien de bon.

    - Chers jurés, vous avez pris votre décision. Faites-nous savoir quel est votre verdict.
    - À l’accusation d’empêcher madame Anik Imparfaite de se lever le matin, nous déclarons le bouton Snooze : NON COUPABLE ! De plus, nous condamnons Anik Imparfaite, à cause de sa grande paresse, à donner un congé bien mérité à ce bouton qu’elle a surutilisé dernièrement. Elle devra se lever IMMÉDIATEMENT lorsque l’alarme de son réveil sonnera, sans quoi elle sera passible d’une amende de trois mois sans grasse matinée la fin de semaine.

    La mine déconfite, Anik Imparfaite se dirige vers la sortie. Elle va aller faire une petite sieste, toutes ces émotions l’ont endormie.

    Êtes-vous d’accord avec ce jugement ? Anik Imparfaite devrait-elle faire appel ou a-t-elle reçu une sentence bien méritée ? Avez-vous déjà voulu entamer une telle poursuite dans votre vie personnelle ? Tous les cas de jurisprudence de parents imparfaits sont les bienvenus…

17 commentaires imparfaits:

Véro on 28 septembre 2009 à 07:21 a dit…

moi je suis toujours réveillée avant le cadran... est-ce que je peux l'accuser d'être paresseux?

BéKa! on 28 septembre 2009 à 08:26 a dit…

Moi je saute en bas du lit au premier buzz. Sinon, c'est Papou qui va me poursuivre pour l'avoir réveillé. (Il se couche à 4 heures du matin à cause de son travail)

Sinon, tu m'as bien fait rire ce matin!

Anik on 28 septembre 2009 à 09:11 a dit…

@ Véro
Tu parles d'un réveil qui ne fait pas son travail. Accuse-le sans remord ! (En passant, je t'envie beaucoup de pouvoir te lever aussi rapidement !)
@ Béka!
Tu as un bon alibi pour te lever... Mon chum se lève 15 minutes avant moi (et je ne m'en aperçois pas la plupart du temps). Contente de t'avoir fait rire...

Sur une note plus sombre, le snooze a encore gagné ce matin. Me suis levée 1 hr plus tard que l'heure prévue... :( Donnez-moi de la volonté, quelqu'un !!!

Valérie on 28 septembre 2009 à 10:43 a dit…

Besoin d'un réveil pour se lever??? Et les enfants dans tout ça, ils n'ont pas d'utilité? Il faut les mettre au pas, chère madame : les miens se lèvent à 6 heures tapant, fin de semaine incluses, et ils sont avisés qu'il est interdit d'entrer dans ma chambre avant le début de Kaboum (à 7 heures).
Appuyer sur Snooze à 5h45, pff! Faut vraiment être une sacrée paresseuse!

Anik on 28 septembre 2009 à 11:13 a dit…

@ Valérie
Oui, bien mes enfants doivent avoir certains de mes gènes de paresseuse, parce que c'est souvent moi qui les réveille vers 7h ou 7h15 la semaine. Règle générale, 7h, c'est leur heure normale de réveil... Alors, ils sont inutiles pour me réveiller... ;)

annick a dit…

tu fais bien de l'apporter en cours! je suis une "snoozeuse" aussi! mais j'ai trouvé un p'tit truc... au lieu de mettre mon cadran à 6h15 et de peser sur snooze jusqu'à 6h45, je met mon cadran à 6h30, comme sa, je me botte les fesses pour me lever plus vite, et sa donne un tit brake à mon snooze!!!

Anik on 28 septembre 2009 à 12:45 a dit…

@ Annick
Effectivement, je pense que je vais ajuster mon réveil un peu plus tard. Ça me fera 15 minutes de vrai sommeil de plus... :)

Les DH on 28 septembre 2009 à 14:59 a dit…

Haaaaa le snooze... Ici aussi les enfants se lèvent relativement tard; mon fils de 19 mois lâche un DA invariable à 6h44 à tous les matins alors que ma fille de 4 ans filerait jusqu'à 9h... Ça va être beau à l'adolescence.

Pour en revenir au snooze, je serais plutôt du style à poursuivre celui qui l'a inventé car il a ENGENDRÉ la paresse chez beaucoup de gens! Donc Anik l'Imparfaite pourrait plaider l'impuissance puisque l'inventeur du snooze avait sûrement bien planifié ce coup mesquin de rendre plusieurs humains tous plus paresseux les uns que les autres... ;-)

Anik on 28 septembre 2009 à 15:11 a dit…

@ Les DH
Je garde cet argument-choc pour l'envoi en appel de cette cause...
Merci! :)

Caro l'ergo on 28 septembre 2009 à 16:47 a dit…

Chez nous, tout est parfaitement coordonné...

5h45 : PapaVélo se lève (il semble, mais j'en ai pas toujours connnaissance).
5h55 : Bébé Dada s'écrit : Papaaaa... (le seul moyen de pouvoir se lever !)
6h00 : Fillette se réveille après que son petit frère soit entré dans sa chambre.
6h05 : je commence à réaliser qu'il y a de l'agitation dans la maison...
6h15 : DrinGGGGG!!!! Vite, je me lève, mon réveil ayant été entraîné à sonner à la dernière minute, ne me donne pas le choix. Il est synonyme de: Grouille, tu vas être en retard au boulot!

Ici, pas de change pour le Snooze, il est au chômage depuis des années.

Dire qu'avant, je plaçais le réveil à l'autre bout de la chambre, de manière à ne pas avoir autre choix que de me lever pour l'éteindre!

Julie on 28 septembre 2009 à 20:15 a dit…

@Anik
Mes hommages pour cet excellent billet!

J'ai une relation très ambigüe avec mon Snooze car je ne l'utilise que pour les siestes d'après-midi. Voyez-vous, chez moi, mes siestes peuvent durer deux bonnes heures, ce qui fait fondre les après-midis comme neige au soleil...

Alors je mets le réveil pour me donner bonne conscience, sans grand succès ;-)

La Belle on 28 septembre 2009 à 21:28 a dit…

Moi j'irai en appel...

Mais dans le fonds, je dois être une paresseuse car j'utilise le snooze plus d'une fois le matin ;-S

Patrick Duval on 29 septembre 2009 à 02:19 a dit…

Je le répète:

Le système judiciaire est pourri!

Encore une preuve flagrante.

Anik on 29 septembre 2009 à 08:49 a dit…

@ Julie
Moi aussi, j'utilise le réveil pour mes siestes (qui se font de plus en plus rares, à ma grande fierté...)
@ Caro
Mettre le réveil plus loin, faudrait que j'essaie... Genre, au sous-sol ? ;)
@ La Belle et Pat
Je pense vraiment à l'appel, mais le système va-t-il être efficace cette fois-ci ?

Anonyme a dit…

Moi, je suis une maman parfaite, j'ai été conçue avec un réveil intégré... ok, je ne suis pas parfaite, mais j'ai reçu à la naissance ou à l'accouchement cette option qui manque à Anik. Je dois avouer que je tiens plus de l'animal que de la femme... je ne dors que d'un oeil... comme un chat Je suis une mère poule... Je désire protéger mes brebis... tel un guépard, je bondie au moindre bruit... Prix de consolation mes fonctions diminuent avec l'âge et lorsque les enfants deviennent des ados... Un jour ce sera ton tour... Patience... tu en as encore pour un minimum de 10 ans encore... J'adore ton sens de l'humour, ce qui aide à vivre son imperfection... et la mienne, car les miens sont plus vieux et je peux maintenant goûter aux joies de la paresse matinale!

p'tit mère on 8 décembre 2009 à 14:08 a dit…

imparfaite, je le suis! moins on voit le soleil, plus j'ai le gout de dormir tout le temps. Alors maintenant le snooze est du coté a mon chum. LUI! me pousse en bas du lit pour que j'aille travailler et LUI reste couché car l'hiver il est au chômage!!! Ce qui fait que je suis toujours en retard depuis ... je ne compte plus les années... finalement mon boss est super fin! :-) il a fini par accepté de me prendre quand j'arrive!!! ;-S
p.s. : j'adore ton idée de poursuivre le snooze, il est effectivement le grand responsable car dans ma vie de jeune fille je me réveillait avant le cadran! C'est a cause de lui que je suis devenu paresseuse! :-))

Anik on 8 décembre 2009 à 14:27 a dit…

@ P'tit mère
Bienvenue ici...
si tu veux poursuivre le snooze, vas-y ! C'est tellement vrai que sans lui, on se lèverait plus facilement... Pas toujours pertinent, les inventions !
;) au plaisir de te relire...

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon