19 sept. 2009

Comment ne pas trop travailler?

Si vous êtes comme moi, et que vous avez pris la dure décision de ne travailler que 3 jours par semaine, vous vous en rendrez peut-être compte assez vite: ce n'est pas l'idée du siècle. C'est triste, mais vous ne travaillerez pas assez!

Plusieurs bonnes raisons étaient à l'origine de ce choix que je qualifiais d'intelligent.
  1. j'allais pouvoir consacrer 2 journées entières à un projet stimulant (l'écriture de billets sur ce blogue ou finaliser le document "Manuscrit_ImparfaiteEtAlors_versionFinaleNo11".
  2. j'allais pouvoir faire rentrer en 3 jours les priorités essentielles reliées à mon travail.
  3. j'allais pouvoir passer du temps agréable en soirée avec les enfants et avec PapaZen.
Or, j'ai fait plusieurs trucs imparfaits cette semaine qui m'ont bien éloignée de ce glorieux objectif!!! Comment ne pas trop travailler, donc? Essayez l'une ou l'autre de ces tactiques éprouvées lors de mes deux premières semaines de travail, après mon congé de maternité.
  • Fixez-vous des objectifs réalistes au travail. Comme rédiger un bulletin, contacter ses partenaires et préparer un lancement de site... et n'en faites rien puisque votre ordinateur portable doit être reformaté, que votre téléphone est débranché et que vous n'arrivez pas à vous procurer le matériel promotionnel nécessaire.
  • Établissez un plan clair pour votre journée... et reportez-la au lendemain parce que vous devez rattraper beaucoup de "SO-cial". Répondez de manière enjouée (devant votre nouveau collègue qui n'en peut probablement déjà plus d'écouter une 20e fois votre discours, mais qui demeure heureusement poli). "Frérot va bien...il a 10 mois... non il ne dort pas bien car il doit prendre encore un petit biberon de 2 onces pour se rendormir à 3h33 du matin... oui, je sais, il est encore un bébé, ça va lui passer... ses soeurs sont toujours aussi gaga... ça leur fait 6 ans et 3 ans et demi... oui, je suis heureuse d'être au retour au travail... il y a beaucoup à faire...".
  • Attirez les confidences de vos collègues de travail... en étant dans le Secret des Dieux concernant une catastrophe imminente dont vous ne pourrez souffler vent à personne, votre motivation à poursuivre vos efforts sera à son paroxysme. Votre patron vous offrira peut-être même des essuie-tout pour contenir la petite marde* qui vous perle au coin de l'oeil (à défaut de mouchoirs, sa boîte étant vide).
  • Consacrez entièrement les deux jours prévus au projet qui vous tient à coeur... et, à la place, répondez dans le détails 2 ou 3 fois aux 10 000 courriels qui vous ont été envoyés durant la semaine à ce sujet. Vous vous assurerez ainsi de ne pas attaquer la tâche la plus importante: rédiger le texte qui figurera à l'endos du livre. Note: il est impératif de bien compartimenter le projet motivant et le travail, c'est uniquement de cette manière que vous aurez la broue dans le toupet* de manière permanente et que vous arriverez à tout faire... à moitié!
  • Enfin, passez la soirée avec votre homme pour décompresser... et essayez de lui glisser deux mots concernant le secret des Dieux qui vous ronge, sans vous faire interrompre par vos enfants... Endormez-vous aussi pendant les 15 premières minutes d'un trépidant épisode de 24 préenregistré, laissant ainsi votre homme en plan pour le reste de la soirée.
Ne me remerciez pas. Je suis généreuse de nature. Ces trucs sont gratuits. Essayez-les, votre vie personnelle et professionnelle n'en sera que plus épanouie.

6 commentaires imparfaits:

La Mère Michèle on 19 septembre 2009 à 08:10 a dit…

Ça prends beaucoup de discipline la vie d'auteur! Écrire est un élan qui supporte mal d'être contraint, de par sa nature.

Je suis bien curieuse du secret des Dieux mais s'il n'appartient qu'aux Dieux ... ;o)

Anik on 19 septembre 2009 à 08:19 a dit…

Hi hi! J'ai bien aimé ton billet, surtout que j'ai eu droit à la version longue et non censurée de tout cela... Lâche pas, Julie... Tu es en période d'adaptation, d'ici 2-3 mois, tu vas toujours courir autant, mais ton rythme de course va être régulier... Sans blague, tu vas t'ajuster. N'oublie pas la clé : ne sois pas trop exigeante envers toi-même et vise l'imperfection !

Julie on 19 septembre 2009 à 08:33 a dit…

@La Mère Michèle:
La vie d'auteure est pourtant vraiment chouette. Il faut simplement y accorder le temps et l'attention qu'il faut. Lectrices ne craignez rien: j'ai planifié la planification de quelques textes pour les prochains jours. Anik pourra souffler un peu ;o)

@Anik:
Pfft... 2 ou 3 mois tu dis? Je ne suis pas certaine de trouver ça encourageant :oS

Véro on 20 septembre 2009 à 07:33 a dit…

Je suis exactement dans cette superbe situation et je rêve d'une seule chose maintenant... que 2 jours se libèrent à la garderie de fille;P

Julie on 20 septembre 2009 à 07:42 a dit…

@Véro
Mes hommages! Si tu rêves assez fort et que tu crois dur comme fer que ça va arriver, ça va se réaliser. Anik pourrait t'en parler longuement: depuis qu'elle ose demander ce qu'elle veut, elle obtient tout! Je ne rigole même pas! C'est à se demander pourquoi elle n'est pas déjà millionnaire ou que les enfants souffrent encore de faim dans le monde :oD

Anik on 20 septembre 2009 à 15:11 a dit…

@ Julie Ouais, je me demande encore pourquoi je ne suis pas millionnaire?
Je vais mettre mes énergies là-dessus. Règle générale, je travaille sur un maximum de 2-3 dossiers à la fois. Alors comme mon dossier santé est réglé, je vais travailler au dossier finance...
@ Véro, bonne chance pour ta garderie. As-tu essayé www.magarderie.com
Super pour trouver une place rapidement...

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon