14 sept. 2009

Comment tuer l'ours dans l'oeuf ?

Ne vous méprenez pas, je ne parle pas du poussin dans l'oeuf, mais bien de l'ours, qui a subi un bien triste sort, vous verrez...

Je suis allée à la bibliothèque municipale hier, pour l'heure du conte. Après l'histoire, Dynamite a fait un bel ours en carton et en laide (oups, laine, je fais des lapsus même à l'écrit!), avec un peu de coloriage. Je ne l'aide pas : pas parce que je suis paresseuse (bien que, l'argument se vaille...), mais parce que je veux laisser libre cours à sa créativité personnelle et qu'elle apprenne à se débrouiller. Ma devise : «Vaut mieux un bricolage bizarre, mais fait par de petites mains, qu'un brico super esthétique fait 90 % adulte - 10 % enfant.» De toute manière, les bricolages finissent tous un jour ou l'autre sur le chemin des poubelles, non ?

Justement, parlons du sort de ce pauvre ours. Dynamite était bien fière de sa réalisation, même si elle avait ragé un peu contre les bouts de laine qui lui collaient aux doigts (je me demande d'où elle tient ce caractère, moi qui est si douce... hé, hé...). Alors, nous mettons petit ours dans la poussette et nous dirigeons vers le stationnement. J'installe les enfants dans leur siège, je mets la poussette dans la voiture, et hop, nous voilà parties !

En route, Dynamite me demande où est son ours...
-Euh, il est dans la valise, avec la poussette... Mon ton n'a pas son assurance habituelle, et je n'ai qu'un vague souvenir d'avoir vu Ourson avant de partir, dans la poussette, il me semble. Alors là, j'invoque intérieurement St-Antoine-de-Padoue (un de mes meilleurs copains, vous devriez lui jaser ça, des fois...) afin qu'il m'aide à retrouver le fameux ours une fois à la maison.

Bien, l'ours, il doit avoir fini ses jours dans le stationnement de la bibliothèque, parce qu'il n'était nulle part dans l'auto. Mais St-Antoine est bien sympathique, tout de même... Il a donné une envie d'aller aux toilettes soudaine à Dynamite, ce qui fait que lorsque nous sommes arrivées à la maison, elle a couru faire pipi, et complètement oublié le fameux ours...

Vive la mémoire très brève des petits et vive St-Antoine ! Ouf !
D'autres fans de St-Antoine parmi vous ?
Ou d'autres mamans heureuses d'exploiter la mémoire défaillante de leurs enfants ?

3 commentaires imparfaits:

Maman végétarienne du Québec on 14 septembre 2009 à 10:44 a dit…

Ah chanceuse, moi je rêve encore du temps ou le coup de la distraction fonctionnait, maintenant, je te dirais que c'est plutôt l'inverse qui se produit...ils essaient (le essaient est important ici!!) de me distraire, avec des histoires, pour me faire passer une mauvaise note ou autre..hihi
Heureusement que je connais le truc!!

Anik on 14 septembre 2009 à 11:01 a dit…

Ha ha! Je n'avais pas pensé à ça !
Va falloir que je me tienne le cerveau en forme pour ne pas me laisser avoir dans quelques années (Dieu sait que j'en perds déjà des bouts...) ;)

Julie on 18 septembre 2009 à 14:02 a dit…

@Anik:
"Un bel ours en carton et en laide" est un très joli lapsus! Mes félicitations.

Ça me fait penser à ma très imparfaite soeur qui détient également un copyright sur un superbe lapsus. Elle avait rédigé un travail en psychologie sur la valeur éducative des télétubbies. Elle y avait écrit quelque chose comme "Les télétubbies enseignent aux enfants à communiquer leurs émotions. En effet, ils ne manquent pas une occasion de se congratuler et témoigner leur affection en se disant "gros calis"".

On la rit encore!

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon