15 oct. 2009

Comment aimer les mercredis?

Ouf. Ma journée d'hier a passé sans que je m'en aperçoive.

Tout d'abord, j'ai fait plusieurs trucs imparfaits.
  • Je me suis levée très tôt après 5 petites heures de sommeil. (Je m'étais couchée à minuit pour relire les pages 1 à 88 de notre livre qui sortira bientôt, pages passées sous l'oeil de lynx de notre réviseure linguistique.)
  • J'ai suivi les conseils avisés de Béka, Mamanbooh et de La Belle et j'ai mis un peu de crème de jour, un peu de crème de nuit. (Voyant mon piètre état au bureau, j'en ai rajouté un peu.)
  • J'ai repoussé au lendemain la consultation à la clinique d'urgence pour la toux de Frérot. (J'espérais qu'elle passe enfin...)
  • Juste avant d'affronter l'heure de pointe, j'ai retenu mes jurons quand PapaZen m'a appris qu'il avait mis à la poubelle tous les restes du souper de la veille que j'avais prévus pour le souper du soir.
  • J'ai laissé mes pantalons d'armée sur la rampe d'escalier à la maison .(Les employés de la boîte où je travaille font des pressions syndicales)
  • J'ai dîné devant mon ordinateur pour poursuivre ma lecture des pages révisées. (Vous ai-je dit que j'ai encore raté mon défi d'être une prépareuse en série que je me suis encore fait cuire du spaghetti à 5h15 du matin?)
  • Je n'ai pas consacré une seule minute à mon objectif A de la journée.
Bref, tous les ingrédients y était pour passer une journée folle, comme le mardi d'Anik! Mais soyez sans crainte, j'ai aussi fait quelques bons coups.
  • J'ai parlé à LA personne qu'il faut au ministère de l'Éducation et elle a accepté de venir faire un discours pour L'ÉVÉNEMENT de la décennie pour le site que je coordonne. (Demandez et vous recevrez! Je vous dis, ça marche presque tout le temps.)
  • J'ai parlé à LA personne qu'il fallait dans mon réseau pour orienter l'atelier que je dois donner samedi matin. (Merci Geneviève!)
  • J'ai reçu un courriel de Mère Indigne en matinée qui me demandait si je souhaitais toujours aller avec elle au lancement des (z)imparfaites. (J'avais, genre, comme, légèrement, vraiment oublié cet événement.)
  • J'ai parlé à LA secrétaire qu'il faut à l'école de PapaZen pour lui dire que non, je n'étais plus fâchée, que oui, il était beau, gentil et intelligent... mais que je devrais rentrer tard ce soir parce que j'avais une sortie mondaine. (Oui, il pouvait aussi amener les filles au McDo à défaut de leur préparer un autre menu en remplacement de celui qu'il avait malencontreusement balancé aux ordures)
  • Après la bénédiction de l'homme de ma vie, je me suis alors félicitée d'avoir laissé mes pantalons d'armée sur la rampe d'escalier. (Sans quoi j'aurais eu l'air complètement troublée de me présenter là-bas accoutrée ainsi! C'est là que je me suis rappelé qu'il ne faut jamais remettre au lendemain le moment de refaire sa teinture, alors j'ai remis un peu de crème de jour pour compenser...)
  • J'ai parlé AU collègue qu'il faut pour lui demander quelque chose que je ne lui avais jamais demandé: me prêter 20$ pour passer la soirée car je n'avais pas une "cenne" sur moi. (Merci André!)
  • Après avoir fait une balade en métro avec un collègue en pantalon d'armée, j'ai retrouvé Mère Indigne à notre lieu de rendez-vous avec 10 minutes de retard. Pour vos potins personnels, elle est dans une forme resplendissante et jongle avec différents projets tout aussi intéressants les uns que les autres. (On dirait que le meilleur est à venir!)
  • J'ai principalement fait la connaissance de So (mère de PetitLoup et de Choupinette) et Nancy (mère des triplés) avec qui j'ai eu la chance de placoter. Je les ai félicitées pour leur belle soirée.
  • J'ai parlé AU collègue qu'il faut qui a accepté de me ramener à la maison après cette journée essoufflante. (Merci Sébastien! C'est la première fois que je m'empiffre d'un trio McDo avec quelqu'un habillé en pantalon de camouflage...)
Je vous rassure, je prends congé aujourd'hui pour finir de relire les pages de notre livre pour que vous l'ayez ENFIN en mains d'ici quelques jours. Et je vais à la clinique avec Frérot...

7 commentaires imparfaits:

Anik on 15 octobre 2009 à 11:01 a dit…

Sacré Julie, même si on s'est parlé pas mal hier entre deux courriels, j'ai bien ri en lisant le récit de ta journée... (avec toi, pas de toi). Chapeau pour ton efficacité, ton calme olympien malgré tout...
Je me permets une petite touche d'émotion ici : sache que je t'apprécie beaucoup... :)

Mamanbooh on 15 octobre 2009 à 13:45 a dit…

Aux deux Imparfaites!

Vous avez vraiment une belle complicité...

Julie, on a failli se croiser, mais j'ai dû annuler mon projet de sortie à la dernière minute.

**Truc pour les lunchs du vendredi:
un "midi-bouffe" ou encore quelques $ pour que les cocos dînent à la cantine de l'école! Avec les autres mamans du groupe de ma fille, on s'est donnée le mot et les enfants sont tous très fiers de choisir eux-même leur jus et leur dessert. En plus, ils mangent souvent des choses qu'ils refuseraient à la maison... :-)

Anik on 15 octobre 2009 à 15:02 a dit…

@ Mamanbooh
C'est vrai qu'on a développé une belle complicité... Après tout, ça fait bientôt 10 ans que l'on se connaît, Julie et moi...

Midi-bouffe, à l'école de ma fille, il faut réserver un mois d'avance... Je ne trouve pas cela très pratique. Je préfèrerais pouvoir donner de l'argent la journée où je suis paresseuse pour qu'elle achète un lunch... Même si je suis une fille très structurée, je ne planifie pas mes journées de paresse, elles arrivent sans crier gare... ;)

Julie on 15 octobre 2009 à 16:52 a dit…

@madame Booh
Cela aurait été mon plaisir de te rencontrer! Ce n'est que partie remise!

Je déplace ton truc dans la section des trucs pour ne pas que personne ne passe à côté!

La Belle on 15 octobre 2009 à 22:59 a dit…

Mon dieu.. Je ne fais même pas la moitié si ce n'est du tier de ce que vous faites les filles... ;-)

On appelle ça de l'efficacité !

Julie on 15 octobre 2009 à 23:02 a dit…

@La Belle

Ne crains rien, probablement qu'enceinte, je ne faisais pas le tiers de la moitié de ce que tu fais!

C'était une journée exceptionnelle dans une semaine exceptionnelle...

J'ai hâte à samedi soir que l'avalanche soit derrière!

La Belle on 16 octobre 2009 à 11:18 a dit…

C'est vrai que des fois je trouve que j'en fais beaucoup, mais je réalise souvent tout avec l'aide de mon Amour, sans qui je serais très paresseuse ;-)

Vivement c'est une journée exceptionnelle dans une semaine tout autant exceptionnelle ! La semaine se termine bientôt..

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon