6 oct. 2009

Julie chez sa psy

Je sonne, je rentre et je m’installe confortablement dans le fauteuil de Céline, ma psy, bien décidée à me vider le cœur.

Psy – Un beau bonjour Julie ! Il y a longtemps que nous nous sommes vues. Qu’est-ce qui vous amène aujourd’hui ?

Julie – Tout d’abord, je voulais vous dire que j’ai beaucoup cheminé depuis la dernière fois. Vous m’avez confirmé que j’étais une fille intelligente, passionnée et créative. Cela m’a motivée à aller de l’avant et à mener à terme un grand projet que je chérissais depuis longtemps. J’ai écrit un livre avec une amie.

Psy – Bravo ! Je suis fière de vos réalisations !

Julie – Mais en ce moment, je retombe dans mes vieilles habitudes. J’ai repris le boulot. Et ma fille a commencé l’école. Les deux autres vont chacun dans leur garderie…

Psy – Et, vous avez le sentiment de devoir tout organiser au quart de tour ?

Julie – Oui et non…

Psy – Vous vous oubliez dans tout cela ?

Julie – Non, ce n’est pas ça non plus ?

Psy, intéressée – Mais qu’est-ce donc ?

Julie, s’emparant de la boîte de mouchoirs – Depuis que j’ai réalisé qu’il me fallait faire au moins 360 lunchs pour la prochaine année scolaire, je trouve la montage trop grosse et je ne sais plus par quel bout commencer !!!

Psy, empathique – Hum… je vois.

Julie – Ma fille n’aime pas la moutarde. Les sandwichs au beurre d’arachides sont interdits à l’école. Le jambon serait néfaste pour la santé… Il y a trop de contraintes. J’ai perdu mes repères. Je ne sais plus quoi faire…

Psy – Vous dites « Je » ne sais plus quoi faire. Êtes-vous responsable de cette situation ? En quoi est-ce à vous plutôt que votre conjoint, PapaZen, de trouver une solution à ce problème ?

Julie, reniflant – Non, non. Ne vous inquiétez pas. Je planifie les menus. PapaZen va à l’épicerie. Je cuisine. PapaZen fait la vaisselle. Je prépare les lunchs. PapaZen reconduit toute notre marmaille au bon endroit.

Psy – N’oubliez pas ce que l’on s’est déjà dit : vous êtes trop créative pour avoir des règles et un cadre aussi rigides. Vous n’en avez pas besoin. Donnez-vous une direction seulement et inventez le chemin pour vous y rendre. Surtout, pas de balises. Pour vous, c’est trop contraignant. Il vous faut plus de liberté pour créer…

Julie, acquiesçant – Je sais. J’essaie de garder cela en tête. Je voulais simplement dire que c’est plutôt bien partagé, les tâches, entre PapaZen et moi. Lui en demander plus, ce serait injuste.

Psy – Qui a dit que vous deviez « lui » en demander plus ? Ou même « vous » en demander plus ? Que voulez-vous exactement ? Qu’est-ce qui ferait votre bonheur ? Demandez-le tout simplement.

Julie, réfléchissant – Bien, j’aimerais avoir des lunchs appétissants et nutritifs sans me casser la tête, vous comprenez ? Ne pas être déçue en ouvrant ma boîte à lunch… avoir envie de manger son contenu… et que ce ne soit plus un fardeau de la préparer à la sauvette…

Psy, déposant son cahier de notes et cherchant dans un tiroir – Je vous propose un exercice pour cette semaine. Voici un sac en papier brun…

Julie, inquiète – Vous n’allez pas me demander de me le mettre sur ma tête pour cacher mes larmes, toujours ?

Psy – Pas du tout. On en a déjà parlé. Il faut au contraire laisser monter vos émotions afin de pouvoir les identifier et les vivre. Je veux que vous partiez avec ce sac et que vous y mettiez ce que vous voulez à l’intérieur concernant la problématique que nous venons de discuter… ou les autres si vous voulez. Une fois le sac à votre goût, il n’y a qu’à l’apporter avec vous !

Julie, sceptique – Vous êtes sûre ?

Psy – Absolument ! Vous ne voulez pas préparer des lunchs à la sauvette ? Vous êtes douée de créativité et d’intelligence, il n’y a qu’à y songer un peu. Vous ne fournirez pas plus d’efforts, mais vous serez soulagée…

===
Alors, je suis sortie et j’ai réfléchi. Dans mon sac, j’ai mis une pile de livres de recettes, un budget resto ou repas chaud, un dimanche de popote. Puis j’ai refermé le tout.

6 commentaires imparfaits:

Véro on 6 octobre 2009 à 08:30 a dit…

lolll quoi ajouter de plus ;-) repas chaud à l'école de fils pour un gros 4$ wow... je ne fais pas des lunchs moins cher ;-)

Mamanbooh on 6 octobre 2009 à 11:12 a dit…

Moi, je pense que je vais prendre un sac de papier brun de chez mon épicier et commencer l'excercice dès aujourd'hui...

Le vendredi, c'est la fin de la semaine, alors Fillette dîne à la cantine de l'école avce ses petits amis (les mamans se sont données le mot). J'utilise aussi un "thermos" pour certains repas, mais je trouve ça lourd pcqu'avec la maternelle, je me retrouve avec beaucoup plus de corvées qu'àvant, et je les fais seule...

Vite! Sac de papier, j'ai des choses à te confier...

Imparfaite-et-alors on 6 octobre 2009 à 18:04 a dit…

Dans mon sac : dimanche de popotte et 3 recettes miracles : pâté chinois, soupe poulet et nouilles et saucisses de veau + riz.
A+

Julie on 6 octobre 2009 à 20:58 a dit…

@Véro
C'est vrai que c'est une solution toute simple quand on y pense...

@Mamanbooh
Je te souhaite de trouver le sac qu'il te faut!

@Anik
On devrait s'échanger nos p'tits plats du dimanche!

Mamanbooh on 6 octobre 2009 à 21:02 a dit…

Depuis ce matin, à chaque fois que je vois ce titre, je me demande si on parle de moi? Aujourd'hui, moi, Julie, je suis allée voir ma psy!!!

Imparfaite-et-alors on 6 octobre 2009 à 21:22 a dit…

@mamanbooh
Parfois ça vire à l'envers, parfois ça fait du bien. Je te souhaite la 2e option :-)

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon