6 nov. 2009

Comment avoir une confiance aveugle en la vie?

Avez-vous déjà fait trop confiance à la vie ? Avez-vous déjà usé de pensée magique en vous imaginant que tout allait bien aller, quand pourtant, un drame affreux se préparait... Ça m'est arrivé mercredi...

Les mercredis sont bien occupés ici. Une semaine sur deux, je fais du bénévolat à l'école de ma fille. Et une fois par mois, je l'amène au restaurant. Pas n'importe lequel : celui de l'école hôtelière. Voilà une excellente occasion de découvrir la gastronomie à peu de frais. Cette semaine, j'ai décidé d'amener Philosophe, mais aussi Dynamite... et deux amies, question que le ratio adulte-enfant soient à mon avantage... ;-).

Le hic, c'est qu'on dirait que j'ai oublié que les dîners à cette école s'échelonnent sur 2 heures ou 2 heures trente... Un peu long pour un enfant de 3 ans... surtout quand maman n'a pas allumé que des crayons à colorier ou de petits cahiers auraient pu être pratiques pour passer le temps...

C'est ça, cette confiance aveugle en la vie... Les enfants vieillissent, et on réalise qu'on peut sortir léger... Vite, on perd le réflexe de se demander de quoi on aurait bien besoin pour palier aux mille et un besoins qui pourraient survenir lors de la sortie... On perd, le temps d'un soupir, l'habitude de remplir la mini-van à moitié à chaque sortie avec tout le kit de survie... Mais cette confiance que l'on acquiert nous joue parfois des tours... On s'imagine alors béatement que les enfants peuvent attendre assis bien sagement pendant notre palpitante conversation sur les vertus de l'accouchement naturel avec notre copine.

Et on constate la mine déconfite, et c'est là le drame de la journée, que nos enfants ont toute la «créativité» voulue pour s'occuper :
  • en mettant des miettes dans leur verre d'eau;
  • en renversant une partie de leur soupe à la vue du petit pain chaud qui arrive à table;
  • en lèchant 3 petits « cups » de beurre, au point de manger le bout de papier qui recouvrait le mini contenant;
  • en se couchant sous la table;
  • en coloriant sur la nappe avec le seul stylo que vous aviez dans votre sacoche.
Ah, pourquoi ai-je donc oublié la mère avisée que j'étais ? Celle qui arrivait au resto avec sa remorque de stock de bébé derrière l'auto, et la poussette pleine à craquer...

Morale de l'histoire :

1) ne jamais sous-estimer l'ennui d'un enfant (et m'acheter une foutue grosse sacoche pour y laisser des trucs de divertissement en permanence)

OU

2) ne plus jamais sortir au resto avec les enfants si le service n'est pas rapide ou que le resto n'a pas un coin jeu...

10 commentaires imparfaits:

Patrick Duval on 6 novembre 2009 à 01:09 a dit…

Hahaha! Trèes bonne histoire! Pis j'adore le choix de moral èa la fin.

Pour ma part je choisis le numéro un. La grosse sacoche.

Caro l'ergo on 6 novembre 2009 à 06:45 a dit…

Comme tu as raison... j'ai fait un peu la même chose hier en allant faire la file pour les vaccins durant 2 heures avec des enfants de 23 mois et 4 ans.

En plus d'y aller vers 11h30... avec deux ventres affamés et un bébé fatigué (en Terrible two par dessus le marché)...

Une chance, j'avais approté un sac de biscuits en forme de poissons... mais ils ne pouvaient pas manger pendant 2 heures...

Ma grande a bien fait ça,... mon bébé lui en a profité pour jouer avec le foulard de la dame derrière nous, pour se cacher et se sauver à notre insus, se rouler par terre, lancer ses bottes... Vous pouvez imaginer le tableau!

Dire qu'on devra y retourner pour une deuxième dose...

Misère ! N'ayez crainte, je serai préparée la prochaine fois!

La Mère Michèle on 6 novembre 2009 à 07:59 a dit…

Fiou!!!!

Je pensais que c'était un VRAI drame lolll

;o)

Prune on 6 novembre 2009 à 08:04 a dit…

Ils ont l'air d'être normaux... ou alors les miens aussi sont anormaux !

Mamanbooh on 6 novembre 2009 à 08:40 a dit…

LOL!!!

Moi aussi, j'ai cru que le sujet était aussi sérieux que celui d'avant...

En fait, c'est aussi sérieux (pardon!), mais plus léger!!! Avec de plus petites conséquences.

La question que tu pourrais aussi te poser, est-ce que toi, tu as le goût de revivre cette expérience, si oui, on amène une ptite valise qui roule pour enfant avec plusieurs activités surprises, sinon, tu y retournes à tous les mois, mais avec des amies, à toi.

Dans ce dernier choix, ça remplit bien une case blanche! Hé! hé!

*Avant... The sky is the limit était ma phrase!!! Mais cela impliquait justement d'avoir trop confiance en la vie et mes moyens!!! :-)

Anik on 6 novembre 2009 à 14:45 a dit…

@ tous
hé, hé, je vous ai bien eu avec mon simili-drame (soit dit en passant, sur le coup, c'était moins drôle...)

@ Pat
Je suis à la recherche de la sacoche parfaite... J'suis assez difficile à satisfaire...
@ Caro
La semaine prochaine, ce sera mon tour...
Quoi ??? Deux doses !!! arghhhh!!!
@ Mère Michèle
Il ne faut jamais sous-estimer l'ampleur des drames humains... ;)
@ Prune
Tu me rassures... Mes enfants sont normaux !!!
@ Mamanbooh
J'vais dire comme les gaulois... «Me semble que le ciel est bas... Le ciel va nous tomber sur la tête!!! » La limite est moins haute, avec des enfants...

La Belle on 6 novembre 2009 à 21:09 a dit…

Moi j'ai choisi l'option grosse sacoche plus sac de petit Ange rempli de jouets pour passer le temps ;-) !

Anik on 6 novembre 2009 à 21:50 a dit…

@ La Belle
C'est bon, cette double option ! Très avisé de ta part !
A+

Julie on 9 novembre 2009 à 08:35 a dit…

@Anik
Dire que le dicton populaire veut que l'expérience rentre avec l'âge...

Je me rappelle notre première sortie de famille avec GrandeSoeur et PetiteSoeur (alors âgées de 2 ans et demi et 5 semaines). Nous allions à la cabane à sucre. J'ai oublié:
- un kit de rechange pour la petite (qui a joyeusement débordé de sa couche),
-un kit de rechange complet pour moi (qui a accusé réception d'un "dégueulis" ragoûtant),
- des bottes assez chaudes pour GrandeSoeur
- et des vêtements assez chauds pour PetiteSoeur.

À côté du conjoint de mon amie, qui avait des débarbouillettes mouillées dans un "ziploc" pour essuyer les bouches sucrées, PapaZen et moi faisions un peu "picpics".

Anik on 9 novembre 2009 à 09:04 a dit…

@ Julie
J'avoue, c'était picpic votre affaire. Mais tu t'en tires si bien maintenant !!! ;)

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon