15 nov. 2009

Comment être soi-même malgré tout ?

Cette semaine, une partie de mon véritable moi a enfin refait surface... Depuis deux ans, cette partie de moi étouffait... Mais je ne passais pas à l'acte, je me contentais de constater mon mal-être... N'ayez crainte, ce n'est pas si effroyable que cela paraît... Je ne suis ni affectée d'une double-personnalité, ni schizophrène... C'est simplement que depuis que je suis déménagée ici, en 2007, j'endurais une chambre à coucher beige (que je me plaisais à appeler beige malade) qui me faisait un effet vraiment bizarre. Chaque fois que j'entrais dans la pièce, je me sentais comme « pas à ma place », en désaccord avec moi-même, en quelque sorte. C'était comme si je dormais dans la chambre de quelqu'un d'autre (un peu le cas, considérant que c'est l'ancienne proprio qui avait choisi la couleur).

Mais je n'arrivais pas à me brancher sur la couleur à adopter. Voyez-vous, c'est que j'adore le rouge... Ça me stimule. Mais lisez tous les magazines de déco, et vous verrez que cette couleur est fortement déconseillée pour une chambre, car elle n'est pas propice à la relaxation. Alors, j'essayais de trouver une autre option, même si dans le fond de moi, c'est cette couleur qui me branchait.

Après de 2 ans de tergiversations, j'ai finalement lâché prise. Essayons le rouge, puis au pire, on repeinturera après... Alors, un beau rouge profond sur 3 murs, et un orange brûlé sur un mur... Résultat de la métamorphose : J'ADORE !

Maintenant, quand j'entre dans ma chambre, je me sens dans mon élément. Je me sens chez moi. Je me sens MOI ! Je suis contente de l'avoir fait...

Et cela m'amène à me poser quelques questions...

Pourquoi passer tant de temps à réfléchir plutôt qu'agir ? Pourquoi la peur de faire le mauvais choix est-elle si paralysante... Ne vaut-il pas mieux choisir que de garder un statuo quo insatisfaisant ?

Pourquoi ne pas écouter plus souvent sa petite voix intérieure, celle qui sait si bien ce qui est bon pour nous ?

Je me donne comme défi d'oser davantage, de passer à l'acte. Après tout, n'êtes-vous pas fière de vous quand vous posez une geste qui vous a demandé un certain effort ou qui n'est peut-être pas conforme à ce qui « devrait » être fait, mais dont les résultats sont concluants pour vous ?

5 commentaires imparfaits:

Evely on 15 novembre 2009 à 08:21 a dit…

C'est vrai que l'on est toutes comme ça. C'est la peur de l'échec,je suppose.

Oser veut aussi dire s'affirmer et des fois c'est cela qui est le plus paralysant. Quand on s'affirme on doit être conséquent et la peur que l'on risque se contredire embarque.

Cependant, je suis d'accord qu'on devrait le faire. On serait mieux avec nous-même et nous permettrait de grandir encore plus en temps que personne

Caro l'ergo on 15 novembre 2009 à 08:43 a dit…

Cette question résume vraiment un point intéressant : Pourquoi passer autant de temps à réfléchir plutôt que d'agir?

Étant une imparfaite naturelle (c'est Anik qui le dit), je ne me pose pas milles questions existentielles... je suis une fille d'action!

Voici donc, chère IEA, la réponse à plusieurs billets antérieurs!

Bref, cessez de vous poser des questions, agissez! Pis pas juste pour la couleur de vos murs!

Bravo Anik pour ton billet!

Valérie on 15 novembre 2009 à 08:53 a dit…

Moi aussi je suis du genre à réfléchir un bon bout de temps avant d'agir, surtout quand il s'agit de décoration... Ma chambre devrait être repeinte depuis au moins deux ans, et je n'arrive pas à me brancher.
Tu m'encourages à m'y mettre : )

La Belle on 15 novembre 2009 à 13:00 a dit…

Qu'elle belle réflexion vous apportez chez moi aujourd'hui ! Pourquoi attendre avant d'agir...

C'est complexe car parfois ce peut être des raisons financières ou autre qui empêche d'agir... Mais chose certaine, en faisant ma liste des projets à faire en 2 ans, je réalisais que plusieurs choses pouvait attendre et d'autre pas (puisque je ne sens pas bien par exemple) alors je me concentre sur les plus "urgent" et les autres attendront ;-)

Peut être aussi parce que nous sommes imparfaites aussi... ;-)

Anik on 15 novembre 2009 à 16:59 a dit…

@ Evely
Les concepts de peur et d'affirmation de soi sont très importants. Tu touches un point sensible... C'est tellement plus simple d'agir lorsqu'on est pas paralysé par la peur... allez, soyons courageuses !
@ Caro
Tu sais, j'agis rapidement pour bien des choses aussi ! :) Mais c'est vrai que trop de questions, c'est comme pas assez. Vient un moment où il faut se brancher.
@ Valérie
Go, go, go ! Peinture ta chambre. Je te le dis, tu seras tellement contente que tu regretteras de ne pas l'avoir fait avant... On y passe tellement de temps, même si on dort, qu'il est essentiel de s'y sentir bien.
@ La Belle
C'est bien de choisir les urgences pour agir, mais n'oublie pas qu'URGENT et IMPORTANT, ce n'est pas nécessairement synonyme... Mais lorsque quelque chose t'empêche d'être bien, c'est assurément urgent ET important.
A+

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon