12 nov. 2009

Comment filer "cheap"?

Après avoir couru en tous sens pour optimiser chaque minute de notre temps depuis mon retour au travail; après avoir organisé notre horaire familial avec des algorithmes compliqués qui arriveraient à émouvoir notre comptable, j'avais sincèrement l'impression que PapaZen et moi faisions de notre mieux.

Malgré tout cela, il y a ma culpabilité qui réussit à atteindre des sommets encore plus élevés que notre montage de lessive. Quand ça? Quand la gardienne pense bien faire en nous confiant "J'ai remarqué que Frérot est le premier arrivé à la garderie le matin et un des derniers partis en fin de journée. Vous savez, c'est une grosse journée pour un bébé..."

Pour dire vrai, ça m'a tracassé toute la fin de semaine. La SuperWoman en moi a beau avoir la ferme conviction que nous faisons notre possible avec les contraintes que nous avons, elle s'est dit qu'on pourrait peut-être faire encore un peu plus. Ça me déchire d'aller porter les enfants si tôt au service de garde de l'école ou à la garderie mais, en même temps, je ne vois pas comment nous pourrions faire autrement. Je vous fais grâce de toutes les équations mathématiques que j'ai griffonnées, mais voici les (deux) grandes lignes de l'argumentaire que je n'ai pas fait à l'éducatrice de Frérot.
  • PapaZen travaille dès 7h30 le matin. Il a besoin d'un minimum de 8 heures pour faire la "run de lait" avec les 3 enfants qui doivent être reconduits à 3 endroits différents et enseigner des règles de grammaire toute la journée à ses élèves.
  • De mon côté, je me lève déjà à 4h45 et j'ai besoin d'un minimum de 10 heures pour: me rendre au boulot, coordonner un site Internet et revenir du travail.(qu'est-ce que vous voulez? il semble que j'aime ça compliqué...)
Souvent, même, je vous dirais que je réalise à quel point je suis chanceuse de partager la vie de PapaZen car il m'arriverait plus souvent qu'à mon tour de payer la pénalité pour les minutes de retard, si j'étais maman monoparentale. (cela dit, mes hommages à celles qui réussissent cet exploit).

Bref, même si j'étais contrariée du constat bien intentionné de l'éducatrice de Frérot, le doute s'est immiscé dans mon esprit. Et j'en suis venue à coucher sur papier un arbre de décision fort complexe. Je me suis dit que, peut-être, on pourrait, avec plus de bonne volonté, tel jour améliorer ce truc-ci et, tel autre, améliorer ce truc-là. Ainsi, Frérot pourrait passer quelques minutes de plus par jour à nous regarder préparer les repas où à faire du ménage...

Forte de ma nouvelle résolution, la première journée où j'ai réorganisé notre routine (et désorganisé mon horaire) pour que le petit passe un peu plus de temps avec moi, il m'est arrivé deux choses curieuses:
  1. Même si Frérot était pratiquement (encore) le seul enfant quand il est entré dans la garderie et qu'il en est sorti, il ne semblait pas plus perturbé (ou heureux) pour autant.
  2. Par contre, j'ai eu droit à une grande déception de PetiteSoeur. Les yeux pleins d'eau et la moue boudeuse, elle m'a dit "Mais maman! Tu arrives trop vite. Je n'ai même pas eu le temps de jouer dehors avec mes amis!"
Non, mais quel dilemme, vraiment!

10 commentaires imparfaits:

S@hée on 12 novembre 2009 à 06:39 a dit…

Hiiiiiiiiiich!

Pas très subtile la gardienne. Pas fort.

Honnêtment, tu fais de ton mieux. Si tu pouvais faire autrement, tu ferais autrement. Merci gardienne de rajouter la culpabilité à l'horaire déjà bien garni de la dame ici présente...

Moi je lui répondrais:

Je sais que ça lui fait des grosses journées, mais je suis heureuse de pouvoir compter sur quelqu'un de ta compétence pour m'épauler.

(ensuite tu peux en rajouter à ton goût, genre...)
Ici, mes enfants sont heureux et ne souffrent pas trop de l'absence des parents qui doivent travailler.

T'es capable. Les enfants ont une bien plus grande capacité d'adaptation que l'on pense.

Bises.

BéKa! on 12 novembre 2009 à 06:54 a dit…

Elle ne peut pas comprendre ce dilème complexe. Si enfant elle a, il est gardé sur son lieu de travail. Alors les algorythmes elle ne connait pas.

Julie on 12 novembre 2009 à 08:00 a dit…

@Sahée
hum... je sens un grand talent de diplomate en toi! Il me faudrait m'en inspirer ;-)

On a une excellente gardienne. Je suis certaine qu'elle ne disait pas ça pour mal faire.

@Béka
Ses enfants vont à l'école. J'imagine, qu'effectivement, c'est vraiment simple de les accueillir à leur retour quand on travaille à la maison. Mais tu en sais quelque chose ;-)

Evely on 12 novembre 2009 à 08:26 a dit…

Je te comprends tellement. On change de garderie parce que celle qu'on a est ouverte de 7h30 à 16h30 et c'est tout simplement humainement impossible que j'y arrive.

Donc, le 23 novembre on commence dans une garderie qui est ouverte de 7h à 17h... et j'ai l'impression d'être la pire maman au monde. La priorité c'est mon p'tit clown alors comment ça se fait que je vais le droper pour pouvoir faire mon 8h de travail.

D'un autre côté, c'est mieux qu'il a une maman relaxe qui ne crie pas après le trafic parce que ça avance pas et qui court pour faire l'épicerie et les purées maisons et le lavage et... et que le temps que je l'ai dans les bras, soit du temps de qualité et de plaisir et non de course.

n'empêche que ça me fait mal au coeur

Mamanbooh on 12 novembre 2009 à 10:51 a dit…

Ho! Lala!!!

Quand on fait déjà notre 200%, on n'a pas vraiment besoin de ce genre de commentaire (plus fréquent en milieu familial).

S@hée a de bien bonnes réponses...
Malheureusement, sur le coup, on revient souvent avec la remarque dan le gorge et une boule d'anxiété qui gonfle à vue d'oeil.

Quand on choisit (ou qu'on trouve enfin!) un endroit pour prendre soin de nos cocos pour la journée, on espère que ce sera pour le mieux, mais on ne contrôle rien. Ma première gardienne fermait sans nous avertir. Ma 2e n'ouvrait pas avant 7h30 et une journée semaine, c'était tout un casse-tête d'organisation pcq j'allais à L'hôpital avec ma fille de 2 ans et je ne pouvais y amener mon fils d'un an, mais si je partais à 7h45, j'arrivais toujours en retard aux r.v. après 2 heures de trafic.

Cette année, j'ai la chance d'accueillir ma fille qui revient de la maternelle en Berline adaptée et finalement, il semblerait que pour elle, ça serait mieux qu'elle fasse des petites périodes de jeux avec le service de garde!?!

De plus,je me dépêchais ensuite d'aller chercher fiston et depuis 2semaines, il me fait la baboune, je viens juste de comprendre que c'est pcq je vais le chercher trop de bonne heure!?!

J'ai donc filé cheap en masse... pour rien! Conclusion, je vais aller les chercher tous les deux après 16h30. Jusqu'à la prochaine réorganisation! :-)

Anik on 12 novembre 2009 à 12:22 a dit…

Ah, la garderie... Semblerait qu'il n'y a jamais de solution miracle...
Je pense que l'idéal, c'est d'être bien avec sa décision et de se dire qu'on fait de notre mieux... Et si on peut s'ajuster tant mieux... Sinon, bien les enfants s'adaptent assez bien, je crois, quand ils sentent que Maman est en paix avec le type de fréquentation choisie...
Allez Julie, bon courage !

Valérie on 12 novembre 2009 à 20:51 a dit…

Je crois sincèrement que les enfants ont une grande capacité d'adaptation : si on est bien avec notre décision, peu importe laquelle, ils le sentent et font avec. Et généralement, ils y trouvent des avantages.
Je suis une grande positive! : )

Julie on 12 novembre 2009 à 21:08 a dit…

@toutes
Merci pour vos bons mots, je me sens déjà moins coupable!

@Evely
Tu as raison: mieux vaut mettre toutes les chances de notre côté pour arriver à la maison le plus calme possible... même après le trafic!! Trouver l'énergie pour le "2e shift", je ne trouve pas ça toujours évident...

@mamanbooh
J'aime aussi beaucoup accueillir GrandeSoeur à son retour à la maison aussi. On peut se permettre ce petit luxe 2 jours par semaine quand je ne descends pas en ville. C'est chouette.

@Anik
Oui, je vais focaliser sur le fait que je me sens bien avec la décision qu'on a prise pour ce service de garde. Après tout, la date est très gentille, elle a une grande expérience et elle adore Frérot. C'est le plus important.

@Valérie
C'est vrai, les enfants s'adaptent. Il ne pleure pas quand on le laisse et il est heureux quand on arrive. Communique-moi un peu de cette énergie positive :-D

La Belle on 12 novembre 2009 à 23:22 a dit…

Mon dieu, je crois que petit Ange doit être trop longtemps à la garderie d'abord... Il part à 8h et revient vers 17h15 si papa finit tôt ou au plus tard 18h si papa et maman sont pris dans le tourbillon...

Toutefois, lorsqu'on va le chercher, il semble heureux et ma gardienne m'a jamais dit aucun commentaire de ce genre. J'aime bien le commentaire de S@hée !

Julie on 13 novembre 2009 à 03:26 a dit…

@La Belle
Alors je constate que d'autres familles sont prises dans un tourbillon et ne s'en font pas plus pour autant!

Effectivement, vive la sagesse de s@hée qui a réussit à tourner le conseil de notre éducatrice en une belle petite fleur pour cette dernière :-D J'aurais aimé avoir cette répartie.

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon