9 nov. 2009

Comment prendre une résolution?

Il s'agit de dire à tout le monde que vous le ferez. Je m'explique...

Depuis quelques semaines, mon horaire professionnel a été complètement dingue. Anik, me disait à la blague que j'aurais besoin d'un bon deux-trois mois d'adaptation. Ça me paraissait énorme, voire insurmontable, pourtant j'y suis. Le compte est bon. Je suis de retour de congé de maternité depuis maintenant 9 semaines et je n'ai pas encore trouvé l'équilibre idéal entre ma famille, mes besoins personnels et le travail.

Toute la semaine dernière, je me disais: "Regardez-moi bien le Gratitude Friday de cette semaine! J'ai réglé tellement de trucs au boulot que je ne pourrai pas faire autrement que d'être satisfaite de tout ce que j'ai accompli...".

Buzzzzz. Mauvais raisonnement.

Oui. J'ai tellement réglé de trucs au boulot que:
  • j'ai travaillé un peu (ou beaucoup!) chaque jour de dimanche à vendredi dernier;
  • j'ai été absente 2 soirs laissant à PapaZen le soin de gérer les bains, le coucher et la préparation des repas pour les 3 enfants;
  • je n'ai pas donné un seul coup de fil à mes copines, j'ai "parlé" à ma soeur par messagerie instantanée (et même pas en simultané!) et j'ai écourté la seule rencontre improvisée avec une amie parce que j'étais à la course;
  • je n'ai pas fait une seule minute d'activité physique.
ET (honte à moi!), le comble:
  • j'ai raté le premier anniversaire de Frérot;
  • j'ai raté la première rencontre parent-enfant avec l'enseignante de maternelle de GrandeSoeur
parce je ne pouvais déplacer la grande réunion annuelle de la boîte où je travaille (avec des centaines d'invités et de partenaires).

Bref, même si je me suis défoncée pour atteindre mes objectifs professionnels, j'ai fait plein d'affaires toutes croches dans ma vie personnelle, sociale ou familiale. Et je reste avec un arrière-goût de culpabilité...

Alors, comment prendre une résolution? (Ne vous découragez pas, j'y viens!)

Après m'être fait dire plusieurs fois:
"Bravo, Julie! C'était une énorme semaine avec de grands événements que tu attendais depuis longtemps. Il y avait beaucoup de stress à gérer. Tu t'en es bien tirée. Il y a de quoi être fière!"

Je me suis aussi fait dire à quelques reprises:
"Oh la la, Julie! On dirait que tu n'as plus une goutte d'énergie. Tu sembles tellement fatiguée...".

Oui. C'est ça, il s'agit de se lancer un défi devant tout le monde. Il s'agit de s'ouvrir la trappe et de se compromettre. Il s'agit de dire quelque chose comme:
"Regardez-moi bien lundi. Je passe au bistouri!"

Devant leurs yeux ahuris, je n'ai d'autres choix que de passer en mode solution.

À suivre!

7 commentaires imparfaits:

Anik on 9 novembre 2009 à 09:02 a dit…

Je suis impatiente de constater les effets de ta résolution. N'oublie pas : une priorité par jour et le bonheur pour toujours...

C'est ma version perso de : une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours...

Mamanbooh on 9 novembre 2009 à 12:28 a dit…

J'ai hâte de lire la suite...

J'aime bien la citation adaptée (tiens, tiens!) d'une pomme par jour d'Anik!

Julie on 9 novembre 2009 à 12:31 a dit…

@Mamanbooh
La suite, dès demain, chère Madame Booh! Je viens d'y mettre la touche finale.

chatouille ta vie koala on 9 novembre 2009 à 17:59 a dit…

Comme j'aime lire tout cela de tout le monde tellement bon et vrai sa sera bien bon de voir la suite morde dedans ta pomme bonsoir chatouille .

Valérie on 9 novembre 2009 à 19:54 a dit…

«lundi je passe au bistouri»???

Ça m'intrigue moi aussi...

Julie on 9 novembre 2009 à 19:56 a dit…

@chatouille et Valérie
Promis, promis, la suite demain!
Les intriguées seront confondues...

La Belle on 9 novembre 2009 à 21:27 a dit…

Zut, une suite... J'ai trop hâte à demain alors !

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon