23 nov. 2009

Comment prouver sa «zénitude» ?

Ça y est ! Anik imparfaite a entamé d'autres procédures judiciaires dernièrement... En effet, elle poursuit un journaliste effronté ayant osé affirmer, dans un journal à potin, qu'elle n'était pas calme... Lundi matin, 8h30, les deux partis s'affrontent dans une bataille qui s'annonce sans merci... Anik imparfaite, malgré sa déconfiture lors de sa dernière présence en cours contre le fameux Snooze, est confiante de remporter cette fois-ci.

Le juge invite l'avocat d'Anik à faire l'entrée en la matière.

Avocat sympathique (mais fort coûteux) - Juge Plus-que-parfait, mesdames, messieurs du jury, ma cliente, Anik imparfaite, poursuit Journaliste Véreux pour diffamation. En effet, Véreux a affirmé, dans un article du journal Écho Artiste, que, et je cite : « Anik imparfaite ne maîtrise aucunement son calme. Elle grimpe dans les rideaux pour un oui ou pour un non. » Or, Anik imparfaite est maintenant d'un calme exemplaire qui mérite d'être reconnu. Ma cliente exige donc que Journaliste Véreux se rétracte et que des dommages et intérêts soient versés.

Juge Plus-que-parfait, d'une neutralité à faire peur - Très bien. J'invite donc l'avocat de la défense à interroger madame Anik Imparfaite, afin de déterminer si madame est bel et bien aussi calme qu'elle l'entend...

Avocat de la défense, avec un air sournois - Madame Anik, le 6 novembre dernier, ne vous êtes-vous pas présentée à la clinique sans rendez-vous pour attendre plus de deux heures afin de voir le médecin ?

Anik, d'un calme exemplaire - Oui, tout à fait.

Avocat de la défense, sûr de lui - On connaît votre impatience légendaire...

Juge Plus-que-parfait - Avocat de la défense, veuillez vous en tenir aux faits et éviter les jugements sur la personnalité de madame Anik.

Avocat de la défense, savourant à l'avance son point, sachant de source sûre qu'Anik déteste attendre chez le médecin - Dites-moi, comment avez-vous réagi à cette longue attente ?

Anik imparfaite, toujours aussi calme - Eh bien! J'ai amené mon petit kit de survie pour distraire AngeCornue, et j'ai discuté avec de sympathiques femmes... J'ai même laissé passer une dame devant moi. L'attente a été agréable, je le jure.

Avocat de la défense, un peu moins fendant mais ayant plus d'un tour dans son sac - Madame Anik, vous avez affirmé publiquement, lors d'une de vos soirées de badminton, avoir pilé dans une substance fécale. Comment avez-vous réagi lors de cet événement ?

Anik imparfaite, souriant au souvenir de cette anecdote juteuse, c'est le cas de le dire... - Oui, la semaine dernière AngeCornue a décidé de faire « caca », pardonnez-moi l'expression, après être sortie du bain, mais tout juste avant que je ne lui mette une nouvelle couche... Je l'avoue, je me suis quand même exclamée « Oh! merde ! » en voyant le petit tas en question sur le plancher de la salle de bain, mais j'ai vite repris mes esprits... Je suis allée porter AngeCornue à sa chambre pour lui essuyer le popotin et lui mettre une couche. Mais en sortant de la chambre, j'ai pilé dans quelque chose de chaud et de mou... C'est qu'AngeCornue avait un restant de sa précieuse livraison entre les fesses et que ce petit colis gisait par terre, camouflé sur mon plancher brun... Je ne l'ai pas vu, et j'ai pilé dedans, pieds nus...

Avocat tout aussi véreux que le journaliste qu'il représente, savourant sa victoire - Et comment avez-vous réagi, à ce moment ?

Anik, heureuse de ce qu'elle s'apprête à affirmer - Eh bien, cher avocat, je me suis tout simplement essuyée en me disant que je gagnerais sûrement mes parties de badminton de la soirée, comme j'avais de la merde...


Avocat, un peu déconfit, mais sortant sa dernière carte du jeu - Et ce week-end, après votre première présence au Salon du livre, n'est-il pas vrai que vous avez mangé au McDonald's ? Que s'est-il passé ?

Anik, l'estomac à l'envers mais les papilles salivant au souvenir de ce repas - Oui, Julie, sa famille et moi sommes allés au McDo, à Montréal. J'ai choisi une file, et comme à mon habitude, j'ai pris la pire d'entre elles. Le caissier, qui ne va sûrement pas mourir d'une crise cardiaque, je peux vous le garantir, a pris 35 minutes pour servir 6 clients. Je suis donc demeurée de 14h10 à 14h45 en attente pour recevoir mon fameux trio...

Avocat, certain de tenir la victoire entre ses mains - Et quelle fut votre réaction, madame Anik ?

Anik, fière d'elle-même - Bien, c'est certain qu'il m'est venu à l'esprit d'aller carrément derrière le comptoir pour donner un coup de main (ou de pied) au jeune caissier. Vous savez, j'ai déjà travaillé dans un McDo durant ma jeunesse... Mais je suis demeurée d'un calme exemplaire et j'en ai profité pour discuter avec une sympathique cliente qui était devant moi dans la file, et avec PapaZen, toujours aussi zen...

Avocat, plutôt déçu de sa performance, mais se consolant en pensant à l'énormité de ses gages pour cette poursuite - Très bien, je n'ai pas d'autres questions.

Juge-Plus-que-Parfait - Très bien, alors je demanderais au jury de délibérer.

Les membres du jury se lèvent et reviennent à peine quelques minutes plus tard dans la salle d'audience.

Juge-Plus-que-Parfait - Quel est le verdict ?

Membre du jury - Nous déclarons Journaliste Véreux coupable de diffamation. Il est clair que Madame Anik Imparfaite est de plus en plus calme... Bien que quelques-unes de ses remarques laissent penser qu'elle pourrait s'impatienter, nous considérons que ses réactions relèvent davantage du calme que de l'impatience la plus chronique.

Juge-Plus-que-Parfait, très sérieux - Je condamne donc Journaliste Véreux à se rétracter dans un nouvel article. Et je le condamne à verser la somme de 240 $ à Anik imparfaite, que celle-ci devra utiliser pour payer trois massages aux pierres chaudes, question de garder ses bonnes habitudes de calme et de temps pour elle.

Anik Imparfaite jubile ! En plus d'être fière de son calme, elle pourra se payer du bon temps !
La vie est belle, surtout quand on se débarrasse, lentement mais sûrement, de ses travers...

Quels sont les travers contre lesquels vous luttez, présentement ou depuis longtemps ? Partagez si ça vous dit!

10 commentaires imparfaits:

Evely on 23 novembre 2009 à 10:03 a dit…

Hi hi hi.

Je me suis fait une journée de purées. J'ai préparé des purées de carottes, poulets, pommes, poires, alouette. Bref, tout était fait. Les petites purées dans les cubes à glaçon. J'ouvre le congélateur avec un des bacs dans la main, mais le bac a glissé et à revolé dans les autres bacs sur le comptoir. J'avais un beau mix de purée de légumes/viandes/fruits. Ma réaction, bon ben je sais ce que je vais faire demain et les carottes tombent en spécial à l'épicerie...cool.

Superpapa à tendance à voir le verre à moitié vide, moi j'ai toujours eu tendance à le voir à moitié plein, mais je suis encore plus positive comme pour contrecarré ses tendances stroumpf bougon. J'adore qu'il fasse ressortir ça en moi. Bon il est plus terre à terre que moi, mais en bout de ligne on se complète bien.

Okay, okay, je pogne les nerfs quand j'arrive pas à faire quelque chose. J'ai l'impression que je devrais arriver à tout faire, alors quand je rush, je me fâche de pas comprendre plus vite ou de ne pas être plus habile.

Anik on 23 novembre 2009 à 10:21 a dit…

@ Evely
ouf, je t'admire d'avoir conservé ton calme... et ton positivisme me plaît beaucoup (même si tu pognes parfois les nerfs hihi!). C'est vrai qu'il y a toujours un équilibre qui se crée dans le couple. Avant, c'était moi la bougonne et mon mari, le positif... Mais plus je deviens positive, plus il bougonne ! ;) Au résultat, la moyenne est la même ! hihi!

Caro l'ergo on 23 novembre 2009 à 12:35 a dit…

Dans la vie, il est toujours plus facile de défaire la réputation de quelqu un de lui en faire une bonne... Malheureusement, l'être humain est ainsi fait!

Par ailleurs, le travers que je dois travailler... je dois y penser! Il y en a peut-etre trop... mais j avoue que jaime bien mon imperfection, je trouve que c est ce qui fait que je suis MOI!

Anik on 23 novembre 2009 à 13:02 a dit…

@ Caro
Si tu as le goût de discuter de tes travers, appelle-moi ! ;)
Je pourrai sûrement t'en nommer quelques-uns ! hihi!
Mais c'est vrai que tu es comme le bon vin, tu t'améliores en vieillissant ! ;) Et je t'apprécie ainsi...

Mamanbooh on 23 novembre 2009 à 15:18 a dit…

En attendant un partage de ma part, un seul mot suite à la lecture de ce texte: savoureux!

Julie on 23 novembre 2009 à 18:58 a dit…

@Anik
Wow! Quel bon texte!

@evely
Tu es restée zen malgré ça? Il me faudrait prendre des leçons...

La Belle on 23 novembre 2009 à 22:53 a dit…

J'avoue qu'avec les années je commence moi aussi tranquillement mais surement à être plus calme !

Avant, un dégât me faisait paniquer. Maintenant, je répète la maxime de ma mère : Si tu ne fais pas de dégât, c'est que tu ne fais rien ! ;-)

Bravo pour ton calme dans la file d'attente du McDo... 30 minutes, c'est long quand tu vas dans un resto rapide, mais belle zenitude !

~nancy~ on 24 novembre 2009 à 05:47 a dit…

..trop,trop bon!!!!!

~nancy

Anik on 24 novembre 2009 à 08:59 a dit…

@ La Belle
J'adore la maxime de ta mère... Penses-tu que je peux lui emprunter? hihi!

@ Nancy
Bonjour, chère dame qui me fait si souvent saliver ! :)
Contente que tu aies aimé mon texte !

La Belle on 24 novembre 2009 à 21:34 a dit…

Non seulement tu peux l'emprunter, mais l'utiliser à ta propre guise ;-) !!!

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon