8 déc. 2009

Quand travail et famille s'affrontent dans une lutte sans merci...

Maman IEA a un beau bébé de six mois dans les bras... D'ici 6 autres mois, son congé de maternité sera chose du passé. Réfléchissant à son avenir, elle assiste malgré elle à une singulière bataille entre l'ange qui voudrait rester au foyer et développer son identité de maman et le petit diable qui aspire à quitter le foyer pour aller travailler et retrouver son identité de femme. Maman IEA assiste impuissante à la joute intérieure que se livrent les deux personnages...

Ange au foyer, candide - Je souhaite rester à la maison avec les enfants. C’est ce qu’il y a de mieux à faire.

Petit diable au travail, très sceptique - Et ta valorisation, dans tout cela ? Tu trouves ça valorisant de changer des couches pleine de merde à journée longue sans le moindre merci ? De de transformer en Cendrillon moderne pour répondre aux besoins de toute la maisonnée du matin au soir sans que ta fée marraine vienne pourtant te libérer à la fin de la soirée ?

Ange au foyer, imperturbable - Les enfants ont besoin de moi…

Petit diable au travail, avocat du grand diable à ses heures - Qui a dit que tu étais irremplaçable ? Une éducatrice compétente va faire un excellent boulot auprès de tes enfants, tu sais…Et tes aspirations ? Souviens-toi, lorsque tu étais jeune... Tu rêvais d’une carrière passionnante, d’un poste important… À quoi auront servi tes longues études ? Tu laisses tomber tes rêves pour devenir « Maman au foyer inc. » ?

Ange au foyer, perdant soudainement son calme légendaire - Je ne laisse pas tomber mes rêves, je les remets tout simplement à plus tard… Et je poursuis mon rêve d’une belle et heureuse famille.

Petit diable au travail, prenant plaisir à gratter le bobo - Tu penses que tes enfants ne peuvent pas être heureux si tu travailles ? Foutaises ! Les enfants seront heureux si TOI tu es heureuse, qu’importent tes choix de vie…. Tant que tu t’assumes!

Ange au foyer, affirmative - Oui, mais je peux choisir d’être maman à la maison. C’est un travail, tu sais… Et je le ferai avec brio…

Petit diable au travail, découragé - Bon, tu te mets encore de la pression. Tu penses devenir la meilleure mère possible parce que tu es chez toi ? Ça n’est pas garanti !

Ange au foyer, versant vers l'utopie - Peut-être, mais je vais faire de mon mieux, et c’est moins stressant d’être à la maison. Mes enfants vont bénéficier d’une maman plus calme et disponible.

Petit diable au travail, plus que sceptique - Parce que tu crois que gérer des conflits et des demandes incessantes d’un Terrible Two en crise, ce n’est pas stressant ??? Comment vas-tu passer tes journées ? C’est long, occuper un enfant à journée longue. Tu te reposerais davantage au travail, c’est certain.

Ange au foyer, sûre d'elle - Mais je vais pouvoir me reposer, tout de même. Cuisiner, faire le ménage, faire des activités intéressantes avec les enfants.

Petit diable au travail, riant jaune - Ha ! Ha ! Des années de féminisme pour en revenir à ça !!! Ta grand-mère doit se retourner dans sa tombe ! Elle t’avait dit, aussi, de ne pas avoir une grosse famille…

Ange au foyer, pognant un peu les nerfs - Mais je suis contente d’avoir des enfants ! Et si le féminisme, c’était plutôt de pouvoir faire plus de choix, qu’il s’agisse de rester à la maison ou de travailler ? Auparavant, les femmes n’avaient pas ce choix.

Petit diable au travail, soudainement à court d'arguments - Ah, et puis fais donc ce que tu veux… Mais j’y pense, et si tu travaillais à temps partiel ?

---
Pour en savoir davantage au sujet du documentaire Bébé ou CV, inspiration de ce billet, visionnez ce topo sur Youtube.

8 commentaires imparfaits:

Prune on 8 décembre 2009 à 11:50 a dit…

Ouille !!! Tu es comme nous toutes ! La femme active à la maison n'est pas reconnue c'est vrai ! Mais elle fait un sacré boulot ! Et la femme active dans son entreprise l'est plus c'est vrai encore mais quelle course ! Je ne sais pas non plus ce que je veux... c'est un confort dingue pour toute une famille d'avoir une maman à la maison mais il faut être en forme et bien le vivre ! C'est un peu comme la grippe A un coup oui un coup non !!! Bon courage ! Ce qu'il faut en fait c'est assumer ... plus facile à dire qu'à faire !

La Mère Michèle on 8 décembre 2009 à 12:06 a dit…

Travailler à temps partiel...
Un rêve que j'ai toujours caressé, mais bien difficile à trouver!

Ce type d'emploi regroupe souvent des horaires de merdes (soirs et fin de semaines)... et la fin de semaine, je prends soin de mon couple moi, je ne suis pas une extra-terrestre!

Triste réalité.

Anik on 8 décembre 2009 à 13:03 a dit…

@ Prune
C'est vrai que la reconnaissance à la maison, c'est moins évident. Et même celle qui travaille, mais à la maison (ce qui est mon cas), a moins de reconnaissance, je trouve, parce que son horaire est flexible et moins important... On peut le changer au besoin, ce n'est pas grave... Mais bon, c'est la vie !
@ Mère Michèle
C'est vrai que le travail à temps partiel à l'extérieur n'est pas facile à trouver dans un contexte facilitant. Et tu fais bien de vouloir prioriser ton week-end pour le couple et autres projets perso. Il faut s'avoir identifier ses limites... et les respecter !
A+

melanie on 8 décembre 2009 à 14:35 a dit…

C'est l'histoire de ma nouvelle vie! Avoir un bébé de 11 mois signifie retour au travail. Question de rendre la tâche encore plus simple, j'ai décidé de partir mon entreprise! Plus de temps au départ, mais avec un objectif bien précis, prendre soin de ma progéniture encore davantage dans les prochaines années...

Je crois que sincèrement, on doit assumer nos choix. Je sais que ce n'est pas parfait pour le moment, mais je me fixe des objectifs à moyen terme raisonnable me permettant de passer de plus en plus de temps à la maison!

Bon courage, mais je comprends l'éternel débat entre l'ange et le démon!!!

Anik on 8 décembre 2009 à 14:48 a dit…

@ Mélanie
Bienvenue ici !
Partir ton entreprise, voilà un objectif très agréable et qui pourra effectivement te permettre de mieux concilier travail et famille. Je te souhaite la meilleure des chances pour atteindre tes objectifs... Mais la formulation des objectifs est la moitié du chemin de fait, déjà !
A+

Caro l'ergo on 8 décembre 2009 à 19:31 a dit…

Super intéressant comme questionnement, c'est en vous lisant que je me rends compte que j'ai été choyée par la vie : carrière qui me stimule, possibilités immenses professionnellement, support d'un conjoint raisonnable, salaire satisfaisant pour répondre à mes besoins et à ceux des miens, etc...

J'aurais pu probablement choisir, mais je crois avoir le meilleur des deux mondes!

La Belle on 8 décembre 2009 à 20:57 a dit…

Ce débat entre mon ange et mon diable avant mon retour au travail ressemblait à ça ! ;-)

Avez-vous lu dans mes pensées !

Pour le moment j'ai pris, je crois la meilleure décision en travaillant à temps partiel, mais je sais qu'avec le deuxième qui s'en vient, je vais encore y re réfléchir pour la xième fois !

laetitia on 15 mars 2010 à 05:02 a dit…

Grand problème ! J'ai repris le travail un mois et demi après mon accouchement... puis je me suis rendu compte que bébé avait encore besoin de sa maman ! C'est à son troisième mois que j'ai à nouveau repris le boulot mais avec cet énorme sentiment de culpabilité ... pour le coup j'ai pris un horaire de nuit afin d'être avec bébé la journée ... c'est dur d'être maman!

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon