30 avr. 2009

Imperfections au quotidien reliées à votre organisation de l'espace

Nul besoin d’une organisation parfaite de l’espace pour obtenir des résultats satisfaisants. Partagez ici les petites imperfections qui vous aident à organiser votre maison plus rapidement, en toute imperfection.

Depuis quelques temps, je suis imparfaite et fière de l’être, parce que chaque mois, de nouveaux objets prennent la direction des dons. C’est l’Entraide diabétique qui bénéficie de ma générosité. Un brin paresseuse, j’accepte l’offre des responsables pour qu’ils viennent chercher mes sacs et boîtes. IEA ?
Lire la suite...

Pensez imparfait: mieux organiser son espace

N’oubliez pas qu’après le chien, la corbeille est le meilleur ami de l’homme. ---
Charles Hobb, Organisez votre temps, Maîtrisez votre vie. Les secrets de la gestion efficace du temps! ---


Quatre mythes reliés à l’organisation :
La capacité d’organisation est un talent mystérieux.
S’organiser est une corvée exténuante et sans espoir.
Il est impossible de rester organisé.
L’organisation constitue une façon non productive d’employer son temps. ---
Julie Morgenstern, Organisez votre vie pour mieux la vivre ---
Lire la suite...

29 avr. 2009

Correspondance : quand St-Antoine ne répond plus...

De : Anik ---
Envoyé : 27 avril 2009 ---
À : Julie ---
Objet : St-Antoine-de-Padoue à la rescousse ---

Salut Julie! ---

Ça va? Moi, bien. Le soleil m’enchante et me donne encore moins envie de faire mon ménage et mon rangement, mais bon, comme les filles n’arrêtent pas de rentrer du sable après avoir joué dehors, passer le balai est un minimum requis ;o)

Es-tu prête pour le nouvel épisode d’Anik imparfaite à la recherche des sangles perdues? J’espère que tu as tout ton temps, car il s’échelonne sur 6 mois!

«L’héroïne décide de profiter de l’achat du nouveau véhicule de PapaRelax pour changer de sièges d’auto, car sa petite dernière n’entre plus dans sa cocotte. Une amie lui en avait donné un, il y a quelques mois, prenant le soin méticuleux de tout laver et de mettre les précieuses sangles dans un sac à part. Imparfaite et fière de l’être, l’héroïne a laissé traîner ledit siège dans son bureau, par terre, plutôt que de lui trouver un endroit plus approprié jusqu’au jour U de son utilisation. Entre alors en vedette, petite Dynamite venue innocemment faire son tour. Ayant tout de suite remarqué la nouveauté, elle s’empresse de ramasser le sac et de le mettre ailleurs, pour le simple plaisir de déplacer la chose (d’accord, maman imparfaite l’accuse sans avoir vu le crime, mais je pense que le chapeau lui fait très bien dans ce contexte…).

Bref, il y a trois semaines, quand j’ai enfin voulu installer ce siège dans la nouvelle voiture de PapaRelax, bien je me suis aperçue que les sangles étaient manquantes. Bravo! Un siège, mais aucune possibilité d’y attacher l’enfant. Très utile ! Maman imparfaite entame alors une véritable razzia dans la maison pour y trouver les sangles. Elle fouille partout, invoque sans résultat Saint-Antoine-de-Padoue (il doit trouver que cette chère Anik imparfaite lui demande de l’aide trop souvent, alors il ne répond pas à ce millième appel). Elle contacte même son amie pour être certaine qu’elle lui avait bien remis les sangles. RIEN !

Alors, MamanImparfaite laisse tomber. Elle se tape alors tous les allers-retours à la garderie parce que PapaRelax n’a pas de sièges adaptés pour aller chercher les filles. Anik imparfaite est trop lâche pour aller acheter un autre siège (et radine, faut l’avouer). Elle garde un maigre espoir de retrouver les sangles.

Trois semaines après la recherche infructueuse des sangles, surprise ! Dynamite décide de fouiller dans le « bac-à jouets-qui-me-tapent-sur-les-nerfs » de maman Imparfaite. Elle y met les petits jouets qui traînent (genre : figurines du McDo et tous les autres qu’elle est incapable de voir décorer le plancher ou la table de la cuisine… Anik imparfaite n’a pas ouvert ce fameux bac depuis au moins quatre mois et c’est le seul endroit qu’elle n’a pas fouillé à fond, les fameuses sangles y sont ! Super ! Merci, petite Dynamite !

Morale de cette histoire : vaut mieux ranger immédiatement ce qui entre dans la maison, au risque de le voir déplacé par des petites mains expertes. »

Tout de même, une chance que je n’avais pas mis le siège dans mon garage. Depuis l’automne, c’est un véritable fouillis (le mot est très faible). Si tu veux une expédition pas chère, essaie juste de le traverser, tu en auras pour ton argent. C’est au programme de mai, ne t’en fais pas ! ;o)

Sur ce, à bientôt!

Anik



Julie répond à Anik :



De : Julie
Envoyé : 28 avril 2009
À : Anik
Objet : RE :St-Antoine-de-Padoue à la rescousse

Allô Anik,

On se fait toujours prendre, n’est-ce pas? Voici mon histoire à moi. Elle s’intitule Julie veut faire du jardinage.

Par une belle fin de semaine ensoleillée, je me décide à relever le défi de nettoyer mes plate-bandes. Je les avais laissées en friche l’automne passé pour cause de 36-semaines-de-grossesse bien faites.

J’ouvre naïvement la porte du garage ne pensant pas pénétrer dans une antre si bien gardée. Un foutoir. Je dirais même plus, un « crissoir ». N’ayons pas peur des mots.

S’y entremêlent joyeusement du matériel pour toutes les saisons et toutes les activités. Ce n’est pas mêlant, les outils de jardinage, râteau, pelle et gants sont tous dans un coin différent, soit celui qu’il y avait de libre au moment où on a voulu les ranger l’automne dernier. Imagine donc notre petite partie de plaisir quand il faut trouver un casque de vélo, une vis 1 3/4 ou un sac de poubelle orange pour les détritus verts. À cette minute, il relève d’une expédition extrêmement délicate de sortir la table de patio. Un point pour le garage.

N’empêche que dès que je mettais la main sur un objet utile pour accomplir ma tâche de jardinage, je le mettais dans une grande boîte qui gisait là tout à fait banalement. Un point pour moi.

Même si ça me décourage, je n’ai jamais ma leçon. Dans la maison, c’est la même chose. Je lance des avis de recherche pour retrouver mes accessoires à cheveux, le Béké-Bobo de Frérot, la mitaine qui complète la paire et les livres de bibliothèque à rendre. Je pousse même l’audace jusqu’à offrir une récompense ou à lancer une chasse au trésor sonore pour le téléphone sans fil! Par contre, on est champions pour trouver en un temps record une poche de hockey qui ne sert qu’une fois l’an, les boutons-pression ensachés et accrochés aux jeans des enfants au cas où ils se briseraient, le talon de ma première paie gardé en souvenir et une carte routière de l’Île-du-Prince-Édouard!

La morale de mon histoire : je sauve toujours des minutes et je m’épargne de la mauvaise humeur quand je prends les secondes qu’il faut pour trouver « une maison » à chacun des items qui composent notre barda.

N’empêche, je pense inviter de la visite bientôt. Prétexte en or pour déclencher chez PapaZen une autre envie irrésistible de ranger à fond (un point pour PapaZen!) D’ici là, je vais aller me procurer d’énormes bacs pour qu’il y lance les différents objets de notre bric-à-brac dans des catégories que je sortirai tout droit de mon imagination.

À+
Julie
Lire la suite...

Défi imparfait pour mieux organiser votre foyer

Cette semaine, devenez archéologue en herbe.

Faites des fouilles dans vos garde-robes, tiroirs, armoires ou autres espaces de rangement. Vous découvrirez sûrement plusieurs vestiges de votre vie passée qui méritent de prendre une des routes suivantes :
  • la route des poubelles
  • la route du recyclage
  • la route des dons à un organisme de charité ou à un proche qui pourrait permettre à vos anciennes possessions de commencer une seconde vie
  • la route des petites annonces (essayez Kijiji, c’est gratuit!)

N’hésitez pas non plus à effectuer vos recherches en surface : il y a sûrement parmi vos bibelots et objets décoratifs des éléments qui ne font plus honneur à votre logis. En prime, vous aurez moins d’époussetage à faire.
Lire la suite...

24 avr. 2009

Les PRIORITÉS changent: moins de questionnements inutiles, plus d'assurance...


Ce que ma maman a dans sa tête
© GrandeSoeur
Lire la suite...

Bienvenue sur Imparfaite, et alors?

Pour cette 4e semaine de publication, les auteures du blogue nouveau genre Imparfaite, et alors? abordent le sujet chaud des priorités. Que sont devenues les vôtres depuis que vous êtes maman? Les avez-vous perdues de vue?

Visitez-nous souvent. Dès cette semaine, nous publierons mercredi, jeudi et vendredi afin d'alimenter votre progression vers une saine imperfection.

Abonnez-vous aussi au BULLETIN hebdomadaire pour ne rien manquer!
Lire la suite...

Un détour par le Web imparfait: les priorités

Fixer des objectifs / Petit Monde*
Si vous vous fixez des objectifs, devriez-vous en fixer pour vos enfants?

Visualisez l'impossible ! / Petit Monde*
8 trucs pour atteindre plus facilement les objectifs que vous vous fixez.

43 things*
Site en anglais où vous pouvez partagez un objectif pour recevoir l’encouragement des autres.

Résolutions: visez... petit! / Coup de pouce*
31 résolutions faciles à tenir. Une pour chaque jour du mois!

Qu'est-ce qu'on attend pour être heureuses? / Coup de pouce*
Des trucs pour être heureuse dès aujourd’hui.
Lire la suite...

Trucs et astuces: visez plus en faisant moins pour identifier vos priorités

Pensez « global » : Imaginez que vous êtes devenue une vieille dame. Réfléchissez à ce que vous voudriez avoir réalisé d’important au cours de votre vie. Avoir développé une saine estime de soi chez vos enfants? Avoir atteint cette promotion? Avoir vécu une vie de couple épanouissante? Avoir développé vos talents? Avoir réalisé ce projet qui vous est cher? Notez chacune de ces grandes vérités puis déclinez-les en petites actions. Comment allez-vous vous y prendre cette année pour avancer dans la direction de votre objectif? Comment allez-vous vous y prendre demain? Toutes ces réponses guideront le sens de vos actions. Et si vous avez une petite déprime parce que vous réalisez que certaines des tâches que vous accomplissez chaque jour sont vides de sens, dites-vous qu’une femme imparfaite avertie en vaut deux!



Soyez astucieuse : Tentez de concilier deux de vos objectifs les plus importants à travers une même activité. Si un de vos objectifs est de prendre du temps chaque jour pour développer votre créativité et qu’un autre est de passer plus de temps de qualité avec vos enfants, pourquoi ne pas faire avec eux une activité de bricolage, de cuisine ou de jardinage? (note : cette suggestion permet également d’atteindre l’objectif « rire de soi », surtout si vos enfants ne savent pas trop comment vous dire qu’ils ignorent si vous avez dessiné une voiture ou un animal).  Si rendre votre maison plus accueillante et passer plus de temps avec vos amis font partie de vos objectifs, pourquoi ne pas allier les deux en faisant le rangement tape-à-l’œil qu’il faut avant de les inviter à souper?
Lire la suite...

23 avr. 2009

Pensez imparfait : les priorités

La voie est sous vos pieds. ---
Koan zen ---

Le meilleur moyen de se préparer à atteindre un objectif, c'est de s'imaginer qu'on l'a déjà atteint. ---
Dominique Glocheux, éditeur Français ---
Lire la suite...

Imperfections au quotidien reliées à vos priorités

Comment réussissez-vous à atteindre vos objectifs à travers toutes vos obligations personnelles, familiales et professionnelles? Quel est le petit côté imparfait qui vous permet d’arriver à vos fins?


Aujourd’hui, j’ai été imparfaite et fière de l’être parce qu’il nous fallait faire en soirée quelques commissions qui ne pouvaient pas attendre la fin de semaine. Puisque le temps passé en famille devait être sacrifié, on s’est rattrapés en passant dans un « fast food » et en soupant tranquillement à la maison. Bah, je me dis on mangera plus sainement demain, mais qu’au moins on a eu du plaisir ensemble. Imparfaite, et alors?
Lire la suite...

22 avr. 2009

Correspondance: Un agenda occupé

De : Anik ---
Envoyé : 20 avril 2009 ---
À : Julie ---
Objet : Un agenda occupé ---

Salut Julie! ---

Ça va? Moi, bien. C’est un peu la course, cette semaine, avec le bénévolat à l’école et mon 23e rendez-vous chez le médecin depuis février (j’exagère à peine). En janvier, j’avais pris le temps de me faire un horaire en fonction de mes priorités. En fait, c’est la mère parfaite qui remonte en moi à l’occasion, avec sa manie des résolutions du nouvel An et de la rentrée scolaire ;o)

Ce qui me semblait important méritait plus de cases horaires, ce qui était superflu ou inutile n’apparaissait pas à l’horaire. J’avais quelques cases vides, pour relaxer en famille ou seule la fin de semaine, mais somme toute, chaque journée était tout de même bien remplie et planifiée. Travail, projet d’écriture, mise en forme, loisirs, temps de couple, entretien de la maison et, évidemment, temps agréable en famille.

Sur papier, tout concordait avec mes priorités, et ce, en fonction de l’importance relative de chaque élément les uns par rapport aux autres. Mais j’ai frappé un mur depuis février : j’ai eu un minimum d’un rendez-vous par semaine, surtout pour les enfants (pédiatre, ORL, audiologiste, dentiste, vaccins…). Je veux bien croire que la santé est tout de même une de mes priorités, mais peut-être pas au point d’y consacrer une demi-journée par semaine (c’est qu’on attend longtemps dans ces salles d’attente remplies de microbes).

En tout cas, tout cela pour dire que comme je passe une partie de ma semaine à des rendez-vous plates mais nécessaires, mon bel horaire sur papier et mon temps réparti en fonction de mes priorités ne tient plus la route. Je suis placée devant un dilemme : qu’est-ce qui doit être sacrifié, puisque j’ai une demi-journée de moins par semaine ? J’ai souvent choisi le ménage, mais un moment donné, il faut bien que je nettoie (il y a des limites à l’imperfection). Alors, je mets de côté un peu de travail, notre projet ou le temps en famille, mais à chaque fois, je me sens coupable. Je voudrais tellement réussir à tout faire. Et, je l’avoue, mon temps personnel de fin de soirée est sacré, alors pas touche ). T’as trouvé la solution, toi ? Arrives-tu à toujours agir en fonction de tes priorités ?
A+
Anik



Julie répond à Anik



De : Julie
Envoyé : 21 avril 2009
À : Anik
Objet : RE : Un agenda occupé

Salut Anik,

Hum… j’avoue avoir déjà eu ces questionnements existentiels par rapport à mes priorités et à la manière dont j’occupais mon temps. Il faut croire que je suis dans une bonne passe ou que l’arrivée du printemps me soit bénéfique ;o)

Je pense somme toute avoir passé le cours « priorités 101 ». J’en suis venue à réduire ma vie à sa plus simple expression : moi, ma vie familiale et ma vie professionnelle. Tout ce qui ne rentre pas dans ces trois pôles peut facilement être évacué. C’est ainsi que j’ai gagné du temps en ne feuilletant plus les circulaires sans avoir l’intention d’acheter quoi que ce soit et en ne prenant plus personnel une situation vécue par quelqu’un d’autre et à laquelle je ne peux rien de plus que prêter une oreille compatissante. En refusant désormais les invitations qui me pèsent sur les épaules, en ne répondant plus au téléphone lorsque je suis occupée avec les enfants, je respire mieux. La cerise sur mon sundae : mettre la pédale douce sur le zèle qu’on me connaît dans certains projets professionnels (j’espère que mon boss ne parcoure pas ces lignes ;o, à ma décharge le contexte avait légèrement stagné…).

Mais sachant que tu as déjà probablement fait tout cela ;o), je te sers le « pep talk pour une mère imparfaite ». Je pense que tu es mûre pour une mesure radicale : une semaine sans agenda! Pourquoi te donner un cadre pour te guider s’il te contraint? Pourquoi ne pas avoir en tête tes objectifs les plus importants, les relire régulièrement, mais te laisser de la latitude pour les atteindre? Pourquoi ne pas laisser libre cours à ta créativité et trouver au fur et à mesure les solutions telles que le dictera ton humeur du jour?

Ça te dit quoi? J’ai confiance en ton intelligence. Pense imperfection. Tu en fais déjà plus que tes clients en demande ;o)

Julie
Ps. Ne mets pas le ménage à ton agenda, ça déprime ;o)
Lire la suite...

Défi imparfait pour voir clair dans vos priorités

Cette semaine, prenez le temps d’identifier tout ce que vous auriez le temps de faire si vous établissiez vos priorités.  Aller souper en amoureux, ne pas travailler le vendredi, prendre plus souvent un bain relaxant, lire une histoire aux enfants avant de dormir, vous entraîner, développer ce talent qui vous caractérise, partir en voyage chaque année, lire un livre…
Bref, tentez-vous!

À contrario, identifiez tout ce que vous faites qui n’est pas relié à vos priorités et qui vous distrait de vos objectifs les plus importants. Prendre un appel de télémarketing, écouter des émissions qui ne vous intéressent pas vraiment, vous plaindre d’une situation à quelqu’un qui n’y peut rien, épousseter le dessus de vos portes…
La liste peut être longue…
Lire la suite...

16 avr. 2009

Le MÉNAGE : moins d'attentes irréalistes, plus de plaisir...

Lavez, lavez!
©GrandeSoeur
Lire la suite...

15 avr. 2009

Pensez imparfait : le ménage

La vie s'amuse ; la mort fait le ménage. ---
Jacques Prévert ---

Ce que les hommes apprécient le moins chez leur compagne : une impeccable femme de ménage ! ---
Louise Maheux-Forcier ---
Lire la suite...

Correspondances: Quand la nostalgie m’oblige à faire du ménage

De : Anik
Envoyé : 13 avril 2009
À : Julie
Objet : : Quand la nostalgie m’oblige à faire du ménage…

Salut Julie!

Ça va? Moi, bien. Je suis allée chez ma mère en fin de semaine, pour Pâques. Résultat, comme à chaque fois que je vais là-bas, je suis revenue la voiture bien pleine.

Ma mère m’attendait avec 4-5 boîtes de jouets et de matériel de bricolage qui m’appartenaient quand j’étais petite. Il y avait même un vieux sapin de Noël en carton que j’avais fabriqué de mes mains d’artistes, imagine ! Le pire, c’est que mes filles voulaient le garder ! De grâce ! J’ai dit à ma mère qu’elle pouvait bien jeter tous ces bricolages fantaisistes sans le moindre remord, j’en ai déjà plus qu’assez de tous les bricos de mes filles. Ils m’occasionnent, je dois le dire, beaucoup de ménage et de rangement. Je ne vais pas en plus y ajouter les miens !

À voir ma réaction face à mes anciennes œuvres, je me demande vraiment pourquoi je m’entête à conserver les amas d’œuvres artistiques de mes filles. Est-ce qu’elles vont vraiment vouloir les garder une fois devenues adultes, la maison pleine des objets de leurs propres enfants ? Devrais-je plutôt, d’ores et déjà imparfaite, déposer le tout à la récupération ? On s’entend, par exemple, que conserver un cochon rose en styromousse avec un nez et des pattes en guimauve séchée et de la peinture rose qui s’écaille, c’est plutôt « gossant ». Ça, c’est sans compter les beaux mobiles faits avec de la laine noire et des formes abstraites en carton vert que je dois mettre dans ma chambre pour plaire à la jeune artiste qui me l’a si gentiment donné (celui-là, il est dû pour une disparition mystère bientôt) ou les trois pingouins réalisés à partir d’un rouleau de papier hygiénique…Et toi, comment vis-tu avec les œuvres de tes filles ?

En tout cas, pour revenir à mon histoire, ma mère avait ressorti plein de jouets de mon enfance. Elle avait la ferme intention de donner ou de jeter si je ne les prenais pas. Cela, je t’avoue que j’ai été incapable d’y résister. Il y avait un beau petit ensemble de patio pour Barbie, quelques vieilles poupées Fraisinette (peux-tu croire qu’elles sentent encore, après 25 ans ?), une écurie de pouliche et mon ancienne collection de cartes postales. Cela me rappelait de beaux souvenirs et tous ces jouets sont encore à la mode. Alors, j’ai gardé, malgré une petite voix en moi qui me disais : Danger… plus de jouets = plus de ménage… Je ne sais pas chez toi, mais ici, c’est souvent plus long de ramasser tout ce qu’il y a sur le plancher que de passer la balayeuse (j’exagère, à peine…).

Tout cela pour dire que mon intention de diminuer la quantité d’objets ici en a pris un coup, encore… Je me console en me disant que dans quelques années, les filles seront en mesure de faire le ménage avec moi, alors ce sera moins pire…

Sur ce, j’espère que tu n’as pas passé ton congé pascal à ramasser ou à nettoyer ?

Avais-tu de la visite ?

Anik

P.-S. Côté tâches ménagères, j’ai quand même été gâtée en fin de semaine. Je suis allée porter une dizaine de morceaux de vêtements chez la couturière de ma mère. Pour la modique somme de 15$, tout était réparé. Cela m’aurait pris un temps fou à faire tout cela moi-même ! J’étais super contente ! Vive la délégation de tâches. À quand, la femme de ménage ?




Julie répond à Anik :


De : Julie
Envoyé : 14 avril 2009
À : Anik
Objet : RE : Quand la nostalgie m’oblige à faire du ménage…

Allô Anik,

C’est drôle, ma mère m’a justement apporté un sac contenant les items de ma boîte à souvenirs oubliée à la maison. J’ai eu du plaisir à contempler son contenu, mais, après plusieurs semaines dans l’escalier, ledit sac agonise dans un coin de ma chambre. Feng shui à souhait…

Bien sûr, le congé pascal a été agréable. Bien qu’on n’ait pas fait la route pour aller jusque dans nos familles, nous en avons profité pour recevoir Beau-Frère, Belle-Sœur et Ti-Cousin.

Je te passe les détails, mais, pour une fois, c’est PapaZen qui a joué les perfectionnistes. Je t’ai déjà raconté son ardeur au ménage lorsqu’on reçoit. Cette fois, il s’est surpassé. Je te jure : la porte-patio, les portes françaises, le micro-ondes et les miroirs brillaient comme des sous neufs. Il ne manquait plus que le garage et le frigo ;o) Je pense qu’il s’est gardé une petite gêne.

Ça fait du bien d’échanger les rôles, je ne te dis pas! Pendant ce temps, je me suis servi une bonne sangria (très faiblement alcoolisée quand même!) tout en suggérant subtilement aux filles de ne pas toucher murs, portes, miroirs et fenestrations. En allaitant tranquillement, j’ai tenté de faire preuve de créativité pour improviser le menu du souper car, j’espère m’en rappeler un jour, les épiceries sont fermées à Pâques. Pas de panique, avec un bon livre de recettes et quelques ingrédients passe-partout, on peut faire des miracles (j’espère que mes invités en ont pensé autant ;o)).

Enfin, j’ai mis la touche finale avec le ménage éclair « 2 minutes top chrono par pièce ». Tout était fin prêt, sans trop d’effort.

Un grand sage m’a déjà dit (va-t-il se reconnaître?) que les gens viennent nous voir nous, plutôt que l’état de notre maison (m’enfin, quelque chose du genre). Je pense que c’est vrai.

À bientôt,

Julie

P.-S. Il faut croire que toutes les fillettes de 5 ans sont les mêmes. GrandeSoeur pourrait facilement remporter une médaille d’or dans une compétition de bricolage! Ces temps-ci, elle a deux lubies : Mimi la souris et les sculptures en papier. La première est un sympathique rongeur sorti tout droit de son imagination à qui elle a construit tout un royaume en papier. La deuxième, ce sont des animaux fabriqués avec des boulettes de papier et assemblés tant bien que mal avec du papier adhésif assez peu discret. Sur ma table de chevet pond paisiblement une poule sur son lit de paille... Sa ronde-bosse posera bientôt pour la postériorité sur un cliché numérique. Après quoi, elle ira retrouver ses congénères dans le bac à récupération. Tragique destin pour cet oiseau de basse-cour.
Lire la suite...

Défi imparfait pour faire moins de ménage...

Cette semaine, soyez sans pitié et laissez tomber une tâche ménagère de votre choix.

Pour ce faire, vous avez plusieurs options :
  • la déléguer à votre charmant conjoint (demandez avec le sourire);
  • la déléguer à vos non moins charmants enfants (s’ils protestent, dites-leur que c’est pour leur bien, il faut qu’ils développent leur sens de l’effort);
  • ne pas la faire, tout simplement, et vous laisser aller allégrement à la procrastination.
Méritez quelques points bonus si :
  • vous résistez à l’envie de critiquer les façons de faire de votre conjoint ou de vos enfants
  • vous évitez de leur expliquer en long et en large quelle est la « bonne méthode » (la vôtre, évidemment ;o)) pour s’acquitter de cette tâche.
  • vous profitez de ce congé inattendu pour prendre du bon temps (et non pour terminer une autre tâche).
Lire la suite...

Imperfections au quotidien reliées à l'entretien ménager

Pas toujours évident d’entretenir la maison… Comment réussissez-vous à cohabiter avec la poussière tout en gardant le sourire ou en assumant que tout ne soit pas parfait ?

---

Vendredi dernier, j’ai été imparfaite et fière de l’être parce que j’ai reçu de la visite pour souper sans faire de ménage préalable. De toute manière, c’est toujours sale quand la visite repart, alors pourquoi faire du ménage en double ? Je préfère passer du temps à relaxer avant que les invités se pointent, comme cela j’ai du temps pour moi dans la journée ? Imparfaite, et alors?
Lire la suite...

Trucs et astuces: visez plus en faisant moins pour simplifier le ménage...

Identifiez les points chauds. Certaines zones de votre logis se salissent sûrement en un clin d’œil. Donnez-leur plus d’attention, et oubliez le reste. Votre maison aura l’air beaucoup plus propre sans que le temps alloué au ménage ne soit nécessairement plus important. Pour éviter de vous éterniser, faites un ménage éclair dans un point chaud pendant une pause publicitaire de votre émission de télévision préférée. Changez de point chaud à chaque pause. En plus, à cette vitesse, vous ferez un work-out intéressant ! Bon pour la ligne, bon pour le moral !

Soyez rusée.Et si cette semaine, vous n’avez pas le temps de faire votre ménage et que cela vous fait sentir coupable, voici le truc par excellence : laissez traîner la balayeuse dans l’entrée. Vous pourrez toujours dire à ceux qui arrivent chez vous que vous vous apprêtiez à faire le ménage. Un petit mensonge n’a jamais tué personne ! ;)
Lire la suite...

Un détour par le Web imparfait: le ménage

Livret pour un ménage écolo (recettes) / Raffa

Le ménage du printemps / TrucsMaison *

Astuces rangement pour le ménage du printemps / Petit Monde*

Modifiez votre routine pour précéder au grand ménage du printemps / P&G *

Fly Lady*
Pour celles qui lisent bien l’anglais, ce site comporte hebdomadairement des défis et des missions pour une maison propre et ordonnée en tout temps, sans trop d’efforts.
Lire la suite...

9 avr. 2009

Le COUPLE : plus de complicité, moins d'éloignement

Vive les amoureux !
© GrandeSoeur
Lire la suite...

8 avr. 2009

Un détour par le Web imparfait: vie de couple

Lire la suite...

Pensez imparfait: le couple

Quand on ne comprend pas sa femme, est-ce qu'on peut demander, comme au cinéma, des sous-titres ?
Georges Raby,
journaliste et poète québécois


Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour.
Pierre Reverdy,
poète français


Qu'est-ce que cela vous inspire ?
Lire la suite...

Correspondance: Un gars, une fille

De : Julie
Envoyé : 7 avril 2009
À : Anik
Objet : Un gars, une fille

Salut Anik,

Comment te portes-tu cette semaine? Ici ça va!

Puis-je te demander un truc? PapaRelax et toi vivez-vous toujours sur la même planète? Je demande, car parfois j’ai l’impression que PapaZen et moi vivons à des lieues de distance… Voici un extrait d'une conversation récente survenue au souper pendant les 24 minutes bénies de Toc toc toc, l’émission fétiche des filles.

-----
Julie, donnant à Frérot sa purée - Je me demande si on ne devrait pas faire venir une décoratrice qui pourrait nous donner des conseils pour faire un peu de tape-à-l’œil dans la maison. C’est le printemps. Il me semble que ça ferait du bien…

PapaZen, lisant son journal - Mmm.

Julie - Puis, c’est vrai, je ne t’ai pas dit. Frérot a réussi à se tourner du ventre au dos aujourd’hui. Son manque de douceur l’a tellement surpris qu’il en a pleuré.

PapaZen, imperturbable - Mmm.

Julie - Ah, aussi j’ai téléphoné pour savoir où en était la réparation de l’ordinateur. Ça suit son cours. Toi, es-tu passé au garage pour la réparation de la voiture?

PapaZen - Non.

Julie - Ce matin, j’ai donné les sous pour le service de garde de GrandeSoeur et j’ai préparé l’habit de printemps pour PetiteSoeur. Tu pourras l’amener à la garderie.

PapaZen, rit soudainement.

Julie - J’ai dit quelque chose de drôle?

PapaZen, sortant de sa torpeur - Non. C’est que, tu te rappelles quand je t’ai dit que le propriétaire des Canadiens avait viré son coach? Un tabac dans les médias! Bien, imagine-toi qu’ils sont maintenant à vendre! Eille. Le club à vendre… Ça ne te tenterait pas qu’on les achète, dis?

Julie, que le sujet intéresse probablement autant que les machines à peanuts dans les garages - Bah, c’est vrai que j’ai des visées pour notre livre, à Anik et moi, mais plus pour une maison au bord du fleuve…

PapaZen - Bob, il leur brasse la cage. C’est bon pour eux ça…

Julie - Imagine les enfants courir sur les galets…

PapaZen - Faudrait que j’appelle mon frère pour lui dire ça…

Julie : On serait bien, deux semaines l’été, deux semaines à Noël, une semaine à la relâche…

PapaZen - Il dort peut-être. C’est vrai que Ti-Cousin est arrivé. Je pourrais appeler mon autre frère…

Julie - On garderait de beaux souvenirs de nos étés. Les filles parlent souvent du Lac-Saint-Jean. Elles ont bien aimé…

PapaZen - Au fait, je ne t’ai pas dit. Ça marche pour Grégory Charles * finalement. Il a accepté de nous faire un petit topo pour le gala d’excellence des élèves de l’école. On va le rencontrer la semaine prochaine.

Julie, qui pense à la soirée monoparentale qui s’annonce - Mmm.

PapaZen - Cool hein? Les élèves vont être contents. Déjà qu’Éric Salvail a accepté aussi et Guillaume Lemay-Thivierge…

Julie - Dommage. Il est trop parfait, lui.

PapaZen, replongé dans sa lecture - Qui?

Julie, opportuniste - Grégory Charles. Anik et moi, ça nous prend une préface pour notre livre sur l’imperfection maternelle.

PapaZen - Ah bon… J’t’ai pas dit qu’on va relancer Marie-Mai?
-----

L’épisode du feuilleton se termine au son du générique de Toc toc toc.

Dire que je me rappelle d’une certaine période où on se regardait dans le bleu des yeux et qu’on se relançait pour nos projets professionnels, nos vacances d’été, notre future maison, notre prochain voyage en Europe...

C’est pareil chez vous?
Julie


Anik répond à Julie :


De : Anik
Envoyé : 7 avril 2009
À : Julie
Objet : RE : Un gars, une fille

Salut Julie!

J’ai bien ri en lisant ta palpitante conversation avec PapaZen. T’aurais pas envie de cacher son journal, de temps à autre? Ici, la lecture est interdite pendant les repas (j’ai déjà essayé une fois ou deux, en me faisant fusiller du regard). La télé, ça passe, mais pas la lecture. Mais on s’améliore, on ne l’écoute pratiquement plus durant les repas. On parle en famille, à la place.

Mais en ce qui concerne les conversations de couple, c’est certain que j’ai souvent cette impression de venir de deux mondes, Mars et Vénus, je suppose… Ce qui m’énerve le plus, c’est quand je pose des questions à PapaRelax et qu’il ne répond pas, genre :

Anik, un peu inquiète - « Qu’est-ce qu’on devrait faire si… ? (ou toute autre question hypothétique dans le genre)

PapaRelax, imperturbable - Ce n’est pas arrivé encore, à quoi bon se poser la question ?

Anik, une coche plus inquiète - Oui, mais si cela arrive, il faudrait savoir comment réagir, non ?

PapaRelax - Mais, cela ne va probablement pas arriver, tu vois tout au pire…

Anik, dont le ton devient de plus en plus aigu - T’as pas de boule de cristal, tu ne sais pas. Ce serait mieux d’être bien préparé …

PapaRelax - On passera le pont quand il sera devant nous…

Anik, insistante - Oui, mais peux-tu juste me donner ton opinion sur la question ?

PapaRelax - Je ne sais pas moi, je t’ai dit que je n’aimais pas cela réfléchir pour rien !

Anik, en soupirant - Ah!, pis laisse donc faire ! ».

-----

Non, mais connais-tu un moyen de discuter en « si » avec ton homme ? Des fois, je me demande si le mien reçoit une prime à l’économie de salive. En tout cas, moi, je ne suis pas près de recevoir ce type de prime…

Sur ce, à bientôt!

Anik

P.-S. Oublie cela, l’achat du Canadien. Ils ont perdu hier. Mais PapaRelax a confiance qu’ils vont faire les séries…
Lire la suite...

Imperfections au quotidien reliées à la vie de couple

Comment avez-vous été imparfaite aujourd’hui ? Racontez-nous vos récentes imperfections en lien avec votre vie de couple.

Pour partager votre anecdote, cliquez sur commentaires, trucs ou imperfections de plus.

Réagissez aux imperfections des autres en cochant vos impressions.

________________________________

En fin de semaine, j’ai été imparfaite et fière de l’être parce que j’ai fait garder les filles pour la première fois (je me sentais encore un peu coupable à l’idée de laisser 3 enfants de 1, 2 et 5 ans à une pauvre adolescente jusqu’alors sans soucis…). J’en ai profité pour prendre un repas en tête à tête au resto avec PapaRelax. Bon, on ne s’est pas éternisé, mais on en a quand même aussi profité pour aller prendre un cappucino glacé. Avec le printemps qui arrive, cette autre imperfection m’apparaissait tout indiquée. Et les filles ont bien fait cela avec la gardienne, en prime. Imparfaite, et alors?
Lire la suite...

Défi imparfait pour prendre soin de votre couple

Cette semaine, surprenez votre douce moitié. Il n’y a rien de mieux que l’élément de surprise pour mettre un peu de piquant dans la vie de couple.

Note : Évitez les achats impulsifs de tout article ménager, la surprise pourrait ne pas avoir l’effet escompté. Il en va de même pour les coupes de cheveux ratées, l'encadrement de la liste "to do" que vous lui avez soigneusement préparée ou une acceptation à souper chez votre mère.

Pensez plus simple ou plus imparfait : un mot doux, de nouveaux sous-vêtements (à l'exclusion du beige), son repas préféré alors qu’il ne s’y attend pas ou un petit cadeau inattendu constitueront des surprises efficaces et appréciées.
Lire la suite...

Trucs et astuces: visez plus en faisant moins pour une vie de couple épanouie

Ayez un projet en commun. Même si fonder une famille est probablement votre projet de couple commun le plus important, le plus prenant et le plus gratifiant, faites en sorte d'en avoir d'autres.

Par exemple, vous pourriez vous remettre en forme à deux : monsieur pourrait perdre les livres qu’il a accumulées pendant sa grossesse sympathique (rien à voir avec les croustilles qu’il dévore à une vitesse folle pendant les joutes du Canadien) alors que vous pourriez en profiter pour affiner votre taille et vous sentir plus sexy, rien de mieux pour le moral et pour le couple.

Autre projet d’actualité : pourquoi pas de petites rénovations du printemps ? Planifiez, discutez et, comble de la joie, prévoyez une fin de semaine de magasinage chez IKEA et dans la quincaillerie préférée de monsieur. Tout le monde y trouvera son compte.

Prenez un repas tardif. Une fois de temps en temps, soupez après que les enfants soient couchés. Vous pourrez alors en profiter pour sortir une bonne bouteille et pour manger des aliments qui coûtent cher (de toute manière, vos enfants distinguent-ils vraiment la différence entre un filet mignon et une surlonge ?) ou qui dégagent certains parfums (hummm… un bon fromage bleu et personne qui ne fait de commentaire sur l’odeur). Vous pourrez aussi en profiter pour discuter des vraies affaires (votre hypothèque, la crise financière, les dernières mauvaises nouvelles de l’actualité…) OUPS! Je voulais dire : discuter de sujets agréables qui vous mettent dans l’ambiance.

Imaginez que vous avez le parfait conjoint imparfait. Évidemment, votre douce moitié n’est pas parfaite. Mais si vous vous concentrez sur ses qualités et ses points forts, plutôt que de ressasser toutes ses imperfections, il est fort à parier que vous l’apprécierez de plus en plus. N’hésitez pas à dire tout haut ce que vous pensez de bien de votre conjoint. La valorisation est toujours une recette gagnante et elle vous rapportera indirectement plus que vous pouvez croire.
Lire la suite...

2 avr. 2009

Bienvenue sur Imparfaite, et alors?

Ce blogue nouveau genre s’adresse aux mères de famille (et aux papas, pourquoi pas?) qui veulent développer le petit côté désinvolte qui leur simplifiera la vie. Abordant 12 thèmes, à raison d'un par semaine, il proposera un judicieux mélange d'anecdotes, de ressources et d'idées pratiques pour alléger la vie familiale.

Ce détour vers l'indulgence et l'imperfection se fera en 6 étapes: DÉFI et PENSÉES de la semaine, TRUCS pour viser plus en faisant moins, IMPERFECTIONS au quotidien, CORRESPONDANCES entre les deux auteures, SITES WEB de référence.

Participez au contenu du site en soumettant votre IMPERFECTION et vos meilleurs TRUCS.
Abonnez-vous aussi au BULLETIN hebdomadaire.

Utilisez la petite enveloppe sous chaque billet pour envoyer vos messages préférés à vos amis et faire connaître le blogue www.imparfaite-et-alors.com.
Lire la suite...

Pensez imparfait: le calme

"Calme-toi" est la pire chose qu'on puisse dire à quelqu'un d'énervé.---

Anonyme---

Le calme, la quiétude, sont choses qui dépendent plus des dispositions intérieures de l'esprit que des circonstances extérieures et l'on peut les goûter même au milieu d'une apparente agitation. ---
Alexandra David-Neel
exploratrice et femme de lettres française ---
Lire la suite...

LE CALME : Plus de moments pour relaxer, moins de stress


Relaxante, l'heure du conte ?
© GrandeSoeur
Lire la suite...

1 avr. 2009

Défi imparfait pour garder votre calme

« Pendant les 5 prochaines minutes, je serai d’un calme à toute épreuve ». Vous serez surprise de constater que le seul fait d’exprimer votre intention vous permettra de devenir plus experte en « patience 101 ». Allongez les périodes et méritez davantage de points si vous gardez votre sang-froid pendant une querelle d’enfants!
Lire la suite...

Trucs et astuces: visez plus en faisant moins pour rester calme

Choisissez. Plutôt que d’effectuer 5 tâches à vive allure, pourquoi ne pas opter pour en faire 4 en prenant le temps qu’il faut? De toute manière, la cinquième tâche est-elle vraiment nécessaire ? Oubliez-la avec allégresse. Question d’être encore plus calme durant vos tâches, optez pour de la musique zen comme ambiance de fond, ou mettez votre musique quétaine préférée, imperfection oblige…

Prenez conscience. Pour vous calmer, observez la rapidité à laquelle vos pensées négatives peuvent s’emballer. Lorsque vous vous en rendez compte, apprenez à vous dire STOP! ou un autre mot ou expression qui vous calme comme : « fin de semaine sans enfants », « massage aux pierres chaudes » ou « bon verre de vin » … Alliez la visualisation à la parole : effet relaxant garanti. Et si vous souhaitez quelque chose de plus drastique pour vous calmer, jouez le tout pour le tout : faites pincer un élastique sur votre bras ou donnez-vous une bonne « pichenotte ». Méthode imparfaite et behavioriste à souhait, cette technique vous permettra de calmer vos esprits rapidement.

Relaxez. Pensez à vous détendre maintenant. Je répète : MAINTENANT ! Pas lorsque vous serez en vacances, lors de la prochaine fin de semaine ou pendant votre retraite (qui, dans le contexte économique actuel, pourrait bien avoir lieu en 2087. Serez-vous encore des nôtres ?). Considérez le repos comme une activité pour laquelle vous avez un accès libre, sans quoi vous risquez de passer la majeure partie de votre vie dans l’agitation, la nervosité et le stress. Prenez votre petite dose de repos quotidienne, c’est important!
Lire la suite...

Correspondance: La petite histoire de l'heure du conte

De : Julie Beaupré
Envoyé : 24 mars 2009
À : 'Anik Routhier'
Objet : La petite histoire de l’heure du conte

Salut Anik,

J'étais avec les 3 enfants aujourd'hui. Pfftt... Je te le confirme: la patience ne vient pas avec l'expérience!

Tenant mon rôle de mère dévouée à cœur, je suis sortie à l’heure du conte avec eux. Je me suis dit que 60 minutes d’histoires feraient plaisir aux deux grandes et que ce même nombre de minutes me permettrait de me la couler douce avec Frérot endormi dans son pousse-pousse.

Première erreur! PetiteSoeur n’en avait rien à faire de l’heure du conte. Pendant que les cris de Frérot résonnaient dans les rayons de bibliothèque, je tentais de lui faire valoir, devant les regards compatissants des autres mères, les bienfaits d’une telle activité. Dans un élan d’empathie pour la tristesse de sa cadette, GrandeSoeur lui a gentiment pris la main pour la consoler. Pourtant, PetiteSoeur s’est assise d’un air renfrogné sur une chaise rose qui avait l’air de lui plaire drôlement plus que les palpitantes aventures d’Anatole, le petit âne qui voulait voler.

Plutôt gênée, mais tout de même satisfaite d’avoir réussi à endormir Frérot et d’avoir pu feuilleter tranquillement un bouquin sur l’autonomie des enfants (!!??lecture tout à fait dans le ton!), je m’excuse auprès de l’animatrice. Pensant être au bout de mes peines, j’essaie de m’éclipser au plus vite. Certaine que PetiteSoeur me suivrait, je commence à marcher vers la voiture.

Deuxième erreur! Elle se plante au milieu du chemin. Tend le bras d’une manière dramatique et hurle devant les mères qui décidément en ont pour leur argent : « Maman! Viens me chercher! ». Me défiant intérieurement de garder ma contenance, je décide de ne pas flancher devant cette manifestation tardive du « terrible two » et je souris à mes spectatrices.

Je clos l’épisode en te disant que, après les menaces terribles de PetiteSoeur de quitter pour toujours la maison en compagnie de Frérot pour aller chez son amie « Nannabelle », c’est moi qui ai fait un repos dans l’après-midi!

Je suis certaine que tu pourras me relancer là-dessus!

Julie


Au tour d'Anik de prendre son pied pendant l'heure du conte


De : Anik Routhier
Envoyé : 25 mars 2009
À : 'Julie Beaupré'
Objet : Re : La petite histoire de l’heure du conte


Salut Julie!

Ah! Les fameuses heures du conte. Je t’avoue que moi, j’aime bien. Les filles adorent. Dynamite ne participe pas encore à celles de Philosophe, c’est pour bientôt. Cependant, la plupart du temps, elle fait le bricolage avec sa sœur.

Généralement, on y va en famille, alors PapaRelax et moi, on se partage la tâche. Pendant que l’un parcourt les rayons ou lit, l’autre surveille Dynamite pour qu’elle ne se sauve pas trop loin (elle court pas mal, mais j’arrive toujours à la retrouver ;)… PetiteAnge est encore dans la poussette, alors c’est facile à gérer de ce côté.

Depuis peu, j’ai toutefois développé un super truc pour être bien calme pendant l’heure du conte : j’envoie PapaRelax seul au front (j’exagère, cela se passe bien, sans blague), après le cours de musique du samedi matin. Cela lui fait une matinée bien remplie. Je lui donne les cartes de tout le monde et je lui dis quoi me rapporter, si j’ai des réservations ou des besoins particuliers en guise de lecture.

Pendant ce temps, je relaxe. ;) D’accord, ce n’est pas une véritable relaxation, mais j’en profite pour faire mon ménage tranquille, avec de la musique entraînante, et je laisse aller mes réflexions. Ce moment me calme et en prime, j’ai un sentiment d’efficacité très agréable, puisque je travaille bien. Parfois, je triche un peu et je me permets de lire quelques pages d’un livre ou de jouer une petite partie de Guitar Hero à la Nintendo DS pour me détendre, dans le calme absolu de la maison. C’est agréable!

Bref, vive l’heure du conte et les samedis matins !

À bientôt! Donne-moi de tes nouvelles !

Anik
Lire la suite...

Un détour par le Web imparfait: rester calme

Lire la suite...

Imperfections au quotidien reliées au calme

Comment avez-vous été imparfaite aujourd’hui ? Racontez-nous vos récentes imperfections en lien avec votre aptitude à être calme, sereine ou zen malgré votre vie familiale.

Aujourd’hui, j’ai été imparfaite et fière de l’être parce que, sur le point d’exploser après avoir répété plusieurs fois, j’ai rempli un sac de poubelle avec les morceaux de casse-tête de PetiteSoeur. Offusquée, elle a ouvert le sac en ripostant et s’est empressée de ranger. Les différentes parties anatomiques de Caillou sont de retour dans leur boîte. Imparfaite, et alors?
Lire la suite...
 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon