26 janv. 2010

Comment faire un procès de mauvaises intentions? Partie 1


Palais de justice de Montréal.
Mardi matin.
Journaliste, tenant son micro à la main - C'est ce matin que commence le procès tant attendu et médiatisé de Julie Imparfaite. Nous vous rappelons que la plaignante accuse ses imperfections corporelles post-partum de lui gâcher la vie. Deux témoins, dont les noms sont encore inconnus de la presse, viendront témoigner. C'est le juge Plus-que-parfait qui présidera le procès qui... (la journaliste marquant une pause en portant sa main à l'oreille) m'avise-t-on, commence à l'instant.


ACTE 1
Le témoignage de la plaignante

Le prestigieux juge Plus-que-parfait entre à la cour.

Le Juge, austère - Prenez place dans la salle. Sans tarder, nous commencerons ce procès dans lequel Julie Imparfaite réclame que justice soit faite. Elle accuse ses trois dernières livres de grossesse de s'incruster et ses vergetures de lui causer préjudice. Madame Imparfaite, veuillez déposer votre main sur la Bible. Jurez-vous de dire toute la vérité, rien que la vérité...

Julie, nerveuse mais souhaitant en finir une fois pour toutes - Je le jure.

Avocat de la défense, à l'allure peu sympathique - Madame Imparfaite, nous avons ici un rapport de votre médecin stipulant que vous êtes en bonne santé. Est-ce exact?

Julie, dont la voix tremble légèrement - Oui. Je fais attention à mon alimentation et j'essaie de m'entraîner à quelques reprises durant la semaine... lorsque j'en trouve le temps.

Avocat de la défense, sournois - Bien sûr. Saviez-vous que, pour perdre du ventre, les spécialistes recommandent de faire de l'exercice régulièrement et de manger sainement? Pourtant, n'avez-vous pas déjà avoué, sur votre blogue, aller trop souvent dans les installations de restauration rapide , voire même au royaume des calories vides, j'ai nommé la chaîne McDonald's?

Julie, rougissant - Oui. Ça va vite sur l'heure du souper et, même si je voudrais préparer des repas santé chaque jour, je n'y arrive pas. Je tombe souvent dans la solution facile et je fais vivre la boulangerie du coin en m'y procurant ma sauce à spaghetti. Mais à ma défense, je dors mieux depuis quelque temps. Je me suis fait vacciner contre la grippe. Je suis restée calme pendant les préparatifs pour les vacances de Noël. Et j'essaie d'éviter les écueils de SuperWoman. Et vous savez, même si je n'ai pas de surplus de poids, mes trois grossesses m'ont laissé du "mou" et des vergetures. Tout ça, ça ne part pas. Et comme ce n'est pas une "maladie", mon médecin ne peut rien pour moi.

Avocat de la défense, mesquin - Vous avouez vous-même avoir eu trois grossesses. Ne saviez-vous pas, en vous engageant dans la voie de la maternité, que vous devriez faire un certain nombre de deuils? Dans mon livre à moi, le ventre plat en fait partie.

Julie, se sentant attaquée - Tout dépend de ce que vous lisez, Maître. Dans mes livres à moi (et mes meilleures copines savent combien ces derniers sont imparfaits), même si on dit qu'il faut être indulgente par rapport à son corps, il reste que ces beaux principes sont vite oubliés quand vient le temps d'enfiler dignement un maillot de bain. Prenez les cheveux blancs, ça se cache. Prenez les rides et le teint brouillé, ça se crème. Mais les vergetures et le "mou", j'en viens à me dire qu'il y a juste le bistouri qui pourrait m'aider.

Avocat de la défense, sceptique - Avez-vous une preuve de ce que vous avancez?

Julie, prenant les grands moyens - Monsieur le Juge, j'aimerais que mes vergetures soient enregistrées comme pièce à conviction. Tenez, regardez mon désarroi.

Julie soulève discrètement son chandail de quelques centimètres. C'est suffisant pour que les jurés marquent leur désolation par un murmure solidaire.

Julie, honteuse - Monsieur le Juge, vous savez, le "mal" était fait après ma première grossesse. Pour m'encourager, je me disais "Bah, au moins, à la prochaine, je ne pourrai pas zébrer de l'autre bord! Et, à défaut des nausées qui me rendent la vie infernale, j'aurai le ventre lisse pendant 9 mois!"

Les membres du jury osent rigoler timidement. Le Juge les rappelle à l'ordre.

Avocat de la défense, tentant de cacher qu'il est pris au dépourvu - Je n'ai plus de question votre Honneur. Mais j'aimerais appeler à la barre un premier témoin.


ACTE 2
Le premier témoin


Evely s'avance à la barre. Résolue et déterminée à obtenir gain de cause envers ses propres "faux plis disgracieux". Elle jure sur la Bible de dire toute la vérité.

Avocat de la défense, reprenant ses esprits - Evely, vous avez récemment affirmé que vous pensiez que vous étiez "pichou" avant votre grossesse. En quoi ce tribunal peut-il vous aider puisque, je vous le rappelle, ce sont les "imperfections corporelles postpartum" qui sont au banc des accusées?

Evely, confiante de marquer des points - Monsieur le Juge, ce n'est pas réellement ce que j'ai dit... C'est que, depuis que j'ai accouché, je me suis rendu compte que j'étais belle par le passé, et que je ne m'en rendais pas vraiment compte. Maintenant, je ne me sens pas toujours pas magnifique et extraordinaire, mais j'y travaille. Je m'en veux de ne pas avoir vu plus tôt qui j'étais. Je ne veux pas faire deux fois la même gaffe. Vous comprenez, j'en ai assez de me comparer aux autres.

Avocat de la défense, borné - Pardonnez-moi... voudriez-vous expliquer à la cour, je vous prie, en quoi tout cela vous porte préjudice?

Evely, levant les yeux au ciel en soupirant - C'est qu'il me faut "travailler" jour et nuit sur ma beauté, pardi! Il me faut passer par-dessus les V.A.A. (puis chuchotant à l'intention des jurés), ce sont les vergetures apparentes et agaçantes. Il me faut aussi passer par-dessus l'acné et aussi par-dessus le bedon... Mais pas les seins, votre Honneur. (puis avec un sourire en coin) Je vous avoue qu'il sont plus gros qu'avant et ils ont à peine pris une mini pente descendante... Faut bien avoir un peu de positif corporel!

Avocat de la défense, opportuniste - Monsieur le Juge, j'aimerais enregistrer les seins du témoin en tant que pièces à conviction...

Juge Plus-que-parfait, frappant avec son maillet - Objection!Demande refusée! Poursuivez, Evely, je vous prie. Quels autres irritants vous apportent vos imperfections corporelles?

Evely, heureuse de poursuivre - Bien, je réalise que j'ai encore un méchant bout de deuil à faire. Les vergetures me rient au nez chaque matin quand je prends ma douche. J’avais pourtant mis deux tonnes de crème pendant ma grossesse comme il est recommandé dans les livres parfaits , vous savez, ceux que lit l’avocat de la défense...

Avocat de la défense, exaspéré - Et avez-vous une autre complainte féminine à faire aux membres de ce tribunal? Allons-y avec les plus communes... Je ne sais pas, moi, les femmes se plaignent de cellulite, de varices ou de cheveux fourchus...

Evely, déchaînée - De mon côté, je vous dirais que je me bats aussi tous les jours contre mes livres en trop. Un combat que je n’arrive pas à gagner, malgré la date fatidique que je m'étais fixée. Vous savez? La date du "ça-peut-prendre-jusqu’à-un-an-pour-retrouver-ta-taille"? Et, pour comble de malheur, mon acné de grossesse ne part plus. Elle a pris résidence sur mon visage. J’ai tant bien que mal tenté de lui envoyer des avis d’éviction. Rien n’y fait. Elle reste locataire de mon menton et de mon front.

Avocat de la défense, blasé - Et ces petits riens vous causent une détresse psychologique, peut-être?

Evely, fâchée de ne pas être prise au sérieux - Monsieur le Juge, je l’affirme aujourd’hui haut et fort: ces imperfections ont presque causé ma déshydratation à force de pleurer mon ancien corps. Je vous le dis, je me force pour ne pas trop me plaindre, parce que je me suis rendu compte que tout ce temps "pré-grossesse" je me plaignais pour des riens. Aujourd'hui je ne veux plus faire ça, même si j'ai l’impression de ne pas être jolie jolie. De toute manière, on le sait bien: nous sommes, nous les femmes, notre pire juge. Et certainement le plus sévère aussi. Saurez-vous être assez sévère monsieur le Juge? Je vous le demande.

Avocat de la défense, désemparé - Je n'ai plus de question votre Honneur.


Palais de justice de Montréal.
Mardi midi.
Journaliste, résumant la première partie du procès - Après une demi-journée de témoignages poignants, la séance a été suspendue. Rappelons qu'en début de matinée, la plaignante, Julie Imparfaite a longuement exposé son grief. Ensuite, un premier témoin, Evely, a comparu pour corroborer les états d'âme de la plaignante. Ce procès médiatisé reprendra demain, à la même heure. Selon nos sources, un deuxième témoin sera interrogé... (la journaliste portant sa main à son oreillette) Tenez! On m'avise qu'un autre témoin surprise sera appelé à la barre, en fin de procès. Quelle sera l'issue de cette cause et de ces rebondissements? C'est demain que vous en saurez davantage.

7 commentaires imparfaits:

La Mère Michèle on 26 janvier 2010 à 09:02 a dit…

... enregistrer les seins du témoins comme pièce à conviction ...

AHAHAHAHAHAHAHAHAHA!! :o)

Les vergetures, ça disparait pas mal pour l'oeil non averti, mais le poids, *soupir immense*

Valérie on 26 janvier 2010 à 09:41 a dit…

Holala, ce procès va nous tenir en haleine...
J'attends la suite!

La Belle on 26 janvier 2010 à 10:34 a dit…

;-) Lol ! Mdr !

Mon dieu j'espère que la suite du procès sera mis en ligne avant mon accouchement ;-) Sinon mon Amour imparfait viendra m'en faire une copie pour l'hopital ! Je suis impatiente !!

Evely on 26 janvier 2010 à 20:56 a dit…

L'avocate n'est pas la première à vouloir enregistrer mes seins comme pièce à conviction ;o)

Julie on 26 janvier 2010 à 21:18 a dit…

@La Mère Michèle
Je te dis, la figure de cet avocat ne me revient pas!

Quel est ton truc pour faire disparaître un tableau de vergetures qu'on pourrait intituler "Dommages corporels"?

@Valérie
Contente de te "revoir"! Nous attendras-tu sur les marches du Palais de Justice demain?

@La Belle
À moins que tu n'accouches cette nuit, tu sauras tout!Mais comme la pleine lune est dimanche, tu pourras venir nous consoler ou nous acclamer demain!

@Evely
Tu n'auras plus rien à cacher. Es-tu prête pour la vie de star?

Anik on 27 janvier 2010 à 09:02 a dit…

J'ai bien hâte de connaître la suite aussi... Je ne suis pas dans le secret des Dieux... Julie, je compatis à ta cause et j'espère que tu gagneras ton procès...
A plus !

La Mère Michèle on 27 janvier 2010 à 22:37 a dit…

Quel est ton truc pour faire disparaître un tableau de vergetures qu'on pourrait intituler "Dommages corporels"?

Mmm perdre du poids....
Elles deviennent blanches, mais il reste des traces du méfait quand on y regarde de près! Dissimulation de preuve? Autant que possibbbbbleeee!!!

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon