17 janv. 2010

Dimanche... Tout vient à point à qui fait preuve de patience!

Désolée de vous avoir fait patienter pour le dénouement de l'épisode du détecteur de mensonge. Vous vous rappelez? En désespoir de cause, nous avons tenté le jeu "on-cache-nos-yeux-et-seule-toi-ma-petite-souris-saura-où-tu-as-caché-tes-lunettes".

===
Bing. Bang. Beding. Bedang.

GrandeSoeur, dans le secret des Dieux, prêtant main forte à sa cadette et s'écriant depuis l'entrée - Ouch! Elles sont loin. Je ne sais pas comment je vais réussir...
PetiteSoeur désespérant - Ah non?
GrandeSoeur, chuchotant - PetiteSoeur, je crois que tu vas devoir le dire. Parce que je ne sais pas comment faire...

PapaZen et Julie, restés dans la cuisine se lancent un regard inquiet.

PetiteSoeur, nourrissant le complot - Et si on prenait le bâton que j'utilise pour jouer aux pirates?
GrandeSoeur - C'est beaucoup trop gros et trop long. Regarde, on n'a pas assez de place...
PetiteSoeur, déçue - Hon... Et si on tirait pour se faire de la place?
GrandeSoeur - Non, regarde, c'est bien attaché au mur.
Julie, risquant - Besoin d'aide les filles?
Les filles, en choeur - ... ouais...
Julie, heureuse d'aller enfin constater les dégâts et analysant la situation critique - Oh la la! Ça alors! Vous avez essayé avec vos petites mains, déjà?
Les filles, en choeur - ... ouais...
Julie, tentant le tout pour le tout - Je vais essayer avec les pinces à BBQ.

Julie retourne vers la cuisine chercher les pinces de désincarcération improvisées qui se trouvent, heureusement, dans le pot aux ustensiles utiles, sur le comptoir embourbé. PapaZen la regarde avec des points d'interrogation dans les yeux.

Julie, retournant sur la scène du crime avec les pinces - Je vais tasser notre piles de vêtements NON RANGÉS et nos sacs NON VIDÉS pour pouvoir voir mieux. Voilà. Je vais essayer comme ceci... puis comme cela... Merde alors! Je n'y arrive pas non plus. "Julie appelle à la barre un témoin expert en espérant qu'il apporte des arguments SOLIDES et du SANG-FROID."
PapaZen, arrivant en renfort - Je jure de dire toute la vérité et rien que la vérité (puis découvrant le pot-aux-roses). Merde, PetiteSoeur! Comment c'est arrivé?
PetiteSoeur, penaude - Bien, j'ai mis les lunettes ici pour me déshabiller et les faire "chécher" car il y avait de la fumée dedans. Puis, hop! Disparues! Tu vas réussir hein, Papa?
PapaZen, se prenant pour un super héros - Je vais sortir la pièce à conviction, ne t'inquiète pas. "Madame la Juge, il faudrait l'équerre qui se trouve quelque part dans le garage".
Julie, sceptique de revenir dans la prochaine demi-heure avec l'outil demandé tant l'état du garage laisse à désirer - Tu veux dire, sur notre "pas-d'établi-qui-se-respecte"?
PapaZen, ne bronchant pas car concentré sur sa tâche délicate - Oui, juste à côté.
Julie - J'espère que ça va marcher Einstein, car j'aimerais bien ne pas avoir à dévisser tout cela et à faire venir un électricien parce que, Monsieur et Madame Bricole sont incapables de remettre le tout en ordre...

C'est ainsi que PapaZen extirpa délicatement les lunettes de PetiteSoeur de leur position délicate. Elles étaient coincées derrière le calorifère mural de l'entrée.Sans le faire exprès, elle a dû les accrocher en voulant les reprendre. Pfft! Tombées dans l'espace restreint entre le mur et la plinthe! Même en cherchant partout, nous ne les aurions JAMAIS trouvées.

PapaZen, prenant sa grosse voix et remettant les verres déjà fort égratignés sur le nez de PetiteSoeur - L'accusée est jugée non-coupable.
Julie - Mais elle sera soumise à une minute de travaux communautaires en faisant un câlin à ses parents. Elle devra aussi promettre qu'elle ne gardera jamais un si grand secret pour elle toute seule pendant si longtemps.

La séance est levée.

6 commentaires imparfaits:

Catellina on 17 janvier 2010 à 08:14 a dit…

Adorable! J'adore ça! Plein de délicatesse et de respect pour la petite! Ce que j'aurais aimé que mes parents tourne un peu plus au jeu certaines situations plutôt que de chicaner..... Bravo! Un exemple de dédramatisation à suivre....

Evely on 17 janvier 2010 à 10:11 a dit…

Elle devait avoir le coeur tellement gros pendant ces 24 heures. Ce devrait être horrible. Pauvre chouette.

Caro l'ergo on 17 janvier 2010 à 10:28 a dit…

PetiteSoeur est une fillette brillante... durant cette journée elle tentait de trouver une solution à son prolème. Elle ne devait pas être anxieuse, seulement pensive, et ce, sur de petites périodes seulement...

Ainsi, ne pouvant solutionner seule le problème, elle devait trouver de l'aide... d'abord auprès de GarndeSoeur, puis maman... et enfin papa!

Finalement, qui a réussi à déloger les fameuses lunettes ? Sont-elles toujours intactes ?

Au même âge (il y a plus de 30 ans) mon frère, trouvant que ces lunettes le dérangeaient, il a décidé de les plier en deux et de les mettre dans ses poches de pantalon... je vous laisse imaginer leur état lorsque ma mère les a retrouvées...

Bonne semaine et félicitations PetiteSoeur pour ta débrouillardise et ton contrôle, ton très avenir est prometteur...

La Belle on 17 janvier 2010 à 13:49 a dit…

Wow ! Elle a su garder ça pour elle tout ce temps là cherchant une solution ! Chapeau !

Mamanbooh on 17 janvier 2010 à 17:42 a dit…

Enfin! La suite... Ça méritait d'être reaconté!!! :-)

Julie on 17 janvier 2010 à 17:56 a dit…

@catellina
Disons que j'ai enjolivé un petit peu, mais que c'est vrai que nous ne sommes pas montés dans les rideaux ;-)

@Evely et La Belle
Elle devait certainement être inquiète car elle a même menti à son éducatrice en disant qu'elle ne savait pas où ses lunettes étaient. :-S

@Caro
C'est PapaZen qui les a sorties et elles ne sont pas plus égratignées que d'habitude

@mamanbooh
Oui la suite méritait d'être "IEAcontée"!

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon