13 févr. 2010

Samedi... de ne pas être célibataire pour la Saint-Valentin

Marie-Clown, une amie célibataire*, vous envoie ses voeux imparfaits pour la Saint-Valentin...

La St-Valentin en célibataire est frustrante. À travers les concours discriminatoires pour couples déjà heureux, les horoscopes illusoires et les livraisons florales des collègues de bureau, une force optimiste incroyable doit être déployée pour ne pas déprimer. Évidemment, la course de dernière minute aux réseaux de rencontres par internet ne règle rien même après une métamorphose coiffeuse-manucure-pédicure.

En imparfaite frustrée, je me suis plutôt fait livrer le gros bouquet, payé la livraison, le traiteur, visité un bar et quitté avec le serveur, bref vidé mon compte et mes énergies totalement inutilement. Mais au-delà de ces folies exagérées, je pourrai au moins me vanter d’avoir été l’imparfaite la plus comblée!

Bonne St-Valentin aux perles non-réclamées et faîtes-vous plaisir, vous le méritez!


* P.-S. Vous aimez les histoires qui finissent bien ? Après avoir rédigé ce billet quelques jours d'avance pour la Saint-Valentin (s'étant basée sur son expérience de Saint-Valentin passées pour témoigner de son vécu avec autant de sincérité), Marie-Clown m'a annoncé en grande pompe qu'elle ne célèbrerait pas seule la Saint-Valentin 2010... Longue vie à ton nouveau couple, chère Marie !

Vous avez des conseils pour démarrer une vie à deux du bon pied ?
Ou des conseils aux célébataires et monoparentales qui veulent trouver l'âme soeur ?

Ce qui est fantastique, c'est qu'une fois la trentaine arrivée, il me semble qu'on est plus en confiance pour vivre une relation amoureuse et sexuelle équilibrée et satisfaite... Se respecter soi-même, certes, éviter de prendre des mauvais plis à deux (en se basant sur nos erreurs passées), même être tout de même ouverte aux compromis... Est-ce la formule magique ? (ou ai-je trop lu de contes de fées...)

3 commentaires imparfaits:

Newton on 13 février 2010 à 19:13 a dit…

La formule magique?
(applicable sans plan d'enfants seulement)

- Ne JAMAIS emménager ensemble: non pas que la vie à deux soit difficile mais la magie, l'ennui de l'autre, les petites surprises sont constantes en gardant chacun son chez-soi. On évite ainsi la traditionnelle fusion des débuts.
- Dire «non» de temps à autres aux visites de l'autre. Bref, ne pas se mentir à soi-même quand on a le goût d'être seule.
- Se donner le droit d'être prioritaire de temps à autre, et laisser l'autre faire de même.
- Garder l'Autonomie et la Liberté qu'on a réussi à acquérir au prix d'effort surhumain, une quête quasi inatteignable pour la femme du couple engagée depuis fort fort longtemps!...

Je ne crois pas que ce soit magique mais si je me retrouvais seule, puis avec un nouvel amoureux,j'espère avoir la sagesse de suivre mes propres conseils ;D

Anik on 14 février 2010 à 09:05 a dit…

@ Newton
Ne jamais emménager avec l'autre... C'est vrai que ça doit stimuler l'envie de voir l'autre... Mais c'est si bon aussi de dormir ensemble, d'évoluer à deux... Moi je pense que le contraire peut s'appliquer plutôt... (et j'y reviendrai cette semaine) en ce sens qu'on reste ensemble, mais qu'on se sauve de la maison souvent en solo... ;-)

Autonomie et liberté, ça me parle beaucoup, tu ne peux pas savoir... Mais crois-moi, ça s'atteint!
A+

Newton on 14 février 2010 à 10:17 a dit…

Anik, Anik, Anik...
Je ne dis pas de ne jamais dormir ensemble, je dis de ne pas rester ensemble. Cela inclus de passer la fin de semaine chez son amoureux, ou en plein milieu de semaine. Je dis seulement que ce qui semble aller de soi au départ (comme emménager un jour ensemble)n'est pas nécessairement le choix idéal.

Ne pas rendre de compte parce après tout, je fais ce que je veux. Ne pas répondre si j'en ai pas envie.
Quitter pour mon chez moi quand j'en ai assez de l'autre ou que je m'endure pas la face.

Pas que je n'aime pas la vie à deux. J'adore vivre avec mon conjoint, je vis avec quelqu'un d'extraordinaire depuis 12 ans et je ne me tanne pas et je n'ai pas de problème majeur.

Ce que je dis, cependant, c'est qu'à l'âge que j'ai maintenant, si je recommençais sans enfant ma vie avec quelqu'un, j'expérimenterais ce style de vie... juste pour voir

See ya. :D

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon