28 avr. 2010

Comment retrouver le sourire ?

Depuis quelques temps, j'ai l'impression de devenir une autre personne. Cette transformation a été entamée en 2009, mais s'est intensifiée depuis quelques semaines... Je disais à mon amie Edith que j'avais l'impression d'être un serpent qui mue, qui change de peau... Puis, l'image n'étant pas assez reluisante, je me suis comparée à une chenille qui devient papillon et qui peut enfin battre des ailes...

Tout cela pour dire que cette transformation me fait sourire davantage, plus souvent et avec une sincérité non feinte. Évidemment, je n'ai pas la prétention de sourire en toute occasion. Je pogne encore les nerfs contre mes enfants, contre les chauffeurs du dimanche ou contre les foutus bains (soit dit en passant, mes problèmes de rénovation se sont réglés comme par magie hier midi... Merci la vie !), mais il n'en demeure pas moins que le calme et le bonheur m'envahissent peu à peu, de façon surprenante et, ma foi, fort agréable.

Sourire à la vie, poser des gestes qui vont dans le sens de ce que l'on veut vraiment (même si ça demande une certaine dose de courage et d'affirmation de soi), n'est-ce pas là la meilleure façon de se diriger vers le bonheur ? Quel pas pourriez-vous faire vers ce que vous voulez vraiment ?

4 commentaires imparfaits:

Caro l'ergo on 28 avril 2010 à 08:03 a dit…

Pour retrouver le sourire, ne faut-il jamais le perdre de vue et l'entretenir ?

La vie est une route tortueuse où chaque petit coin cache un trésor. Il faut savoir chercher, s'attarder à l'essentiel...

Le motivateur Guy Bourgeois dit que la chose la plus importante dans la vie, c'est la sérénité d'esprit. Inversement, les regrets, les tourments, les doutes et les remords sont des signes d'une extrême pauvreté de l'âme...

Ces éléments ne nous enlèvent-ils pas notre sourire ?

Evely on 28 avril 2010 à 09:32 a dit…

Je change d'emploi dans deux semaines... euh une et demie maintenant. Mon employeur actuel me fait de la m@£de en ce moment. C'est un moment difficile, parce que je veux restée diplomate et professionnelle, mais tu vois l'image de la chenille m'est aussi venue en tête. En ce moment, je suis la chenille prise dans son coccon, mais dans une semaine et demie, les nouveaux défis, les nouveaux collègues et les nouveaux objectifs vont faire de moi un papillon qui dépli ses ailes et qui part à la découverte professionnelle de ses capacités.

C'est difficile de sourire quand tu te dis que ce matin la première chose que tu dois faire c'est d'appeler aux Normes pour savoir tes droits, mais je souris parce que mon choix de changement d'entreprise en est un bon et un pour moi.

Mamanbooh on 28 avril 2010 à 10:10 a dit…

Wow! On dirait que ce matin, sourire rime avec courage...

C'est vrai que des fois, pour continuer à sourire ça prend ou du courage, ou de la naïveté ou beaucoup d'effort.

Bravo Anik! Bravo Evely! Bravo Caro!

Moi, pour retrouver mon VRAI SOURIRE, je pense que je vais arrêter de lutter contre ma réalité...

Dysprapoule on 28 avril 2010 à 11:13 a dit…

Bonjour,

Je n'écris pas souvent, mais votre sujet me touche. Depuis longtemps j'étais dans mon cocon pas très confortable!! Tout comme Mamanbooh, j'ai une petite qui a des besoins particuliers et demain, ça fera 2 semaines que j'ai quitté mon travail pour m'occuper de mes deux amours.

Tout un saut en bungie!!! Mon élastique rebondit encore, mais j'ai bon espoir que d'ici quelques semaines, je deviendrai le papillon que j'ai souhaité être depuis longtemps. Je sais que je fais le bon choix même s'il est difficile de faire le pas. Le papillon-maman à temps plein que je suis devenue me fait retrouver ma joie de vivre que j'avais égaré depuis un bon moment...

Merci pour le beau sujet.

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon