29 avr. 2010

Comment se retrouver dans un champ de trèfles...

J'ai rencontré récemment un homme qui me fait souvent sourire. Par ses théories et ses questions, j'ai parfois l'impression qu'il me fait avancer à vitesse turbo dans mes réflexions, dans ma découverte de la nouvelle moi... L'une des métaphore qu'il a utilisée et qui m'a fait vraiment sourire est celle du champ de trèfles... Un champ de trèfles, direz-vous ? Eh oui, ce symbole de l'Irlande constitue aussi une excellente façon de comprendre que la vie nous offre bien des occasions qu'il faut saisir...

Alors, je cède la parole, ou plutôt la plume, à mon ami Jacques Cossette...

________________________________________________

Mon métier est d’enseigner. Pendant quinze ans, j’ai exercé cette profession après des années de préparation et d’étude. Un diplôme et hop, on est prêt à entrer dans l’arène. Depuis deux ans, j’ai repris l’enseignement après une réorientation de 5 ans, mais dans une matière tout à fait différente de celle de mes premières armes.

Cependant, la matière n’a pas vraiment d’importance puisqu’enseigner, c’est enseigner. La grande différence, par contre, dans ce nouveau rôle est que le fait d’être prof n’est qu’une partie de mon activité professionnelle. La façon que j’ai de « distribuer » les notions pertinentes ne s’arrête pas à une présentation originale, mais bien plus un désir de m’adapter à la façon d’apprendre de mes étudiants. De plus, j’ai aussi une autre flèche à mon arc. Je réserve une partie du cours pour donner de courtes conférences sur certains aspects du comportement humain. C’est ce côté qui se révèle être la fondation de ma prochaine orientation de carrière. Et c’est aussi celle qui est le plus en harmonie avec ma personnalité la plus fondamentale.
Depuis que je provoque des occasions de « conférencer », que ce soit devant 10 ou 200 personnes, j’y retrouve ma vraie nature et je me sens de plus en plus moi-même. C’est également depuis ce temps que curieusement, je reçois des offres. Des opportunités comme celles qui se présentent en ce moment n’étaient pas au rendez-vous quand j’étais un « prof » devant une classe, même si j’ajoutais une certaine créativité dans mes cours à cette époque.

J’appelle ça être dans le « champ de trèfles ». Lorsqu’on est proche de sa nature propre, celle qui reflète nos valeurs les plus authentiques, nos actions sont en harmonie avec ces valeurs. Lorsqu’on est dans le champ de trèfles, il arrive parfois qu’un trèfle à quatre feuilles se manifeste. Ces trèfles constituent les opportunités. Mais on ne trouve pas ces "quadri foliées" dans un banc de sable. Pour les trouver, il faut aller dans le champ où ils poussent.
En reconnaissant nos talents, nos forces et nos réussites significatives, on arrive à se définir comme personne de valeur. Et cette personne aussitôt révélée saura trouver le « champ » d’action qui est le plus harmonieux. Ce n’est qu’à ce moment que les trèfles chanceux sauteront aux yeux de celui ou celle qui les garde ouverts.

JAK

3 commentaires imparfaits:

Mamanbooh on 29 avril 2010 à 09:30 a dit…

Wow! Ça me touche, ça me fait du bien, j'aime ça...

Tu es chanceuse d'avoir un tel ami, ses élèves et ses participants à ses conférences aussi.


Je vais retenir longtemps son allégorie sur le trèfle et même me remettre à sa recherche, mais au bon endroit!


Enfin, je viens de comprendre...

Merci AniK, Merci JaK !

La Belle on 29 avril 2010 à 10:45 a dit…

J'aime bien cette métaphore du champ de trèfles. Ces temps ci je réfléchis beaucoup sur mon avenir, mon futur, mes désirs, ce que je veux réellement...

Ces remises en question me permettre d'être plus alerte aux signaux que les autres m'envoient et je remarque que ces temps-ci le destin m'en envoie tout plein.

shaton on 30 avril 2010 à 06:05 a dit…

J'adhère à ce discours, autant en tant qu'enseignant que comme dresseur de verbes au vert.
Il existe aussi une plante dite "trèfle à quatre feuilles", dont tous les représentants sans exception sont à quatre feuilles. Se retrouver au cœur de leur champ relève du miracle. ;-))

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon