7 avr. 2010

La consultante en organisation Linda Sauvé révèle ses meilleurs trucs!

Ça s’est passé quelque part à l’automne 2006. J’étais de retour au boulot après le congé de maternité de PetiteSoeur. J’étais déjà cernée et j’en avais plein les bras. Pour me détendre, j'avais décidé d’aller à la bibliothèque. J'avais mis la main sur une pile de bouquins pour meubler mes « temps de transport ». En faisant la file au comptoir du prêt, je me suis retournée vers l’étagère des nouveautés. Il était là. Il m’appellait. « Organise-moi ça! ». Quel beau titre pour moi! J'ai feuilleté. J'ai salivé. Mais je l'ai replacé, me disant que PapaZen allait se payer ma gueule. C’est que, dit-il, j'ai l'habitude de tout optimiser et que je n'ai plus rien à apprendre du concept d'efficacité. Le livre m’appelait encore. « Organise-moi ça! S’organiser efficacement pour sauver temps et argent. » C’était un signe. Au diable le fou rire de PapaZen. Je l'ai pris et suis partie sans demander mon reste.

Dans l’histoire de ma bibliothèque municipale, je détiens probablement le nombre record de renouvellements pour ce livre, dont j’ai déjà fait les éloges ici. J’ai partagé ma trouvaille avec Anik qui, à la même époque, faisait aussi des pieds et des mains pour concilier le travail avec la famille. S’organiser. Simplifier. En faire moins. Épurer. Reconnaissez-vous les idées à la base d’Imparfaite, et alors? Ce livre a été notre élément déclencheur.

Même si l’auteure d’Organise-moi ça!, Linda Sauvé, nous a appris une foule de trucs pour nous simplifier la vie, Anik et moi faisons toujours une belle paire dans le domaine de l’organisation et du ménage. Quand ce n’est pas Anik qui a envie de tout crisser dehors ou de passer au jeu télévisé la Roue de l’organisation, c’est Julie qui pense breveter le torchon Cendrillon pour motiver ses enfants à faire du ménage ou lancer la journée familiale du désencombrement

Puisque qu’on n’a jamais assez de trucs pour faire vite (et mieux!) et puisque je vous imagine aussi débordées que nous, j'ai demandé à Linda Sauvé de nous partager ses meilleures astuces. En tant que consultante en organisation, voici comment ses conseils pour survivre à la corvée du ménage du printemps et à l'organisation de sa maison.

Commençons aujourd'hui par la BASE.

===

Julie – Je te remercie de répondre à nos questions imparfaites. C’est tout un honneur pour nous que tu prennes le temps de le faire.

Linda, sympathique à souhait – Merci à toi pour cette belle occasion de jaser. Qui sait, cela allumera peut-être des lumières pour simplifier la vie de vos lectrices?

Julie, enthousiaste – Tu sais, je ne suis pas trop surprise qu'Organise-moi ça! soit best-seller. Je l'ai dévoré en quelques jours, mais j’y ai référé souvent au fur et à mesure que je progressais...

Linda, humble Organise-moi ça! a été le premier livre du genre au Québec, écrit pour les gens d’ici. Cet ouvrage m'a pris deux ans de recherche et trois ans d’écriture. La 2e édition n'est plus disponible en librairie, mais il m’en reste une vingtaine de copies chez moi, disponibles à la vente… On n’a qu’à communiquer avec moi.

Julie, pensant réserver une copie – Les trucs que tu y présentes sont simples et il est facile de les mettre en pratique. Et tu as adopté la même approche avec Comment faire? que tu viens de publier. Cinquante spécialistes répondent à 1001 questions qui nous chicotent comme "Comment faire du power ménage?", Selon toi, quelle est la première étape pour organiser notre maison et mettre fin au bric-à-brac qu'elle contient?

Linda, pratico-pratique – Il faut faire le tri de ses objets. C’est une étape incontournable. Il faut trier parce qu’on change. Ça nous donne enfin l’occasion de nous demander : est-ce que je veux encore de cet objet, de ce vêtement, de ce bidule? Est-ce utile dans ma vie actuelle. C’est l’étape #1. On détermine si on garde, on donne, on vend, ou on jette.

Julie, récitant presque cette révélation-choc de mémoire – Tu dis d'ailleurs qu'on ne devrait garder que ce qui nous apporte du plaisir, que si nos objets ne nous en apportent plus, il faut les laisser aller à d'autres qui en retireront. Même si cette philosophie a complètement changé mon rapport à mes bébelles, je ne sais pas toujours par où commencer pour organiser ma maison.

Linda, allant droit à l'essentiel – C'est facile! Il faut toujours commencer par l’endroit qui nous achale le plus, qui nous stresse ou qui nous fait soupirer. Pourquoi? Parce qu’une fois organisé cet espace procure un effet d’accomplissement. Ça valorise, ça donne une grande satisfaction et ça nous pousse à continuer dans les autres espaces qui demandent notre attention.

Julie, trouvant le tout logique mais réalisant l'ampleur de la tâche avec la tornade de ses trois enfants - Il reste que c'est une longue entreprise. Comment ne pas se décourager en cours de route?

Linda – Il ne faut pas partir en peur! Par exemple, si tu es du genre à penser que vous réorganiserez votre garage en trois heures, je te dis STOP! Donnez-vous plutôt la chance de réussir en prenant trois heures par fin de semaine pendant trois semaines. Aussi, tu peux travailler une zone à la fois. Par exemple, la zone outils de jardinage, la zone recyclage, la zone auto et zone bricolage.

Julie, pour qui le concept de zone apparaît vraiment concret – Vraiment?

Linda – Bien oui! De plus si tu fais ton triage avec ton homme, avec une bonne musique, un cocktail (optionnel!) et que vous prévoyez une récompense non alimentaire à la fin, ça change tout!

Julie, voyant bien que Linda est une vraie de vraie avec son histoire de cocktail – Donc, le plaisir est une clé. On garde les objets qui nous font plaisir et on travail dans une ambiance décontractée...

Linda, concrète – Tu vas voir, l'énergie sera beaucoup plus dynamique. Et tu te sentiras moins coupable d’avoir attendu si longtemps avant de te décider à passer à l’action. Faire du ménage de fond, ça doit être le fun! Si c’est une autre tâche à ajouter à la liste déjà trop longue de trucs à faire (et même si on avait une clone pour nous aider), ça ne nous dira jamais de nous y mettre!

Julie, déjà trrrèèèsss familière avec le concept de To do List – Pas étonnant que j'aie tant aimé ton livre. Tu parles mon langage! Personnellement, je trouve que le printemps est un excellent moment pour faire le ménage de nos placards. Quels sont tes conseils pour faire un bon tri?

Linda, rapide sur la gâchette – Je dis souvent à mes clients : un tiroir à la fois, un type d’objets à la fois. Par exemple, faire le triage du papier, le triage des pantalons ou le triage des souliers.

Julie, se félicitant intérieurement d'avoir fait ce qu'il fallait – Justement, nous sommes cinq chez nous. Et les vêtements, c'est toujours pêle-mêle.

Linda, femme d'expérience – Voici un truc, facile à retenir et amusant. Il est toujours grandement apprécié dans mes conférences ou mes consultations. Pour les vêtements, par exemple, on garde nos AMIS.

Julie, un peu sceptique – Nos amis?

Linda, acquiesçant – Nos amis, c'est-à-dire, ceux que l’on portent souvent. Au fait, savais-tu que l'on porte 80% du temps, 20% de notre garde-robe?

Julie, se remémorant cette révélation-choc qui a changé la vie d'Anik – Anik est sans connaissance depuis ce temps. Je me demande même si monsieur Pareto n'est pas son ami Facebook...

Linda, poursuivant sa métaphore – On garde aussi quelques morceaux que l’on porte à l’occasion. Ceux-là, je les appelle des CONNAISSANCES. Enfin, on donne, on vend les vêtements que l’on ne porte plus parce qu'ils ne sont plus de notre taille, qu'ils ne sont plus de notre style ou qu’ils ne nous donnent pas l’impression que l’on vaut 1 million de dollars.

Julie, se disant que cette image de million de dollars plaira à Anik -
Et ceux-là, tu les appelles comment?

Linda, patiente - Je les appelle les ÉTRANGERS.

Julie, comprenant l'analogie - Ah! C'est un bon exemple, qui peut assurément être transféré pour d'autres objets! Et je suis même certaine qu'il parlera à mes enfants aussi! Mais dis-moi, après ce dur labeur, comment ranger les trucs qui ont survécu au tri parce qu'ils nous sont encore utiles?

Linda, simple - Chaque objet que l'on décide de garder doit avoir une place assignée, un lieu désigné et permanent.

Julie, faisant des liens - Ce n'est pas ton concept de "maison"?

Linda, pragmatique - C'est lui! T'a-t-il aidée?

Julie, reconnaissante - Et comment!!! C'est très parlant pour tous les membres de la famille. Mais je travaille encore sur le fait que le premier "trou" disponible ne fait pas nécessairement de ce "trou" une bonne maison pour ranger une paire de bobettes, une manette de télé ou un bricolage...

Linda, se rendant à l'évidence - Disons que l'apprentissage prend un certain temps... Pour bien ranger, il faut garder à portée de main ce que l’on utilise SOUVENT. On garde plus bas, dans son armoire par exemple, ce que l’on utilise A L’OCCASION. Enfin, on range plus haut, parce que c'est plus difficile à atteindre, les objets que l’on utilise RAREMENT.

Julie - Admettons que nous avons, PapaZen et moi, travaillé comme des dingues pour faire notre tri et ranger notre barda. Qu'on ait pris notre cocktail pour rester motivés et qu'on se soit félicités à l'aide d'une récompense non alimentaire. Comment maintient-on nos résultats?

Linda, ayant décidément réponse à tout - Il y a une règle d'or: si un nouvel objet entre dans vos espaces, quel qu’il soit, un vieux doit inévitablement en sortir. Sinon, ça recommencera à déborder. Si cela arrive, c'est un signe que vous devrez refaire un tri dans vos tiroirs, bacs en plastique, paniers, garde-robes et armoires!

Julie, réalisant le caractère plausible de ce scénario - Mon petit doigt me dit que ça risque d'arriver...

Linda - Vois-tu, le maintien fait partie du plan de match. Si on ne prévoit pas du temps pour maintenir notre organisation, ça sera encore à recommencer dans humm... deux semaines. Le maintien, c’est replacer l’objet dans sa «maison permanente» après son utilisation. C’est prendre quelques minutes par jour et par semaine, pour classer dans le bon dossier les factures payées. C’est avoir un système en place (que tous les membres de la famille connaissent!) pour simplifier sa vie.

Julie - Linda, j'ai une pile d'autres questions imparfaites à te poser. L'implication des enfants dans les tâches ménagères, la visite qui s'annonce à l'improviste, les imperfections d'une organisatrice professionnelle...

Linda - Puisque tu veux tout savoir, je te dirai tout! Et je pourrai aussi remettre un livre à vos lectrices à la fin de cette entrevue.

Julie, heureuse de cette proposition - J'en connais qui seront ravies! On poursuivra cette discussion d'ici quelques jours.

===
Que pensez-vous de ces trucs? S'appliquent-ils à votre façon de faire? Vous motivent-ils à passer à l'action?

Commentez ce billet et courez la chance de gagner son livre Comment faire?

Truc imparfait pour les fans de concours:
Augmentez vos chances de gagner en allant commenter les deux autres parties de cette entrevue!
===

Pour consulter la deuxième partie de cette entrevue
Pour consulter la troisième partie de cette entrevue
Pour consulter le site de Linda Sauvé (pour découvrir ses trouvailles et ses formations à venir)
Pour en savoir davantage sur ses livres (et vaincre le chaos une fois pour toutes!)
Pour lui écrire (et avoir la chance de mettre la main sur un exemplaire d'Organise-moi ça!)

13 commentaires imparfaits:

La Belle on 7 avril 2010 à 09:49 a dit…

Je suis tellement contente de lire cette "entrevue virtuelle" avec Linda Sauvé ! Son premier livre (1ière édition je crois) est toujours proche de moi et utile ;-)

C'est agréable de lire et me remémorer les principes de base. Un gros merci à Linda pour ce partage de trucs de bases !!!

Je suis en feu ces temps-ci pour acheter les livres et cette entrevue là ne m'aidera pas à arrêter parce que j'ai envie d'aller acheter Comment faire ? dès aujourd'hui...

Julie on 7 avril 2010 à 10:09 a dit…

@La Belle
Pour ne pas buster ton budget livres, reviens lire la suite de l'entrevue lundi prochain: il y aura un tirage!

Mamanbooh on 7 avril 2010 à 10:15 a dit…

Wow! C'est vrai? Une vraie entrevue? Vous avez vraiment des invités intéressants...

J'ai de la difficulté avec une chose à la fois, mais je vais m'y mettre.

Merci! J'espère ou gagner ou acheter son livre... Je viens de lui écrire d'ailleurs.

Bon triage alors,

Julie on 7 avril 2010 à 10:41 a dit…

@Mamanbooh
Bien oui! Une "vraie" entrevue!

Anik et moi, il nous arrive de faire du fake mais il nous arrive aussi de faire dire toute la vérité et rien que la vérité à nos invités :-D

cat on 7 avril 2010 à 12:22 a dit…

wow! Voilà de bons trucs pour organiser sa maison, j'aimerais participer au tirage pour gagner ce livre.

Julie on 7 avril 2010 à 18:46 a dit…

@cat
alors reviens-nous pour la 2e partie de l'entrevue lundi prochain!

Mamounet a dit…

Wow, c'est bien inspirant comme entrevue.

En fait, j'applique pas mal de ces trucs chez moi, sauf... dans ce fameux débarras au sous-sol !

Nous avons donc décidé de le "dynamiter", c'est-à-dire tout sortir (oh my God !) et de ne remettre dedans que des trucs qui servent encore. Nous en sommes qu'à deux fins de semaine de tri (nous y allons deux heures à la fois), mais cela progresse (bien que notre sous-sol est maintenant inutilisable pour le moment: rappelez-vous, on a tout sorti du débarras, qui est trrrrès grand et qui contient beaucoup, beaucoup de bidules!!!).

Prune on 8 avril 2010 à 03:22 a dit…

moi mon problème c'est que j'ai du mal avec les rituels... donc je m'organise un jour... te le lendemain je change mon organisation... en ayant l'impression de m'organiser...

Maman 3.0 on 13 avril 2010 à 20:14 a dit…

Oh, là là... Il va vraiment falloir que je me débarrasse du syndrôme «ça pourrait toujours servir...». Papa 3.0 serait tellement heureux que je lise ça :-)

Marie-Noëlle on 14 avril 2010 à 03:32 a dit…

Mais alors si je gagne le livre, va falloir que j'en fasse sortir un autre? :) Ce serait avec plaisir! Je suis une adepte du minimalisme alors je suis toujours intéressée de lire sur ce sujet. Forcément, moins on a d'objets, plus ils sont accessibles et faciles à ranger! Bravo et merci! Super sympa ce concept d'amis, connaissances et étrangers!

Catellina on 15 avril 2010 à 08:15 a dit…

J'adore ça! C'est tellement notre sujet de ce temps là! On souhaite trouver le remède miracle, la solution, pour que le ménage ne pèse plus dans nos vies! Le fait de séparer par petits "volets" les tris, de s'amuser en le faisant! Je sens que ça me plait énormément!

Ici, la salle de bain pèse énormément comme tâche, alors maintenant on la fait de façon divisée! La toilette, la vanité, la douche et le bain.... C'est beaucoup plus agréable et moins lourd!

Merci pour tous ces trucs et ça me donne terriblement envie de lire ce magnifique livre!

andaf on 15 avril 2010 à 09:36 a dit…

Ca me rappelle qu'on dit souvent qu'on est en manque de temps, alors qu'on est en fait mal organisé :D

C. on 15 avril 2010 à 12:42 a dit…

Super sujet ! J'aimerais bien lire ce livre. Pour l'arrivée des jumelles, j'ai réorganisé un tas de truc et je suis convaincue que je peux encore faire mieux. Merci.

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon