7 mai 2010

Vendredi merci : merci maternité !

En ce vendredi qui précède la fête des Mères (et qui me rappelle ce fameux vendredi précédant la fête des Mères où je suis devenue maman pour la première fois), je veux dire merci à ma maternité…


Euh ? Vous vous demandez si j’ai bu ? Non, non. Laissez-moi vous expliquer. Le fait d’être devenue maman, même si cela m’a fait suer, sacrer, perdre patience, pester par moments (et j'en passe!), a aussi fait de moi une meilleure personne en plusieurs points.

Et vous savez quoi, cette phrase que je viens tout juste d’écrire vient de me causer un véritable choc.
Faire de moi une meilleure personne en plusieurs points : voilà qui porte à réfléchir...


Parce que pendant longtemps, je pense que j’en ai voulu à cette même maternité de m’avoir empêchée de développer ou de vivre certaines choses : une carrière florissante, une liberté sans égale, avoir du contrôle sur la forme de mon corps et mon temps de sommeil... Mais bizarrement, je n’ai pas réalisé que cette même maternité m’a sans aucun doute aidée à évoluer et a fait de moi celle que je suis devenue.
Grâce à cette expérience de la maternité, je dis merci pour ces aspects de ma personnalité que j’ai développés par nécessité, découverts ou améliorés…
- mon côté organisé, qui est maintenant incroyablement affiné.

- mon énergie qui a augmenté, j'en suis persuadée… Je dors moins et je suis capable d’accomplir davantage de choses.

- ma capacité à faire deux choses (que dis-je, 1000 choses) en même temps.

- mon aptitude à ne plus jamais m’ennuyer. Je profite maintenant de toutes mes minutes de temps libres, car leur aspect précieux m’a été particulièrement révélé depuis que je suis mère (on n'apprécie pas à sa juste valeur ce que l'on a en trop).

- ma capacité à être plus émotive, plus touchée par certaines choses…

- mon habileté à lâcher prise de plus en plus, parce que je n’ai guère d’autres choix avec les enfants : je ne les contrôle pas… (et cela ne sera que de pire en pire à force qu'ils grandiront)...

Bref, grâce à la maternité, je suis celle que je suis, celle que je deviens... Et même si cette personne n'est pas parfaite, elle assume mieux son imperfection et se dirige vers un calme et une sérénité essentielles pour moi... Cette année, plus que les autres, je me sens devenir celle que je veux être... et vous comprendrez bientôt à quel point cette métamorphose est importante pour moi...



Bref, je deviens une personne meilleure. J’évolue…

5 commentaires imparfaits:

allaitersonconjoint on 7 mai 2010 à 08:08 a dit…

Tiens, moi c'est mon homme qui me fait sentir que je deviens meilleure. C'est drôle je trouve cette propension à toujours essayer de "positiver" les enfants au détriments du couple.

La Belle on 7 mai 2010 à 10:07 a dit…

Je te lisais et j'avais l'impression de tellement me reconnaître dans tout ce que tu décrivais. J'ai moins d'expérience dans la "maternité" que toi, mais je crois qu'on passe tout au travers les mêmes choses car être maman implique les mêmes émotions et gestes au quotidien.

Anik on 7 mai 2010 à 12:16 a dit…

@ Allaitersonconjoint
Positiver les enfants au détriment du couple, je ne suis pas d'accord non plus. D'ailleurs, je n'ai jamais dit que mon conjoint (ou plutôt, mon prochain conjoint, puisque je suis séparée) ne m'aidait pas à devenir meilleure... Au contraire, le contact humain, avec famille, conjoint, amis et même collègue, est toujours source d'avancement et d'une meilleure connaissance de soi.

@ La Belle
C'est vrai qu'on passe par des choses semblables, toutes...
Bonne journée!

allaitersonconjoint on 7 mai 2010 à 12:48 a dit…

Ouf! Soupir de soulagement ;-)

Mamantroispointzero on 7 mai 2010 à 21:57 a dit…

C'est drôle, je me faisais la même réflexion ce matin. Élever mes enfants m'aide à devenir une meilleure personne. Pas parfaite, mais meilleure. J'ai découvert des facettes de moi-même que je ne soupçonnais pas.

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon