1 sept. 2010

Comment reprendre la routine?

Ouf, ça commence à ce replacer. Tranquillement. Pas vite. ---

Je touche du bois pour que ça continue. ---

Pour faire une histoire courte, les matins, en cette période de rentrée à l'école et à la garderie, ne sont pas ce qu'il y a de plus "jojos" à la maison.

D'abord, il y a GrandeSoeur qui commence la première année. Comme chaque fois qu'elle entre dans une situation inconnue, elle extériorise des "Maman, je ne veux pas aller à l'école demain..." en signe de détresse.

De son côté, il y a PetiteSoeur qui affirme haut et fort son total désaccord de retourner à la garderie après un congé de plusieurs semaines. Je vous fais gré ici des détails et des décibels associés à la puissante crise qu'elle a pétée lundi matin. Cela a fait ressurgir en moi de douloreux souvenirs de son époque pourtant révolue (mais combien célèbre!) du Terrible Two .

Quant à Frérot, il semblait plutôt inquiet de fréquenter une nouvelle communauté de petits amis. Malgré ses larmes en entrevoyant la silhouette de la garderie de son siège d'auto... malgré sa tentative désespérée de s'allonger sur Nunu, son toutou fétiche dans le stationnement de ladite garderie... malgré le fait qu'il ait tenté d'arracher le linge de son père pour ne pas y rester... Bien, il est devenu un tout autre petit garçon lundi matin en avançant bravement vers son éducatrice (à croire que de voir sa soeur faire la danse du bacon l'a saisi!).

À chaque famille ses trucs pour faciliter la transition. J'ai toutefois envie de vous en partager un qui a très bien fonctionné avec GrandeSoeur et qui semble faire des miracles pour PetiteSoeur. Connaissez-vous "le collant de bonne journée"?

C'est un tout petit rituel qui, je ne sais par procédé magique, aide les petits anxieux à aller de l'avant. Juste au moment où vous sentez que la cri-crise commence à gronder dans le coeur de votre enfant, invitez-le à choisir un collant dans une boîte qui en contient une bonne variété. En plus de lui changer subtilement les idées, ce petit manège permet également de réajuster une coiffure ou d'enfiler une paire de souliers en deux temps, trois mouvements. Après l'avoir chaleureusement félicité de son choix judicieux, collez ensuite le collant sur son chandail en lui souhaitant que "les pensées de Papa et Maman t'accompagnent toute la journée" ou toute formule que vous inspirent votre instinct maternel et votre profond sentiment de culpabilité.

Ce matin, PetiteSoeur est partie fièrement avec le sien. Je vous dis: elle a vieilli d'un bon 2 ans et demi en une journée!

Crédits photo: © Julie "C'est gagné! Yes, we did it!"

===

Le saviez-vous? Le blogue Imparfaite, et alors? dérive maintenant par ici:
Le ciel est bleu, la mère est calme
Suivez la nouvelle vague en adhérant à nos nouveaux réseaux Facebook et Twitter.

0 commentaires imparfaits:

 

Imparfaite, et alors ? Copyright © 2009 Girlymagz is Designed by Bie Girl Vector by Ipietoon